Total, un réseau d’influence

Climat - Énergie

Mettre fin à l’emprise Total

Épisode 3

Total, un réseau d’influence

Alors que la crise climatique bat son plein, la multinationale Total s’obstine dans un modèle économique basé sur l’exploitation des énergies fossiles, au premier rang desquels le pétrole et le gaz.

 

Bien consciente que le vent tourne et qu’une partie grandissante de l’opinion publique se mobilise sur la question du changement climatique, Total tente tant bien que mal de cacher ses choix irresponsables, en se construisant une image plus verte. Cela passe par des communications grandiloquentes sur des investissements dans le secteur des énergies renouvelables (qui restent pourtant minimes par rapport aux investissements dans les hydrocarbures), du lobbying pour imposer le gaz comme énergie de transition, des ambitions climatiques vides de contenu, ou encore un changement de nom pour devenir TotalEnergies.

 

Comment expliquer une telle capacité de nuire de la part de Total?

Total déploie une stratégie d’influence extrêmement bien rodée, efficace, huilée, précise et quasi invisible. Souvent à notre insu, elle est partout où nous allons : via la Fondation Total, elle finance nos musées, nos écoles, des équipes de rugby… Par des partenariats plus ou moins discrets, la major pétrolière s’accapare la science et les cerveaux des décisionnaires de demain. Total est dans tous les cercles d’influence et de pouvoir, et ce dans un seul but : asseoir l’acceptabilité sociale d’un modèle économique climaticide et dépassé.

 

Parce que Total se faufile insidieusement dans différentes sphères de la société et dans nos vies, nous avons enquêté sur la stratégie de soft power de la multinationale. Ce sont les moyens autres que coercitifs lui permettant de pérenniser son acceptabilité sociale et d’orienter les décisions politiques et économiques et sa faveur. Découvrez notre série documentaire en quatre épisodes : L’emprise Total - Le pouvoir silencieux du géant du pétrole.

 

Si vous avez des informations relatives à ce sujet, vous pouvez nous contacter à l’adresse  investigation@greenpeace.fr. Si vous souhaitez adresser des documents en passant par une plateforme hautement sécurisée, vous pouvez vous connecter sur le site Greenleaks.

Une série, quatre épisodes

Épisode 1 - Total, réseau d’influence

La puissance n’est plus l’apanage des États. Total, en tant que multinationale du pétrole, dispose d’une influence immense. Force d’attraction, pouvoir de séduction : pour assurer l’acceptabilité de son modèle économique, et garantir sa rentabilité, Total fait usage du soft power.
Voir l'épisode 1

Épisode 2 - Grandes écoles : l’antichambre de Total

Non content d’être présent dans les musées, les stades, les cercles politiques et économiques, le groupe Total s’infiltre également dans les écoles, de la primaire à l’enseignement supérieur. Maintenir son attractivité auprès des cerveaux les plus brillants et des futur·es cadres de la nation est un enjeu stratégique. Sur cette question, Total ne laisse rien au hasard.
Voir l'épisode 2

Épisode 3 - Total : de l’art de s’infiltrer

Total se rend au musée bien plus souvent que vous ne le croyez. Souvent discrète, sa présence est pourtant loin d’être anodine. Total s’incruste, s’installe et se rend indispensable dans le monde de la culture. Pour quels bénéfices ? Cela lui permet de se racheter une virginité, certes. Mais pas uniquement...
Voir l'épisode 3

Épisode 4 - Total : l’influence mise à mal

Malgré ses efforts de communication sur son “tournant vert”, Total peine à convaincre de sa sincérité. Mobilisation des citoyen·nes et des investisseurs, justice climatique, régulation de la publicité sont autant de dynamiques, aux débuts encore balbutiants, auxquelles nous pouvons donner de l’ampleur. Pour renverser la vapeur et nous libérer des carcans du géant du pétrole, des solutions existent.
Voir le teaser de l'épisode 4

Nos actualités
tout afficher