La pollution numérique désigne la pollution engendrée par toutes les nouvelle

Climat

La pollution numérique, qu’est-ce que c’est ?

La pollution numérique désigne la pollution engendrée par toutes les nouvelles technologies. Elle se divise en deux axes : la pollution engendrée par le fonctionnement du réseau internet et celle générée par la fabrication de nos outils informatiques

La pollution engendrée par le fonctionnement du réseau

D’énormes quantités d’énergie sont nécessaires pour fabriquer et alimenter nos appareils et faire tourner les centres de données. D’après le rapport Clicking Clean publié le 10 janvier 2017 par Greenpeace, le secteur informatique représente environ 7 % de la consommation mondiale d’électricité.

Selon le rapport de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)  les émissions de gaz à effet de serre générées par le numérique sont dues pour 28 % aux infrastructures réseau, 25 % aux data centers et 47 % aux équipements des consommateurs (ordinateurs, smartphones, tablettes, objets connectés, GPS…). Ce secteur est responsable
aujourd’hui de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre et la forte augmentation des usages laisse présager un doublement de cette empreinte carbone d’ici 2025.

La consommation d’électricité du secteur du numérique ne cesse de croître. Aujourd’hui, ce seul secteur a une consommation d’électricité comparable à celle de certains des plus grands pays du monde.

Toujours selon l’ADEME, ce secteur est responsable aujourd’hui de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre et la forte augmentation des usages laisse présager un doublement de cette empreinte carbone d’ici 2025, du fait notamment de l’augmentation de notre consommation personnelle de données et du nombre d’utilisateurs à l’échelle mondiale, qui devrait passer de trois milliards aujourd’hui à plus de quatre milliards d’ici à la fin de la décennie. Selon certaines estimations, la pollution générée par l’industrie du net et son impact sur le climat sont équivalents à ceux du secteur de l’aviation. 

Un dirigeable de Greenpeace survole le siège de Facebook, avec le message « Construisons un internet plus vert ». Apple, Facebook et Google se sont engagés à approvisionner leurs centres de données à partir d’énergies renouvelables. Aujourd’hui Greenpeace demande à d’autres entreprises du secteur (Amazon, Twitter, Netflix et Pinterest) de se joindre au mouvement.

La pollution engendrée par la fabrication de nos outils informatique

Toutes les étapes du cycle de vie d’un objet, depuis l’extraction des matières premières qui le composent, jusqu’à son élimination en fin de vie, génèrent des émissions de CO₂. C’est ce qu’on appelle le poids carbone. Dans l’ère numérique paradoxalement, plus on « dématérialise », plus on utilise de matière. Plus on miniaturise et complexifie les composants, plus on alourdit leur impact sur l’environnement. Saviez-vous qu’un ordinateur de 2 kg, c’est : 800 kg de matières premières mobilisés, 124 kg de CO₂ générés, sur les 169 kg émis sur l’ensemble de son cycle de vie ? (source : ADEME)

La fabrication d’un appareil demande plus d’énergie et est plus polluante que toute la durée d’utilisation de ce dernier par son consommateur. Voici les principales raisons :

  • Les composants : le tantale, par exemple, indispensable aux téléphones portables, ou l’indium, indispensable aux écrans plats LCD (la technologie « cristaux liquides », qui représente aujourd’hui la plus grosse part du marché). 
  • Le transport : ces matériaux sont extraits dans des zones bien lointaines et nécessitent donc d’être transportés jusqu’aux locaux de fabrication, puis les appareils sont eux-mêmes exportés vers les pays de distribution.

A ces coûts pour l’environnement s’ajoutent les coûts humains de l’extraction de ces minerais, qu’on appelle aussi les minerais du sang.

Comment adopter des comportements plus vertueux ? 

Pour agir en faveur d’un Internet plus respectueux de la planète, il est important d’y adapter aussi notre comportement : 

La navigation web 

  • Regardez un film en basse définition. Cela permet par exemple de consommer quatre à dix fois moins d’énergie qu’un visionnage du même fichier en haute qualité graphique.
  • Plutôt que de solliciter les moteurs de recherche, tapez directement l’adresse d’un site, utilisez l’historique de vos consultations, et créez des favoris dans votre navigateur pour toutes les adresses Internet que vous consultez régulièrement. L’impact d’une requête web dépend du temps de recherche et du nombre de pages consultées. On divise par 4 les émissions de gaz à effet de serre en allant directement à l’adresse du site !
  • Utilisez des mots-clés précis et ciblez votre demande pour limiter la sollicitation des serveurs du moteur de recherche. Vous pouvez affiner la recherche en excluant certains mots, en en couplant d’autres, en demandant une formulation exacte, en utilisant la fonction « recherche avancée »… 
  • Limitez le fonctionnement des animations flash sur les pages consultées, elles sont gourmandes en énergie. Certains logiciels permettent de les bloquer ou de les faire jouer au cas par cas
  • Une recherche d’une minute sur Internet consomme 100 watts sur un ordinateur fixe (soit 1,66 Wh), 20 watts sur un ordinateur portable (soit 0,33 Wh), quelques watts sur une tablette, et encore moins sur un téléphone.
  • Privilégiez une connexion par fil (câble Ethernet) au réseau : cela consomme moins qu’une liaison Wi-Fi.

Les emails 

  • L’impact de l’envoi d’un mail dépend du poids des pièces jointes, du temps de stockage sur un serveur mais aussi du nombre de destinataires. Multiplier par 10 le nombre des destinataires d’un mail multiplie par 4 son impact. 
  • Pensez à vider régulièrement votre corbeille, vos emails envoyés et de manière générale tout stockage inutile ou en double dans des centres de données. Cleanfox est un outil qui propose de stocker moins d’informations sur son ordinateur.
  • Quant aux mails publicitaires que nous ne lisons jamais, n’hésitez pas à vous désinscrire de la liste de leurs destinataires !




Commentaires (72)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Bébin Cléa

Bonjour, Je vous avez déjà contacté par mail mais je n'avais pas reçu de réponse de votre part donc je retente ma chance ici. Pourrait-on se rencontrer pour que moi et une amie, récolte des informations pour un de nos cours ? Il faudrait que cela soit filmer (nous sommes dans des études de com). Bonne journée, Cléa.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Nicolas13

Le top du top du top du top, ce serait de réutiliser les vieux disques durs internes pour en faire des disques durs externes. C'est mieux que le cloud et que moyen de stockage externe acheté au supermarché ! https://geek3d.net/fr/page/13-recycler-hdd

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Evelyne ROYER CORNILLON

Et la 5G qui va couter à l'europe 55 milliard d'euros, la, ça ne choque personne, il ferait mieux d'acheter un avionCanadair pour chaque pays européen vu que les feux vont etre de plus en plus important. On pourrait de la sorte agir plus vite et plus fort. 200 scientifiques ont écrit à l'OMS et à l'ONU, mais la encore rien ne bouge ces ondes sont sales(je ne sais pas ce que cela veut dire mais eux, ils le savent, on va se faire onduler ben raide comme disent les Quebequois et les toilettes sèches, personne n'en parle mais les économies d'eau que l'on pourrait faire serait énorme, environ 10m3 pour une personne seule 10000 litres, c'est pas une paille. et en parlant de paille, mais qu'ils arretent avec les pailles en bamboo, on va déforester pour des pailles et les animaux alors!!!!! Bon allez j'arrete j'en ai trop à dire Evelyne

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE