Ce mardi matin, des activistes de Greenpeace France ont bloqué l’accès ferro

Nucléaire

Stop aux trafics radioactifs

Signer la pétition

Ce mardi matin, des activistes de Greenpeace France ont bloqué l’accès ferroviaire du site de stockage d’Orano à Pierrelatte dans la Drôme pour dénoncer l’irresponsabilité de l’industrie nucléaire et du gouvernement français dans la gestion des déchets radioactifs.

Depuis janvier 2021, au moins quatre transports d’uranium usé ont été effectués entre la France et la Russie. Un contrat liant Orano (ex-Areva) à l’entreprise russe Rosatom prévoit l’exportation d’uranium usé français vers la Sibérie, une pratique qui avait été abandonnée depuis 2010. Après un transport en train vers un port français, l’uranium usé est chargé à bord d’un cargo à destination de Saint-Pétersbourg en Russie, puis de Serversk en Sibérie, à nouveau par train.

Le Président français et son gouvernement s’évertuent à faire labelliser le nucléaire comme énergie verte dans la taxonomie européenne, quitte à accepter d’y faire figurer le gaz fossile. Les apparentes vertus du nucléaire ne sont qu’un vernis quand on sait que cette énergie ne respecte pas la totalité des critères de la taxonomie en produisant des déchets extrêmement polluants, non recyclables et non recyclés, dont certains sont envoyés en Sibérie.

Vous pouvez soutenir notre action en signant notre pétition visant à faire cesser toutes les exportations d’uranium de retraitement vers la Russie.

 

(Crédits photographiques : © Maïté Baldi / Greenpeace)





Commentaires (0)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE