Arrêtons de céder aux injonctions de la mode - © JEAN-MARC MANSON / Greenpeace

Une mode éthique et responsable ?

Avec l’avènement de la “fast fashion”, ou “mode jetable”, nous achetons et jetons les vêtements plus vite que la planète ne peut le supporter. Notre addiction à la mode, mais aussi la vitesse à laquelle nous fabriquons, achetons, utilisons puis jetons les vêtements, ne font qu’amplifier les impacts humains et environnementaux de l’industrie textile. La production de masse de vêtements bon marché ne sera jamais durable : il faut envisager d’autres modèles de consommation.

La mode, une industrie qui nuit à l'environnement et aux droits humains

Dans le cadre de sa campagne “Detox” visant à lutter contre l’utilisation de produits chimiques toxiques par l’industrie textile, Greenpeace a publié de nombreuses études qui dénoncent les impacts de ce secteur sur l’environnement : utilisation d’importantes quantités d’eau potable et d’énergie, consommation de pesticides pour la culture du coton, pollution des rivières et des terres agricoles, émissions de gaz à effet de serre et contamination des endroits les plus reculés de la planète. Le transport des vêtements des pays de production jusqu'aux pays de vente émet également d'importantes quantités de gaz à effet de serre, mauvais pour le climat. Une paire de jeans peut ainsi parcourir jusqu'à 65 000 km !

Le vrai prix à payer pour un t-shirt à trois euros, ce sont aussi des conditions de travail inhumaines infligées aux ouvriers du secteur textile, principalement dans les pays en développement, comme vous l'explique cette vidéo.

La solution : arrêtons de céder aux injonctions de la mode !

Les soldes ne sont pas une bonne affaire pour la planète ! Avant d'acheter de nouveaux vêtements, demandez-vous si vous en avez vraiment besoin, si vous pouvez continuer à porter un peu plus longtemps vos vêtements actuels, si vous pouvez les repriser ou bien les échanger avec vos proches.

Privilégiez également les vêtements et accessoires de meilleure qualité, voire avec des labels éthiques, qui durent plus longtemps, polluent moins la planète et favorisent des conditions de travail décentes pour les ouvriers et ouvrières du secteur textile. Vous pouvez également acheter des articles d'occasion, ou organiser des "trocs" avec vos ami·es, vos collègues, etc.

Manifestation contre le black friday

Au-delà de la mode, c'est l'ensemble de nos modes de consommation que nous devons revoir.

 

(Crédits photographiques : © JEAN-MARC MANSON / Greenpeace)