La cupidité de Total et BP met en danger le récif de l'Amazone

La cupidité de Total et BP met en danger le récif de l'Amazone

Un trésor se cache au large des côtes brésiliennes : le récif de l'Amazone. Mis au jour par des scientifiques en avril 2016, ce récif unique est composé de coraux, d’éponges et d’algues calcaires que l'on appelle rodolithes. De nouvelles espèces ont déjà été aperçues au cœur de ce que les scientifiques considèrent comme un nouveau biome. A peine découvert, le récif est déjà menacé par des projets d'exploration pétrolière que Total et BP veulent mener au large de l’embouchure de l'Amazone. Ils sont toujours en attente des autorisations du gouvernement brésilien, qui pourraient être délivrées à n’importe quel moment. Une marée noire serait dévastatrice pour le récif et la faune de cette zone. Nous devons nous opposer aux projets d’exploration qui menacent le récif et l’embouchure de l’Amazone. Demandez à Total et BP d’abandonner leurs projets absurdes.



En savoir plus

Nos demandes

Abandon des projets d'exploration de Total et de BP

Total et BP doivent abandonner leurs projets d'exploration pétrolière dans le récif de l'Amazone. Les risques de fuite et d'accident sont inhérents à ce type d'activité. Or, ce récif possède des caractéristiques uniques, encore jamais vues dans l'écologie marine. Nous ne devons pas laisser ces entreprises mettre cet écosystème en danger.

Sanctuarisation de la zone

À terme, nous demandons une sanctuarisation de la zone au large de l'embouchure de l'Amazone afin de protéger le récif de toutes les activités humaines et industrielles qui pourraient avoir un impact en mer ou à terre.

Nos actualités
tout afficher
Vous voulez nous aider à protéger les océans ?

Aidez Greenpeace à trouver des solutions en faisant un don !

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.