Nucléaire : sacrifier la sûreté au profit de la rentabilité d’une industrie aux abois

Auteur(s) : Greenpeace

Nucléaire

Greenpeace décrypte le rapport Roussely

Le rapport Roussely tente de répondre à cette question : comment sauver Areva en augmentant la rentabilité d’EDF ? La réponse est simple : en vendant des réacteurs à l’étranger. Areva a deux activités : fournir et traiter le combustible nucléaire (principalement pour EDF) et construire des réacteurs nucléaires. Seulement, d’un côté EDF met en concurrence Areva sur l’achat du combustible, négocie le coût du retraitement ; d’un autre côté, les perspectives de construction de réacteurs nucléaires en France et en Europe ne sont guère réjouissantes… C’est donc la crise dans l’industrie nucléaire : que va devenir Areva ? Elle va exporter des réacteurs nucléaires dans le monde et le rapport Roussely nous révèle à quel prix l’Etat français va tenter de sauver Areva.



A TELECHARGER | Nucléaire : Sacrifier la sûreté au profit de la rentabilité d’une industrie aux abois







Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES