Mission sonar réussie ! « Lâche plus de câble ! », « Vas-y, tire sur

Océans

Récif de l’Amazone : Neptune se fâche

Signez la pétition

Voici quelques jours maintenant que nous sommes arrivé-es sur le récif, à la recherche de ses trésors cachés. Après avoir exploré la partie sud et centrale l’an dernier, nous nous concentrons cette année sur la partie nord de l’écosystème... du moins sur ce que nous croyons être la partie nord, car le récif pourrait être bien plus grand que prévu ! Pour en avoir le cœur net, nous avons tenté de mettre à l’eau notre matériel d’exploration scientifique… Mais c’était sans compter sur les caprices de Neptune…

Par Edina Ifticene

Mission sonar réussie !

« Lâche plus de câble ! », « Vas-y, tire sur la poulie ! », « C’est bon ! Le câble est sécurisé ! »… Tandis que, depuis le pont, trois personnes tenaient fermement le câble auquel était relié le sonar, trois autres veillaient à ce que le sonar n’aille pas taper dans la coque du navire.

Mise à l'eau du Sonar.

Mise à l’eau du Sonar.
© Marizilda Cruppe / Greenpeace

Le sonar nous a renvoyé des images que les scientifiques ont pu scruter dans la salle de contrôle. Grâce à ces images (indéchiffrables pour les non initiés !), les scientifiques ont pu localiser des fonds propices au développement du récif.

Les scientifiques scrutent les écrans dans la salle de contrôle.

Les scientifiques scrutent les écrans dans la salle de contrôle.
© Juliana Costta / Greenpeace

Nous avons donc tenté de concentrer nos efforts sur ces zones en y envoyant le ROV, notre petit robot téléguidé dont le rôle est d’être nos yeux et nos oreilles dans le récif. Mais Neptune n’était pas d’accord.

C’est la mer qui décide !

Le secteur nord du récif concentre les courants les plus extrêmes du monde. Jusqu’à trois courants contradictoires se rencontrent ici ! C’est aussi la zone où le panache du fleuve Amazone, c’est-à-dire les sédiments charriés par le fleuve lorsqu’il se jette dans l’océan, a le plus d’influence. Le cercle rouge sur la carte ci-dessous représente la zone où nous nous trouvons.

Carte des courants marins de la région. Les couleurs reflètent l’intensité des courants.
Crédits / source : NESDIS

Après plusieurs tentatives, nous avons réussi à mettre le ROV à l’eau. Mais les courants marins étaient trop forts, impossible de stabiliser le robot. Pour éviter qu’il ne soit projeté contre la coque du navire, nous avons dû hélas le remonter…

Tentative de mise à l'eau du ROV.

Tentative de mise à l’eau du ROV.
© Marizilda Cruppe / Greenpeace

Le câble du ROV a été légèrement endommagé. Plusieurs jours de réparations seront nécessaires. Comme me l’a fait remarquer une des matelotes, « c’est toujours la mer qui décide ». Et un scientifique de rajouter : « Travailler dans cette région exige de la patience ».

Bientôt de nouvelles plongées…

Une fois que nous aurons effectué les réparations nécessaires – et remonté le morales des troupes – , nous remettrons à l’eau le ROV et espérons bien obtenir des images.

En attendant, les scientifiques sont formels : il serait extrêmement périlleux de forer des puits en toute sécurité dans des eaux aussi agitée, comme Total compte le faire. En cas de marée noire, les conséquences seraient incontrôlables.

Pour nous, le jeu n’en vaut clairement pas la chandelle. Les scientifiques estiment désormais que le récif est bien plus grand que ce qu’ils pensaient. Des fonds encore inexplorés recèlent des trésors de biodiversité, voire des espèces inconnues.

Plus que jamais, nous avons besoin de vos encouragements pour poursuivre cette expédition ! L’heure est à la science, pas à l’exploration pétrolière !

Pour nous soutenir, vous pouvez signer ou relayer notre pétition :

Vous pouvez aussi afficher votre présence à nos côtés : sur Facebook, géolocalisez-vous sur le Récif de l’Amazone avec nous !

Pour cela, il suffit d’écrire un message de soutien ou de relayer notre pétition sur votre mur, de cliquer sur “Je suis là” et de taper “Amazon Reef”. Et le tour est joué ! Plus d’explications dans ce mode d’emploi.

Vous êtes déjà près de deux millions à avoir signé notre pétition, et plus de 700 à vous être géolocalisés sur le Récif. Tout l’équipage de l’Esperanza vous dit merci !

À très bientôt pour un nouveau numéro des Échos du Récif.

Edina Ifticene
Edina Ifticene

Chargée de campagne Océans pour Greenpeace France





(Crédits photographiques : © Marizilda Cruppe / Greenpeace)
Commentaires (23)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

giraud vincent

tout d abord merci a vous activistes pour la protection de notre planète, j ai eu l occasion de travailler dans une entreprise de forage environnemental et j ai pu constater au "combien" des entreprises comme total avait le pouvoir de faire ce qu ils veule mème en france , ces gents polluent notre air et notre terre et malheureusement ne sont pas seul.les constats fait suite aux carottages destinés a analysé les sols ne les engages que très rarement a réparé les dommages occasionné cars cela aurait un cout évidement trop élevé, qui pour eux représenterais des pertes énormes d'argent . en intégrant cette entreprise je pensait agir pour la bonne cause , mes employeurs et autres collaborateurs m'ont tres vite ramené sur terre et oté toute idéologie, tout ceci n était que business ...

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Pascal Lecuyer

"C'est bon de résister à ce en quoi vous croyez" et ainsi de mettre la vérité au jour. Merci de nous donner ces plaisirs et continué de nous étonner.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

debacker

d'accord avec cette demande

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.