Ce week-end, dans près d’une trentaine de villes de métropole, de Martinique et de la Réunion, des militants et militantes de Greenpeace France se sont mobilisés pour demander aux supermarchés d’agir pour un étiquetage obligatoire des produits contenant des nouveaux OGM.

Non aux nouveaux OGM dans nos assiettes !

Ce week-end, dans près d’une trentaine de villes de métropole, de Martinique et de la Réunion, des militants et militantes de Greenpeace France se sont mobilisés pour demander aux supermarchés d’agir pour un étiquetage obligatoire des produits contenant des nouveaux OGM.

Les industriels de l’agro-alimentaire ont l’obligation d’informer les consommatrices et consommateurs de la présence d’OGM (anciens ou nouveaux) dans leurs produits. Demain, cela pourrait ne plus être le cas pour les nouveaux OGM. Pourtant, ce n’est pas aux lobbies de l’agro-industrie de décider ce que nous mangeons !

Pourquoi l’étiquetage ne serait-il plus obligatoire à l’avenir ? 

Mobilisation et information de la clientèle devant un supermarché d’Angers.

Aujourd’hui, la culture d’OGM à usage commercial est interdite en France. Cependant, il est possible d’importer des OGM mais les industriels ont l’obligation d’informer les consommateurs en étiquetant les produits en contenant. 

Avec l’arrivée de nouvelles techniques de modification du génome, appelées NBT (“new breeding techniques”), les industriels tentent un nouveau tour de passe-passe : ils voudraient que les nouveaux OGM produits via ces techniques ne soient pas considérés comme des OGM et échappent à la réglementation en vigueur. Par conséquent l’étiquetage ne serait plus obligatoire pour les produits contenant des nouveaux OGM. 

De nouveaux OGM peut-être dans vos assiettes 

Des nouveaux OGM pourraient à l’avenir s’immiscer dans les rayons des supermarchés sans que nous le sachions. Les produits labellisés bio pourraient également être concernés, même si la FNAB (Fédération Nationale d’Agriculture Biologique) s’oppose ouvertement aux nouveaux OGM. C’est pourquoi nous demandons que les produits soient obligatoirement étiquetés !

Les directeurs et directrices de magasin ont une responsabilité envers leur clientèle et ils ont les moyens d’agir pour demander un étiquetage obligatoire des nouveaux OGM. Dans plusieurs villes de France, les militants et militantes de Greenpeace France ont donc demandé aux enseignes, et notamment aux responsables de magasins comme Carrefour, E.Leclerc, Monoprix, Auchan, Intermarché, Super U, Lidl et Casino, d’agir pour un étiquetage obligatoire des produits contenant des nouveaux OGM. 

À vous d’agir !

Vous aussi, vous pouvez demander au directeur ou à la directrice de votre supermarché de se mobiliser. Pour cela, vous avez la possibilité d’écrire un courrier et de le déposer directement à l’accueil de votre supermarché en demandant de le transmettre à la direction du magasin. 

Voici un modèle de lettre duquel vous pouvez vous  inspirer : 

Objet : Non aux nouveaux OGM dans mon assiette. 

Madame/Monsieur,

En tant que client/cliente de votre magasin, je dois avoir le choix de consommer ou non des OGM. ­­­­­­

Les nouveaux OGM, produits par de nouvelles techniques de modifications génétiques, comportent les mêmes risques pour la biodiversité que les OGM « classiques ». Les OGM en Europe font l’objet notamment d’un étiquetage obligatoire. Les nouveaux OGM doivent aussi être soumis à cette réglementation. 

Sans le savoir, nous pourrions retrouver demain des nouveaux OGM dans nos champs et nos assiettes. En tant que directeur/directrice de magasin, vous avez une responsabilité vis-à-vis de votre clientèle et le pouvoir de changer les choses. 

Demandez au siège de votre enseigne d’agir auprès du gouvernement pour plus de transparence, en exigeant l’étiquetage obligatoire des nouveaux OGM.





Commentaires (28)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

faux sébastien

Madame/Monsieur, En tant que client/cliente de votre magasin, je dois avoir le choix de consommer ou non des OGM. ­­­­­­ Les nouveaux OGM, produits par de nouvelles techniques de modifications génétiques, comportent les mêmes risques pour la biodiversité que les OGM « classiques ». Les OGM en Europe font l’objet notamment d’un étiquetage obligatoire. Les nouveaux OGM doivent aussi être soumis à cette réglementation. Sans le savoir, nous pourrions retrouver demain des nouveaux OGM dans nos champs et nos assiettes. En tant que directeur/directrice de magasin, vous avez une responsabilité vis-à-vis de votre clientèle et le pouvoir de changer les choses. Demandez au siège de votre enseigne d’agir auprès du gouvernement pour plus de transparence, en exigeant l’étiquetage obligatoire des nouveaux OGM

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ADNOT

Le combat continue

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Poitevin Sarah

Madame/Monsieur, En tant que client/cliente de votre magasin, je dois avoir le choix de consommer ou non des OGM. ­­­­­­ Les nouveaux OGM, produits par de nouvelles techniques de modifications génétiques, comportent les mêmes risques pour la biodiversité que les OGM « classiques ». Les OGM en Europe font l’objet notamment d’un étiquetage obligatoire. Les nouveaux OGM doivent aussi être soumis à cette réglementation. Sans le savoir, nous pourrions retrouver demain des nouveaux OGM dans nos champs et nos assiettes. En tant que directeur/directrice de magasin, vous avez une responsabilité vis-à-vis de votre clientèle et le pouvoir de changer les choses. Demandez au siège de votre enseigne d’agir auprès du gouvernement pour plus de transparence, en exigeant l’étiquetage obligatoire des nouveaux OGM.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE