La stratégie d'EDF de réclamer des peines de prison plus lourdes et des dommag

Nucléaire

Procès de nos militants : pas de victoire pour EDF

Le verdict du procès de Privas, où Greenpeace France, un de ses salariés et 22 activistes étaient jugés le 17 mai à la suite d’une intrusion dans la centrale nucléaire de Cruas-Meysse, est tombé. Malgré la volonté d’EDF de s’en prendre à nos militants, aucun d’entre eux n’a été condamné à de la prison ferme. Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire poursuivi pour complicité, a été relaxé.

La stratégie d’EDF de réclamer des peines de prison plus lourdes et des dommages et intérêts colossaux à Greenpeace pour nous dissuader de dénoncer le risque nucléaire, a échoué.

Le procès contre Greenpeace France, son chargé de campagne nucléaire, Yannick Rousselet, et 22 militant-e-s de de l’organisation s’est tenu le 17 mai au tribunal de grande instance de Privas en Ardèche. Le verdict a été rendu public six semaines plus tard.

Le verdict prononcé le 28 juin par le tribunal de grande instance de Privas est le suivant :

  • 19 militants sont condamnés à une peine de 4 mois de prison avec sursis et à une amende de 500 euros
  • 3 militants qui avaient déjà du sursis sont condamnés à 4 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve de 18 mois ainsi qu’à une amende de 500 euros
  • Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire, poursuivi pour complicité, est relaxé
  • L’association Greenpeace France est condamnée à une amende de 25 000 euros
  • Le préjudice moral est fixé à 50 000 euros au profit d’EDF
  • Le préjudice matériel sera évalué par un expert et sera décidé lors d’une audience en décembre 2018

Greenpeace France et ses militants se réservent la possibilité de faire appel dans les jours qui viennent.

Dénoncer le risque nucléaire

Les militant-e-s de Greenpeace France étaient jugés pour s’être introduits dans la centrale nucléaire de Cruas-Meysse le 28 novembre 2017. Leur action a permis de démontrer le manque de protection des piscines d’entreposage de combustible usé des centrales nucléaires d’EDF et les risques que ces failles de sécurité représentent. En quelques minutes, plusieurs activistes avaient eu le temps d’escalader une des piscines d’entreposage du combustible usé, accolée au réacteur 4. D’autres avaient laissé des empreintes de mains sur le même bâtiment.

 

Cette action faisait suite à une précédente intrusion de huit militant-e-s, le 12 octobre 2017, dans la centrale nucléaire de Cattenom en Moselle. Là aussi, des failles de sécurité et la vulnérabilité des piscines d’entreposage de combustible usé avait été démontrées. A la suite de cette intrusion, Greenpeace, le chargé de campagne nucléaire et les huit militants ont été jugés à Thionville, le 27 février – ils ont fait appel du jugement prononcé en première instance.

Soutien aux lanceurs d’alerte

Les activistes qui ont eu le courage de lancer l’alerte et de dénoncer les risques nucléaires ont reçu le soutien de milliers de personnes à travers le monde. Les poursuites engagées contre celles et ceux qui dénoncent les failles de sécurité des centrales ne contribuent en rien à résoudre le fond du problème.

Nous continuerons à nous mobiliser pour dénoncer les failles de sécurité des installations d’EDF.





Commentaires (147)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Anne H

EDF trouve plus facile de museler des lanceurs d'alerte que d'assurer la sécurité des centrales nucléaires. Et alors ? le danger ne fait qu'augmenter. Je ne comprends pas comment un juge peut infliger des peines aux courageux lanceurs d'alerte et rien à ceux qui nous menacent tous les jours.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Isabelle P

Ce qui met clairement en colère, ce sont les entreprises qui jouent avec notre sécurité. Il est tellement plus facile de poursuivre les lanceurs d'alerte qui le démontrent. Alors, bravo à eux.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Danielle

Bravo pour votre courage c’est le pot de terre contre le pot de fer mais heureusement que vous ne baissez pas les bras nous vous soutenons et continuerons envers et contre tout 👍

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.