Le 29 juin prochain, 34 activistes de Greenpeace comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Valence suite à leur intrusion dans la centrale nucléaire du Tricastin. Pour les soutenir face aux poursuites judiciaires en cours et rappeler l’importance de planifier la fermeture des centrales les plus vétustes, nous avons organisé des rassemblements dans plusieurs villes de France pour sensibiliser la population au risque nucléaire. Vous pouvez à votre tour témoigner votre soutien aux activistes !

Nucléaire

40 ans, ça suffit : soutenons les activistes

Lancer l’alerte

Le 29 juin prochain, 34 activistes de Greenpeace comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Valence suite à leur intrusion dans la centrale nucléaire du Tricastin. Pour les soutenir face aux poursuites judiciaires en cours et rappeler l’importance de planifier la fermeture des centrales les plus vétustes, nous avons organisé des rassemblements dans plusieurs villes de France pour sensibiliser la population au risque nucléaire. Vous pouvez à votre tour témoigner votre soutien aux activistes !

EDF poursuit de nouveau des lanceur·euses d’alerte

EDF a décidé de poursuivre l’association Greenpeace et 34 militant·es à la suite d’une intrusion dans la centrale nucléaire du Tricastin, dans la Drôme, le 21 février 2020.

L’action de nos activistes a eu pour but d’alerter l’opinion publique sur les nombreux problèmes techniques du Tricastin. Trop vieille et trop dangereuse, cette centrale présente de nombreuses failles qui justifient sa mise à l’arrêt et son démantèlement.

À 40 ans c’est fini, on débranche !

Les réacteurs français ont été conçus et testés pour durer 40 ans. Au-delà, les conséquences du vieillissement des centrales sont imprévisibles. Cette année, 12 réacteurs, dont deux au Tricastin, auront atteint la barre fatidique des 40 ans de fonctionnement. Cependant, EDF tente d’imposer la prolongation de ces réacteurs d’au moins dix ans, en y réalisant des travaux coûteux et pourtant insuffisants.

Afin de garantir la sécurité des habitant·es, il faut démarrer dès maintenant le processus de fermeture des vieux réacteurs comme ceux du Tricastin.

Mobilisation !

La semaine précédent le procès, nous avons organisé des mobilisations dans plusieurs villes de France (Lille, Montélimar, Bordeaux, Poitiers, Tours, Angers, Orléans…) pour réclamer la fermeture des vieilles centrales et exprimer notre solidarité envers ces lanceuses et lanceurs d’alerte. Nous avons aussi invité les passants à débrancher symboliquement les centrales.

Vous pouvez aussi les soutenir en partageant votre raison de dire adieu au nucléaire  :

Nous vous proposons aussi plusieurs actions à mener, en amont du procès :

Les activistes se sont mobilisé·es pour nous. Mobilisons-nous pour eux à notre tour !





(Crédits photographiques : © Andrea Olga Mantovani )
Commentaires (42)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

sainsson

Bjr Le lobby nucléaire est passé en mode offensif avec l'appui du gouvernement de Mr Macron. Il faudrait lancer une grande campagne de communication très intense auprès des journalistes sur la réalité des déchets (poids, volume, durée de vie, études en cours sur les systèmes de stockage et non finalisées) afin que chacun prenne conscience de l'inavouable. Nous pourrions également proposer à chaque député lrem de prendre en charge une centrale près de son lieu de vie ainsi qu'une zone de stockage de déchets. Merci pour toutes vos actions.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Caduff Michelle

Je soutiens vos actions

1 réponse

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

BENJA

merci à nos activistes pour nous faire prendre conscience d'un réel danger possible concernant ces centrales obsolètes qui devraient etre interdites de fonctionner.je ne pensais pas non plus que s'introduire au sein des centrales juste pour afficher en main des pancartes nous avertissant d'un danger très possible pouvait conduire au tribunal!ainsi où se trouve la liberté de manifester publiquement pour quelque chose de vrai et juste dans notre démocratie?courage à nos activistes

2 réponses

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE