En avril 2016, six organisations paysannes et de la société civile, dont Green

Agriculture

Nouveau OGM : nous maintenons notre démission du HCB

En avril 2016, six organisations paysannes et de la société civile, dont Greenpeace, ont démissionné du Haut conseil des biotechnologies, la raison étant que la pluralité des avis au sein du HCB n’était pas respecté.

Aujourd’hui, nous publions une lettre ouverte à l’attention de la présidente du Haut Conseil des Biotechnologies, suite à un courrier nous proposant de revenir. Nous maintenons notre démission : tant qu’il nous sera demandé d’exclure la plupart des nouvelles techniques de modifications du génome de la réglementation sur les OGM et que les dysfonctionnements perdureront, nous ne reviendrons pas au HCB.

Lettre ouverte au Haut conseil des biotechnologies by Greenpeace France on Scribd





Commentaires (15)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

bionel

De retour après quelque temps d' absence, ici le paysage n' a pas changer je retrouve notre indécrottable troll invétéré dans ses successifs copiés collés hyper débiles . Mais sérieusement, nul ne peux croire ses niaiseries et même sous couvert de scientifiques, c'est plus que bidon cette argumentation sur le riz doré et les OGM en règle général . Nul ne peux se tromper et croire cette sale imbuvable intox mensongère de lobbyistes grands prescripteurs de POISONS en tout genres; nul ne peux accepter ces ignobles saloperies qui nuisent gravement aux équilibre naturels et tuent le monde entier pour une misérable poignée d’assoiffés de pognon. Pauvre troll la hargne que tu manifestes au travers de la fréquence de tes misérables copiés / collés n'est que le simple reflet de ta superbe campagne d'intox qui ne fonctionne absolument pas et ne fonctionnera jamais car nul ne veux de tes merdes . Rassures toi tu es juste super ridicule à t'efforcer de sans cesse nous démontrer par tes NOMBREUX posts de copiés / collés que tu n' es que le super bouffon de service .

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

aatea

comme visiblement des adeptes de greenpeace qui se moquent des pauvres n'arrivent pas à voir les campagnes ingoble de greenpeace pour avoir plus d'adeptes et plus de cotisation _____________________________________________________________________________________________________________________ pétition des nobels accusant greenpeace de crime contre l'humanité ____________________________________________________________________________________________________________________ « L’appel du 29 juin » des 109 lauréats du Prix Nobel en faveur des OGM et du riz doré est exceptionnel. Ces scientifiques demandent à Greenpeace d’arrêter sa propagande « mensongère et anxiogène » « Combien de personnes devront mourir dans le monde pour que l’on considère enfin qu’il s’agit d’un crime contre l’humanité?

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Jean-Michel Mocaer

AATEA doit certainement avoir de sacrés intérêts - financiers ? - à défendre pour perdre son "précieux" temps à venir poster une bonne moitié des commentaires déjà publiés sur le fil d'un article publié par Greenpeace qui lutte justement pour entraver ses intérêts - financiers ? -. Quand on se contente de ne faire que des copier/coller ça va quand même assez vite. Et faire paraître un maximum de commentaires pour asphyxier tous les autres qui le dérangent, ça s'appelle FLOOD, non ?

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.