[caption id="attachment_16409" align="aligncenter" width="780"][img class="size-

Forêts

Brésil : une manifestation des peuples indigènes violemment réprimée

Des manifestants qui voulaient déposer quelque 200 cercueils dans les plans d’eau devant le Congrès national brésilien en ont été empêchés par la police.

C’est avec du gaz lacrymogène que le gouvernement brésilien a violemment répondu cette manifestation pacfique. Les indigènes étaient venus déposer des cercueils symboliques devant le Congrès brésilien et demander à nouveau une démarcation claire de leur territoire.

Une gigantesque procession funéraire a été organisée sur l’esplanade des ministères à Brasilia, hier après-midi. Environ 3000 manifestants issus de communautés autochtones ont transporté environ 200 cercueils jusqu’au Congrès national.

« Ces cercueils symbolisent la mort des peuples indigènes aux mains du gouvernement et de son complice le lobby de l’agro-business », a expliqué Sônia Guajajara, dirigeant d’une communauté autochtone et coordinateur de la marche.

La manifestation était pacifique, mais la police fait usage de gaz lacrymogènes pour faire barrage aux participants. Les cercueils ont été déposés sur la pelouse et les plans d’eau devant le Congrès brésilien, aux côtés d’une banderole géante sur laquelle on pouvait lire « Demarcação Já » (Démarcation maintenant).

La démarcation et la reconnaissance des terres des peuples indigènes sont des droits garantis par la Constitution brésilienne. Cependant, plusieurs initiatives du Congrès, notamment de la part du bloc des « ruralistes », le lobby de l’agrobusiness, visent à torpiller voire couler les processus de démarcation.

Chaque année au Brésil, des dizaines de personnes issues de communautés indigènes sont tuées dans le cadre de conflits fonciers qui les opposent à des agriculteurs et éleveurs.





Commentaires (9)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

catherine

quand je lis tous ces articles sur les autochtones , les larmes arrivent automatiquement , après un premier génocide lors de la "découverte de l'Amérique" , leur avenir semble tellement sombre ce sont des peuples qui peuvent préserver la nature car ils la connaissent et la respectent , on a besoin d'eux !!!!! au secours !!!!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

lelotte

je suis avec vous

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

MarieG

Ce qui se passe ailleurs arrivera tôt ou tard à nos portes. Si on ne proteste pas on devient complice.

1 réponse

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES