“Vos nouvelles sont déprimantes et vous passez votre temps à vous plaindre.” Voilà, en substance, le message qu’une sympathisante nous adressait il y a quelques jours. On ne va pas se mentir : la planète n’est pas au mieux de sa forme. Nous nous efforçons de jouer au mieux notre rôle de lanceurs d’alerte car nous savons que les multiples crises que le monde traverse, notamment celles du climat et de la biodiversité, appellent des mesures systémiques fortes et urgentes. Face à l’inaction des responsables politiques ou industriels, nous rongeons parfois notre frein… Mais en ce début d’année, nous avons décidé de “voir le verre à moitié plein”. Pour nous donner de la force – et pour vous remercier de continuer à nous suivre et à nous soutenir malgré les nouvelles parfois peu réjouissantes que nous vous donnons –,  nous revenons sur les victoires obtenues par Greenpeace et ses alliés en 2022 !

Agriculture - Climat - Forêts - Nucléaire - Océans

En 2023, capitalisons
sur nos victoires !

“Vos nouvelles sont déprimantes et vous passez votre temps à vous plaindre.” Voilà, en substance, le message qu’une sympathisante nous adressait il y a quelques jours. On ne va pas se mentir : la planète n’est pas au mieux de sa forme. Nous nous efforçons de jouer au mieux notre rôle de lanceurs d’alerte car nous savons que les multiples crises que le monde traverse, notamment celles du climat et de la biodiversité, appellent des mesures systémiques fortes et urgentes. Face à l’inaction des responsables politiques ou industriels, nous rongeons parfois notre frein… Mais en ce début d’année, nous avons décidé de “voir le verre à moitié plein”. Pour nous donner de la force – et pour vous remercier de continuer à nous suivre et à nous soutenir malgré les nouvelles parfois peu réjouissantes que nous vous donnons –, nous revenons sur les victoires obtenues par Greenpeace et ses alliés en 2022 !

En France

✊ TotalEnergies n’étendra pas ses tentacules sur le site de l’école Polytechnique

Les activistes de Greenpeace, Friends of the Earth et Paris Action Climat manifestent sur le campus de Polytechnique contre l’ingérence du groupe TotalEnergies, mars 2020. © Jérémie Jung / Greenpeace

Pour mettre un terme au soft power de Total, nous avions lancé plusieurs recours juridiques contre le projet du groupe pétrolier d’implanter un centre de R&D au cœur de l’école Polytechnique. Grâce à la pression que nous avons exercée aux côtés d’associations étudiantes et anticorruption, Total a fini par renoncer à son projet en janvier.

En savoir plus

Aller plus loin : signez notre pétition pour que le groupe Total soit exclu des sponsors de la Coupe du monde de rugby 2023. 

✊ L’usine Chapelle-Darblay conserve activités et emplois

Action des salarié·es de Chapelle-Darblay et du collectif Plus jamais ça devant le ministère de l’Economie, avril 2021.<br> © Andrea Olga Mantovani / Plus Jamais ça

Action des salarié·es de Chapelle-Darblay et du collectif Plus jamais ça devant le ministère de l’Economie, avril 2021. © Andrea Olga Mantovani / Plus Jamais ça

La papeterie Chapelle-Darblay, pionnière de l’économie circulaire et seule usine française capable de produire du papier journal et d’emballage 100% recyclé, était menacée de délocalisation. Au terme d’une lutte menée coude à coude pendant trois ans par des associations syndicales et écologistes, l’usine a trouvé un repreneur.
En savoir plus

✊ La France prend position contre l’exploitation minière des fonds marins

Une nouvelle menace plane sur les océans : l’exploitation minière en eaux profondes. Après plusieurs mois de plaidoyer mené par Greenpeace auprès du gouvernement, E. Macron a annoncé en novembre que la France soutiendrait l’interdiction de cette activité néfaste pour les océans et le climat. Une avancée positive. Maintenant, il faut qu’un moratoire soit adopté au niveau mondial, et la France aura un rôle majeur à jouer pour influencer la communauté internationale.

En savoir plus

Allez plus loin : signez notre pétition pour demander au gouvernement de soutenir activement le moratoire.

✌️ Et aussi :

À l’échelle européenne

✊ L’Union européenne se dote d’un règlement pour protéger les forêts

En décembre, l’Union européenne a adopté une réglementation ambitieuse pour lutter contre la “déforestation importée”, c’est-à-dire la destruction des forêts tropicales liée aux produits que nous importons. Désormais, les entreprises devront prouver que leurs produits n’ont pas contribué à la déforestation si elles veulent les vendre dans l’UE. Cela concerne notamment le soja, le bœuf, l’huile de palme, le bois, le caoutchouc, le cacao, le café, le cuir, le chocolat ou les meubles. Ce vote n’aurait sans doute pas eu lieu si Greenpeace et ses alliés n’avaient pas fait pression depuis des années sur les institutions européennes pour les sensibiliser au problème. Prochaines étapes : veiller à la bonne application du règlement et demander, lors de sa révision, qu’il permette de protéger d’autres écosystèmes boisés en danger, et pas uniquement les forêts.

En savoir plus

✊ Les lobbyistes défendant les intérêts de l’État russe n’ont plus voix au chapitre dans les instances européennes

Greenpeace met en scène une manifestation devant le Parlement à Bruxelles contre l’inclusion du gaz et du nucléaire dans la taxonomie verte européenne, juin 2022.
© Paul Musiol / Greenpeace

En juin, l’Union européenne a décidé d’interdire l’accès aux locaux de ses institutions aux lobbyistes des entreprises russes. Cette décision est intervenue après la publication d’un rapport de Greenpeace France dénonçant la pression exercée sur Bruxelles par les représentants des géants russes de l’énergie Gazprom, Lukoil et Rosatom pour que l’énergie nucléaire est le gaz soient inclus dans la liste européenne des énergies “vertes”.

 

En savoir plus (en anglais)

✌️ Et aussi :

  • La Commission européenne interdit les pêches profondes dans plus de 87 zones fragiles de l’Atlantique-Nord. Les ONG de défense de l’environnement luttent de longue date contre ces pêches destructrices !
  • Le Parlement européen adopte une motion contre les projets climaticides de TotalEnergies en Afrique, dans la région des Grands Lacs, et auditionne le PDG du groupe. En parallèle, une collation d’ONG assigne la compagnie pétrolière devant la justice française, dans le cadre du premier procès intenté en France au regard du devoir de vigilance des multinationales.
  • La Commission européenne présente un projet de directive destiné à lutter contre les « poursuites-bâillons« , des procédures abusives destinées à réduire au silence journalistes, activistes et lanceurs d’alerte.

À l’échelle internationale

✊ Il n’y aura pas de forages pétroliers en mer d’Argentine

Manifestations massives dans les rues de plusieurs villes d’Argentine, janvier 2022.
© Diego Izquierdo / Greenpeace

En janvier, le gouvernement argentin a autorisé une compagnie pétrolière norvégienne à effectuer des tests d’exploration sismique au large de Buenos Aires. C’était sans compter sur la protestation massive des habitant·es. Des associations de défense de l’environnement, dont Greenpeace Argentine, ont décidé de porter plainte. Un mois plus tard, une décision de justice faisait valoir le principe de précaution et interdisait ces projets destructeurs.

En savoir plus (en anglais)

✊ Le chalutage de fond n’aura plus cours dans la baie de Kattegat

L’équipe de l’Arctic Sunrise largue 18 blocs de pierre dans la Manche pour y empêcher les pratiques de pêche destructrices, septembre 2022. © Kristian Buus / Greenpeace

En 2009, les activistes de Greenpeace avaient largué 200 blocs de pierre dans deux aires marines protégées au large de la Suède et du Danemark. Leur but : empêcher le passage des filets des chalutiers, qui raclent et détruisent les fonds marins. Greenpeace a ensuite déposé une plainte officielle auprès de la Commission européenne qui a abouti, en juillet dernier, à l’interdiction totale du chalutage de fond dans toutes les zones protégées de la baie et de la pêche dans la moitié d’entre elles ! En septembre, Greenpeace a réitéré l’opération “blocs de pierre” dans une zone protégée au large de l’Angleterre. 

En savoir plus

✌️ Et aussi :

  • La province de Krabi, au sud-ouest de la Thaïlande, ne sera pas polluée par le charbon : grâce à la mobilisation d’associations (dont Greenpeace) et de la population, le projet de construction d’une centrale à charbon a été annulé.
  • L’ONU ouvre la voie à un traité mondial pour lutter contre la pollution plastique. Cet accord devra être juridiquement contraignant et aborder l’ensemble du cycle de vie de la pollution plastique, afin de véritablement lutter contre ce fléau.
  • La Commission pour la conservation de la faune et la flore marines de l’Antarctique (CCAMLR) instaure huit nouvelles zones protégées dans l’océan Austral, dont sept qui avaient été identifiées par Greenpeace lors d’une expédition scientifique.
  • En Afrique du Sud, la justice confirme l’interdiction d’exploration sismique pour Shell. En 2021, suite à une plainte déposée par des associations locales et écologistes, dont Greenpeace, le groupe pétrolier s’était déjà vu contraint de stopper ses activités néfastes pour la faune aquatique au large de la côte est du pays.
  • Une décision historique a été prise à la COP27 concernant la création d’un fonds destiné à financer les pertes et dommages subis majoritairement par les pays du Sud, qui sont pourtant ceux qui ont contribué le moins à la crise climatique.
  • Au Brésil, les forêts et les peuples autochtones entrevoient une lueur d’espoir avec la victoire de Lula à l’élection présidentielle, après un mandat de J. Bolsonaro marqué par l’impunité pour les industriels qui ont déforesté l’Amazonie à tout va. 

En 2023, nous nous efforcerons de concrétiser, renforcer et pérenniser ces victoires. Pour y parvenir, nous nous emploierons à convaincre le plus grand nombre de nous rejoindre, pour agir plus vite et plus efficacement.

Commentaires (9)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Anne L.

Au même titre que les autres adhérents, mon soutien continue. Merci pour tous ces combats et toutes ces info lettres complètes et attractives ! Et non pas de plaintes du tout, au contraire ce qui en ressort est plein d'allant, bravo !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Christine

BRAVO pour tous ces succes/ avancées ! Cela fait effectivement du bien au moral. Mais il reste tant à faire ... En espérant que nous en aurons le temps... Courage, espérance et confiance pour mener encore tous ces combats à venir. Très bonne année à tous!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

levtchenko tamara

Bonne Année bonne santé à tous et merci pour tout ce que vous faites pour la planète ! gros bisous !Tamara.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE