Ce mardi des activistes de Greenpeace France, des Amis de la Terre et d’ANV Cop21 se mobilisent à Strasbourg autour et au sein du Parlement européen à la veille d’un vote crucial pour le climat et la paix : la taxonomie européenne, qui liste des investissements verts européens. Cette taxonomie, censée répondre à l’urgence de la crise climatique, est pourtant sur le point d’inclure le gaz et le nucléaire.

Climat - Nucléaire

Ne les laissons pas repeindre le gaz et le nucléaire en vert

J'agis !

Ce mardi des activistes de Greenpeace France, des Amis de la Terre et d’ANV Cop21 se mobilisent à Strasbourg autour et au sein du Parlement européen à la veille d’un vote crucial pour le climat et la paix : la taxonomie européenne, qui liste des investissements verts européens. Cette taxonomie, censée répondre à l’urgence de la crise climatique, est pourtant sur le point d’inclure le gaz et le nucléaire.

Les industries du gaz fossile et du nucléaire pourraient bénéficier de milliards d’euros si les député·es choisissent de considérer le gaz et le nucléaire comme des « énergies de transition » pour faire face à l’urgence climatique. Pourtant ils sont dangereux, polluants, non-renouvelables et ne peuvent répondre à l’urgence climatique.

Exigeons que les investissements privés alloués par cette « taxonomie » soit fléchés vers des énergies de paix – les énergies renouvelables associées à des économies d’énergies – qui permettent notre indépendance énergétique, et non vers le gaz et le nucléaire.

L’Union européenne ne doit pas céder à la pression des lobbys climaticides ! On a besoin de vous pour faire monter la pression sur les député·es qui mettent en péril la transition énergétique européenne.

 

A vous d’agir

Merci à toutes et tous, vous avez été nombreux·ses à envoyer des mails aux eurodéputé·es français·es pour leur demander de ne pas inclure gaz et nucléaire à la taxonomie.

Les député·es européen·nes ont malheureusement décidé de voter en faveur de l’inclusion du nucléaire et du gaz fossile dans la taxonomie, le label vert européen. Une défaite sévère pour le climat et la paix en Europe face aux intérêts français que le gouvernement a défendu sans relâche, quitte à s’allier avec des pays pro-gaz en Europe.

Pour en savoir plus sur le vote qui a eu lieu mercredi 06 juillet, consultez notre communiqué de presse :

 

Suivez notre action au Parlement européen en direct sur Twitter , sur nos stories Instagram ou ici ⬇️

 

 

 

 

 

 

Crédit image : © Claire Jaillard / Greenpeace

 

Commentaires (56)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

macé agnès

le gaz et le nucléaire deux énergies fossiles, en aucun cas vers une énergie VERTE , ne communiquez pas le contraire!!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

P-H Heubel

Merci de ne pas céder à la pression toxique du lobbying des industries fossiles et nucléaires. La meilleure solution est de réduire chacun(e) notre consommation, et de modifier notre style de vie pour protéger la planète et l'humanité. Il y avait eu des efforts signficatifs dans ce sens dans les années 70. A quand une nouvelle mouture de ces efforts? Merci d'agir en ce sens,pas dans celui du maintien d'une consommation excessive.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

PERRIN

Plus jamais je ne voudrais de central nucléaire ou des centrales à charbon. Je vous félicite pour votre travail, votre engagement, et vos combats. Et n'oubliez jamais "Vous ne êtes pas seuls." Résistance.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE