Moins de viande, plus de produits de qualité

Et si on remplaçait notre steak quotidien par une portion de protéines végétales ? Du houmous, du quinoa ou de délicieuses lasagnes aux légumes du soleil.

Chiche !

 

Pourquoi ? Parce que la surproduction et la surconsommation de viande et de produits laitiers détruisent la planète à petit feu. L’élevage industriel ravage les forêts, pollue les eaux et dérègle le climat. Les animaux sont traités comme des marchandises, sans aucune attention à leur bien-être. Les éleveurs ne s’en sortent plus financièrement. La santé des consommateurs est mise à mal. Les subventions profitent à une poignée qui maintient ce système intensif. Il est urgent de changer de modèle !

 

Globalement, nous devons impérativement réduire notre consommation de viande et de produits laitiers. Aujourd'hui, l'agriculture sert en grande partie à nourrir les animaux d'élevage alors qu'elle pourrait nous bénéficier directement. Autre paradoxe : nous produisons actuellement assez de nourriture pour 12 milliards d'êtres humains, alors que 815 millions de personnes sur Terre ne mangent pas à leur faim. Il est grand temps de changer les choses.

En savoir plus

En savoir plus

Nos demandes

Réorienter les subventions vers une agriculture écologique

La Politique agricole commune (PAC) représente 363 milliards d’euros pour la dernière programmation 2014-2020. Cet argent est principalement dédié au maintien voire à l’intensification de l’agriculture, et donc d’un élevage industriel. Il est grand temps que cet argent public - notre argent - soit consacré à un élevage plus écologique ainsi qu’au développement de filières de légumes secs et autres végétaux pour nous nourrir...

Réduire considérablement notre consommation de viande et de produits laitiers

Greenpeace recommande ainsi un maximum d’environ 12 kg de viande issus de l’élevage écologique par personne et par an (soit environ 230 g par semaine) et 26 kg de lait par personne par an (soit un demi litre de lait par semaine). Le choix de chacun d’adopter un régime végétarien ou végétalien permet également de contribuer encore plus à l’effort collectif de réduction de la consommation de produits animaux.

Nos actualités
tout afficher
Trop de viande à la cantine : vous pouvez agir !

Réduisons la part de protéines animales dans les assiettes de nos enfants

Signer la pétition
(Crédits photographiques : © Marco Antonio Rezende / Lineair / Greenpeace)