Beaucoup de sources concordent pour affirmer que la transition écologique, qui

Transition écologique : une bonne nouvelle pour les emplois ?

Climat

Beaucoup de sources concordent pour affirmer que la transition écologique, qui permettra d’adapter notre économie à la lutte contre le dérèglement climatique, sera créatrice de nombreux emplois.

Ainsi, l’Ademe estime que 340 000 emplois seront créés en 2035 et 900 000 en 2050, et ce en dépit des la baisse des emplois dans le secteur des énergies fossiles.

Au niveau mondial, un rapport de l’ONU estime que la lutte contre le réchauffement climatique créera environ 18 millions de nouveaux emplois d’ici 2030.

Certains secteurs économiques sont particulièrement porteurs. C’est le cas de la production d’énergie (installation et maintenance de mâts d’éoliennes, de panneaux solaires…), de la rénovation et de l’isolation des logements, de l’agriculture écologique ou encore des transports et de la mobilité.

Un atout fort de ces emplois est qu’ils ne sont pas délocalisables.

En 2017, quelques semaines avant l’élection présidentielle française, un collectif d’associations et de syndicats publiait un rapport détaillant comment un million d’emplois pourraient être créés dans le secteur de la transition écologique en France.

Ce rapport soulignait également la nécessité de veiller à une transition juste, c’est-à-dire une reconversion anticipée des salarié·es des secteurs fragilisés par des politiques climatiques à l’échelle territoriale et individuelle.







(Crédits photographiques : © Paul Langrock / Greenpeace)