Protégeons au moins 30 % des océans d’ici à 2030

Océans

Protégeons nos océans

Signez la pétition

Protégeons au moins 30 % des océans d’ici à 2030

Dérèglements climatiques, pollution plastique, forages pétroliers, surpêche... Nous infligeons de multiples souffrances à nos océans. Pourtant, ils sont essentiels à la vie sur Terre.

Nous devons protéger de toute urgence les océans pour préserver leur biodiversité et lutter contre les changements climatiques. Pour y parvenir, les scientifiques ont un plan : il faut créer un réseau mondial de réserves marines qui protègerait au moins 30 % de la biodiversité des océans, d’ici à 2030. Pourquoi 30 % ? Parce que, selon les scientifiques, c’est le minimum pour permettre aux océans de se régénérer et de maintenir leur bonne santé à terme.

 

Une victoire historique nous met sur la bonne voie !

Une étape déterminante a été franchie en mars 2023 : un traité historique sur les océans a été adopté par les Nations unies, après presque 20 ans de négociations et d’intenses mobilisations des citoyens et citoyennes du monde entier. Il réaffirme la volonté de protéger 30 % des océans du monde d'ici à 2030, et ouvre la voie à la création d’aires marines entièrement ou hautement protégées en “haute mer”. La haute mer, ce sont les eaux internationales qui s’étendent au-delà des Zones économiques exclusives de chaque pays. La haute mer représente environ 60 % des océans, mais à ce jour à peine 1 % de cette surface fait l’objet d’une forme minime de protection. Ce traité est une victoire pour les océans et pour les millions de personnes qui se sont mobilisées partout dans le monde !

 

Le combat pour les océans continue

La lutte pour les océans n’est pas gagnée pour autant. Nous restons mobilisé·es pour veiller à ce que ce traité soit bel et bien mis en œuvre, et parce qu’un autre danger guette : l’exploitation minière des fonds marins, qui pourrait débuter dès l’été 2023.
Il s’agit d’envoyer d’énormes machines de chantier au fond de l’océan pour récolter des minerais. Cette industrie serait un désastre pour la biodiversité, y compris baleines et dauphins, et pour le climat. Nous pouvons agir pour empêcher que soit autorisé ce pillage des fonds marins en exigeant que les Etats adoptent un moratoire. Nous avons besoin de la mobilisation du plus grand nombre pour faire pression. Aidez-nous en signant notre pétition :
:

 

Nos demandes

L’objectif de préservation de 30% des océans d’ici 2030 devient réalisable grâce au traité international historique négocié à l’ONU en mars 2023. Il est désormais essentiel que les pays ratifient de toute urgence ce traité et commencent à travailler à la création de vastes sanctuaires marins entièrement protégés couvrant 30 % des océans d’ici 2030.
Nos actualités
tout afficher