Urgence climatique : mettons l'État sur le banc des accusés

Climat

L’Affaire du siècle

Soutenez le recours

Urgence climatique : mettons l'État sur le banc des accusés

Parce que l’urgence climatique impose un électrochoc, la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH), Notre Affaire à Tous, Oxfam France et Greenpeace France on décidé d’assigner l’État en justice pour inaction face aux changements climatiques, et non-respect de ses obligations internationales, européennes et françaises.

 

Malgré l’urgence, l’État ne tient pas les objectifs (insuffisants) qu’il s’est fixés.

 

Alors que les causes du dérèglement climatique sont connues depuis les années 1960, les gouvernements français successifs ont toujours reporté à plus tard les décisions courageuses qui permettent d’éviter la catastrophe.

 

L’État français s’est pourtant engagé à tout faire pour contenir les changements climatiques en dessous de 2°C et si possible 1,5°C, avec la ratification de l’accord de Paris en 2016 et les différents accords européens sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

 

La France a pris un retard conséquent. D’aveu public, elle n’atteint pas ses objectifs sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les inégalités face au changement climatique s’aggravent.

 

Pour en savoir plus sur les modalités de ce recours, rendez-vous sur le site de l'Affaire du siècle : https://laffairedusiecle.net/laffaire/

 

En savoir plus : 3 points to understand the additional pleading

Nos actualités
tout afficher
Vous voulez nous aider à agir ?

Aidez Greenpeace à trouver des solutions !

(Crédits photographiques : © Amanda J. Mason)