En Asie du sud est, les ravages de l’huile de palme touchent aujourd’hui de

Forêts

Oreo, Mondelez, Wilmar : la lutte contre la déforestation progresse

Ces derniers mois, Greenpeace a fait campagne contre les biscuits Oreo et leur fabricant Mondelez qui utilise une huile de palme liée à la déforestation dans leurs produits. La mobilisation de ces derniers mois a fait peser une pression très importante sur la filière huile de palme. A la suite de cette campagne, le plus grand négociant d'huile de palme au monde a dévoilé cette semaine un plan d'action détaillé pour lutter contre la déforestation liée à l'huile de palme. Ce plan est encourageant mais Greenpeace restera vigilante et n’hésitera pas à réagir s’il n’est pas correctement mis en œuvre.

En Asie du sud est, les ravages de l’huile de palme touchent aujourd’hui de nouveaux territoires, comme la Papouasie. La filière de l’huile de palme, contribue toujours massivement à la destruction des forêts, aux abus des droits humains et à l’extinction des espèces. Mais la mobilisation internationale de ces derniers mois contre les biscuits Oreo et leur fabricant Mondelez a permis d’obtenir une avancée : grâce à vous, la lutte contre la déforestation progresse.

Huile de palme : déforestation en cours au coeur de la Papouasie

Papouasie : un paradis vert menacé par la culture du palmier à huile. Et pendant ce temps-là, en France, le gouvernement ouvre grand les vannes de l'huile de palme à Total et sa bioraffinerie de La Mède…insupportable.En Indonésie, la population d'orang-outans a été divisée par 2 en 15 ans à cause de la culture du palmier à huile : la France ne doit pas participer à ce massacre, elle doit agir ! Une consultation publique sur la biodiversité est en cours : mobilisons-nous massivement et rappelons à nos dirigeants que la France doit absoluement mettre un terme à son soutien aux agrocarburants, en particulier les plus nocifs pour les forêts, comme ceux au soja ou à l'huile de palme. Rendez-vous sur ➡️ https://www.consultation-plan-biodiversite.gouv.fr/content/action-internationale

Publiée par Greenpeace France sur Jeudi 31 mai 2018

Mobilisation d’ampleur internationale contre la déforestation liée à l’huile de palme

Les militantes et militants de Greenpeace se sont mobilisés pour rhabiller les rayons biscuits des supermarchés, et notamment les paquets d’Oreo, biscuits fabriqués par Mondelez.

Ces derniers mois, vous avez été plus de 1,3 million à vous mobiliser partout dans le monde pour dénoncer les biscuits Oreo fourrés à la déforestation. Mondelez, fabricants des biscuits Oreo, achète une grande partie de son huile de palme à Wilmar – plus gros négociant en huile de palme au monde, incapable de faire la démonstration que son huile n’est pas issue de la déforestation.

Huile de palme : Greenpeace se mobilise dans 25 supermarchés !

Il y a 2 jours, près de 300 militantes et militants se sont mobilisés dans 25 supermarchés pour rhabiller le rayon biscuits… et notamment les paquets d'#Oreo. Chaque jour, 110 millions d’Oreo fourrés à la déforestation sortent des usines de Mondelēz : demandez à Oreo d'en finir avec l'#HuileDePalme destructrice ➡️ www.greenpeace.fr/oreodeforestation #OreoDeforestation #DropDirtyPalmOil

Publiée par Greenpeace France sur Lundi 19 novembre 2018

 

Il y a quelques mois, nous avons pointé Wilmar du doigt et démontré que l’entreprise inonde le marché d’huile de palme contaminée par la déforestation. Cette huile de palme est achetée par des géants de l’agroalimentaire et des cosmétiques comme Mondelez, Nestlé ou Palmolive et se retrouve dans les produits de nos supermarchés.

Des dizaines de fresques et de collages sont apparus dans 20 grandes villes du monde entier, des activistes ont occupé une raffinerie d’huile de palme appartenant à Wilmar.

D’autres activistes ont abordé par deux fois un navire cargo transportant de l’huile de palme de Wilmar.

Des activistes de Greenpeace empêchent le cargo Stolt Tenacity d’ammarrer dans le port de Rotterdam. Le navire transporte de l’huile de palme de Wilmar, plus grand négociant d’huile de palme au monde. Sur une des bannières, tenues par un activiste français, on peut lire « Sauvez nos forêts tropicales ».

Par la suite, nous avons ciblé un des plus gros clients de Wilmar : le géant de l’agroalimentaire Mondelez, qui fabrique notamment les biscuits Oreo. 120 groupes de bénévoles se sont mobilisés sur le terrain, une usine de Mondelez a été bloquée en Italie et Greenpeace a rendu visite aux quartiers généraux de l’entreprise en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis !

Les activistes de Greenpeace Italie en action devant une usine de Mondelez pour demander aux fabricants des biscuits Oreo d’arrêter de s’approvisionner en huile de palme issue de la déforestation.

Nous avons demandé à Mondelez de rompre ses liens commerciaux avec Wilmar. Mondelez et d’autres grandes marques ont ensuite mis Wilmar sous pression. En entendant ces demandes et en voyant plus d’un million de personnes l’interpeller directement, l’entreprise Wilmar a compris qu’elle ne pouvait plus continuer à nous ignorer.

 

Le plus gros négociant mondial d’huile de palme publie un plan d’action encourageant

Septembre 2018 : une trentaine d’activistes venant d’Indonésie, de Malaisie, des Philippines, de Thaïlande, du Royaume-Uni, de France et d’Australie occupent une raffinerie d’huile de palme appartenant à Wilmar. Des marques mondialement connues comme Colgate, Mondelez, Nestlé et Unilever utilisent l’huile de palme de Wilmar pour leurs produits.

Cette semaine, grâce à la campagne de Greenpeace et la force de votre mobilisation, Wilmar a publié un plan d’action détaillé visant à :

 

  1. Cartographier tous ses fournisseurs d’huile de palme
  2. Surveiller les plantations de ses  fournisseurs par satellite
  3. Suspendre immédiatement  tout fournisseur pris en flagrant délit de destruction de forêts

 

S’il est correctement mis en œuvre, ce plan constituera une avancée majeure dans la lutte contre la déforestation car les producteurs d’huile de palme ne pourront plus cacher la déforestation dont ils sont responsables. En effet, Wilmar concentre plus de 40% du commerce mondial de cette matière première, et ces changements auraient donc un impact majeur sur le reste de l’industrie de l’huile de palme.

L’annonce de Wilmar met d’ores et déjà le reste du secteur sous pression, notamment d’autres grands négociants comme Golden Agri Resources et Musim Mas qui se fournissent eux aussi auprès de destructeurs de forêts.

Des pelleteuses abattent les arbres d’une forêt primaire de Papouasie sur la concession d’huile de palme PT Megakarya Jaya Raya du groupe Pacific Inter-link (décembre 2017).

Nous ne nous arrêterons pas là. Greenpeace sera au rendez-vous pour veiller à ce que Wilmar agisse concrètement et efficacement. Si Wilmar ne respecte pas ses engagements à la lettre, nous n’hésiterons pas à réagir.

Nous ne nous arrêterons pas tant que toutes les forêts tropicales ne seront pas complètement protégées. Merci d’avoir participé à cette campagne pour la protection des forêts tropicales à nos côtés. Sans vous, tout ceci n’aurait tout simplement jamais eu lieu.





(Crédits photographiques : © Rendra Hernawan / Greenpeace)
Commentaires (64)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Michel BOUSSARD

Bonjour ! De passage à Nouméa entre 2011 et 2013, j'ai découvert les biscuits "Oréo". Honnêtement, je les ai trouvé bon et j'en ai racheté. Jusqu'au jour où j'ai appris qu'ils étaient fabriqués avec de l'huile de palme ! Désormais, je décourage, instamment, les gens d'acheter ce type de biscuits. De plus, je surveille de près la qualité des produits vendus par la multinationale Mondelez ... Côté nourriture, je suis de plus en plus vigilant. Qu'on se le dise ! Respectueusement. Michel BOUSSARD, île de La Réunion, France.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Stephane

Pour nous permettre de lutter contre l'abattage d'arbre pour en faire du charbon , soutenez notre projet de charbon a base de noix de coco https://www.leetchi.com/c/energie-renouvelable-charbon-a-base-de-noix-de-coco

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

pfeiffer

reagir

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.