Derrière les barbelés, ce sont au total plus d’1 million de m³ de déchets

Nucléaire

Déchets nucléaires : la réalité en images

J'agis !

Alors que le débat public sur les déchets nucléaires se termine, nous dévoilons des images montrant très concrètement la réalité des déchets nucléaires qui s’accumulent aux quatre coins de France. Cette réalité que l’industrie électro-nucléaire n’assume toujours pas.

Derrière les barbelés, ce sont au total plus d’1 million de m³ de déchets radioactifs issus de l’industrie électro-nucléaire qui s’entassent en France, de Narbonne à La Hague, de Bessines à Marcoule, en passant par la gare de Valognes… Ces déchets sont entreposés dans des bassins, sous des hangars, sous des buttes ou à ciel ouvert, sur des sites vulnérables, comme l’illustrent les images de la vidéo que nous publions, tournées à l’aide de drones.

Voir la vidéo Déchets nucléaires : la réalité en images drones

Cette réalité des déchets radioactifs, l’industrie nucléaire tente de la minimiser en entretenant le mythe selon lequel tout serait sous contrôle, d’un bout à l’autre de la filière. Dans les faits, on ne sait toujours pas quoi faire de ces déchets, qui sont beaucoup plus nombreux que ceux officiellement répertoriés selon notre rapport « À quel prix ? Les coût cachés des déchets nucléaires ».

Le débat public sur les déchets nucléaires, débuté le 17 avril et qui s’achève le 25 septembre, aura permis d’aborder de nombreux sujets : les problèmes des transports radioactifs qui sillonnent le territoire, la politique absurde du retraitement du combustible usé, la fausse solution de Cigéo, la saturation des sites d’entreposage, les rejets radioactifs en mer… Nos militants et militantes se sont mobilisé·es aux quatre coins de France pour participer activement aux débats et faire entendre d’autres voix que celle de l’industrie nucléaire. Le débat s’achève, mais la réalité de la crise des déchets nucléaires continue et les images que nous montrons aujourd’hui en sont une nouvelle preuve.





Commentaires (22)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Xavier

Quel dommage de filmer des futs de produits chimiques servant au traitement et au recyclage, ou des containers ordinaires de transport de machines outils (ou autres), en choisissant ceux qui rouillent sur les vidéos, et d'affirmer en commentaire que ce sont des déchets radioactifs ! Idem sur le terme générique de "décher nucléaire" sans aucune modération ou indication de niveaux ! Par exemple par rapport à une maison dans le Limousin ou la Bretagne ..... Je suis donc obligé de me documenter autre part, car vous perdez en crédibilité par ces inprécisions, cette peur que vous agitez sans étayer le moin du monde, et sans quantification (en mélangeant les choux / carotes et Navets)

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Maria Kel

Bonjour, je viens de voir qu'un incendie ravage une ancienne centrale nucléaire des Pays Bas. En savez-vous davantage? Le site est-il propre où devons nous nous attendre à un nuage radioactif?

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Jérémie

, je trouve écœurant de voir des déchets nucléaires un peu partout sur le territoire français , Les industriels devraient se mettre au vert, c est à dire ils devraient produire leurs propre électricité et consommer local Produire leurs propre matériaux sans prendre dans la nature , c’est possible . C’est la technologie extraterrestre.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE