Tribune originalement publiée sur France Info. Liste des signataires : 350.org,

Climat

[TRIBUNE] Bloquons la République des Pollueurs

Participer

Tribune originalement publiée sur France Info. Liste des signataires : 350.org, AEFJN, ANV-COP21, Enseignant.e.s pour la planète, Extinction Rebellion France, Greenpeace France, Il est encore temps, ~ le mouvement, Les Amis de la Terre France, Les Désobéissants, Sciences citoyennes, Unis pour le climat, Youth For Climate France, ZEA

Malgré ses beaux discours, Emmanuel Macron a prouvé depuis le début de son mandat qu’il n’était pas le champion du climat. Alors que l’urgence écologique nous est rappelée à chaque canicule, tempête, inondation ou extinction d’espèce, le Président de la République ignore les actions immédiates et radicales dont nous avons besoin pour limiter la catastrophe. La jeunesse est en grève pour défendre son droit à un avenir. Des centaines de milliers de citoyen-ne-s marchent pour la justice climatique, sociale et la préservation de la biodiversité. Plus de deux millions de personnes soutiennent le recours en justice visant l’État pour inaction climatique. Face à leurs cris d’alerte, Emmanuel Macron refuse de changer de cap.

Depuis 2015, les émissions de gaz à effet de serre augmentent à nouveau en France. Au lieu d’enrayer cette tendance, Emmanuel Macron a choisi de transférer la responsabilité sur ses prédécesseurs et de remettre à plus tard cette course contre la montre. Alors que les premiers effets du dérèglement climatique et de l’effondrement de la biodiversité ont déjà fait du présent de millions de gens sur la planète une lutte pour leur survie, ses choix politiques nous éloignent chaque jour un peu plus d’un futur vivable.

Pourquoi cet immobilisme coupable ? Parce qu’Emmanuel Macron est d’abord le champion du business. Dans sa République, ce sont les intérêts des multinationales, premières responsables du changement climatique, qui priment sur notre avenir à toutes et tous. Dans sa République, le système fiscal favorise les ultra-riches, dont les habitudes de consommation sont les plus destructrices pour la planète. Dans sa République, la dérégulation permet aux banques de continuer à faire des profits grâce à l’exploitation des ressources fossiles.

L’alliance toxique entre Emmanuel Macron et les grands pollueurs empêche le changement de système qui s’impose pour enrayer le dérèglement climatique. Pire, elle le perpétue. En 2019, les niches fiscales bénéficiant aux énergies fossiles représenteront 11 milliards d’euros. Cette année, 40 milliards d’euros d’argent public, dans la continuité du Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE), seront surtout captés par les multinationales les plus polluantes, sans contrepartie. Avec la bénédiction du gouvernement, les importations d’huile de palme vont bondir pour alimenter la raffinerie de Total à La Mède. Autorisés par l’État, les nouveaux projets routiers et autoroutiers, comme le Grand Contournement Ouest à Strasbourg, vont continuer de faire fructifier les grandes entreprises au détriment du climat, de nos sociétés et de l’environnement. En encourageant la dérégulation, Emmanuel Macron laisse le champ libre aux grandes banques françaises pour poursuivre leurs investissements massifs dans les énergies fossiles.

Pour que le droit de toutes et tous à une vie digne soit respecté, aujourd’hui comme demain, les cadeaux d’Emmanuel Macron aux multinationales doivent cesser. Le programme néolibéral de ce gouvernement doit être entravé. La République des pollueurs doit être paralysée. Puisque dénoncer, manifester, est nécessaire mais ne suffit pas, le 19 avril, nous sommes prêts à désobéir, massivement, pour nous opposer au partenariat destructeur qui unit grands patrons et dirigeants politiques. Puisque, sous couvert de légalité, ils sacrifient l’intérêt général, nous avons la légitimité pour bloquer la République des pollueurs.

 





(Crédits photographiques : © Omar Havana)
Commentaires (3)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Jean-Michel M

Ce sont d'excellentes propositions que vous avancez là. Mais plutôt que de parler d' "inventer des publicités sur la décroissance", je dirai plutôt "lancer des campagnes d'information sur la décroissance". Le mot "publicité" fait de suite penser à une continuation du système consumériste à outrance alors qu'il est plus que nécessaire et urgent d'apprendre aux gens les méfaits, pièges et ravages de ce système consumériste. Tant sur leur santé que sur celle de la planète. Et surtout sur la santé et l'avenir de leurs enfants et de la descendance de ceux-ci sur une planète viable. Car au rythme de réchauffement actuel de la Terre, il ne fera pas bon du tout y vivre dans quelques décennies. On en a déjà un aperçu avec les dérèglements climatiques qui se succèdent et les drames qu'ils provoquent. Alors que cette année on a connu une "canicule" en plein mois de février, des pays du Sud, tels le Mozambique ont été victimes d'inondations catastrophiques. Ces phénomènes sont de plus en plus récurrents et les situations extrêmes comme celle qu'a connu le Mozambique vont aussi un jour ou l'autre toucher les pays du Nord. Pays du Nord qui sont les principaux responsables de cette situation.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

WEBB

Bonjour,citoyen du monde,je suis pour une planéte sans voitures sauf pour les véhicules d'urgence qui resterons avec formule essence enfin tant qu'il en reste,les routes serons remplacer par des coulés vertes comme le lieu vert à Nice,des trains et des trammays,des avions oui mais avec quel énérgie? Voila une solution radicale,qui me parrait trés simple à réaliser,pour sensibiliser l'opignion publique pourquoi ne pas inventer des publicités sur la décroissance et les loisirs gratuit à partager en famille et entre amis,et puis pour dédramatiser un peu ou pour persuader les septiques du changement climatique,des pubs sur la possibilité de changer de terre!!!! Adrien Pierre Webb.

1 réponse

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Vous voulez nous aider à lutter contre le réchauffement climatique ?

Aidez Greenpeace à trouver des solutions pour lutter contre le réchauffement climatique en faisant un don !