Soyons plus chauds que le climat ! Samedi 21 septembre, nous marcherons par mil

Climat

Le 21 septembre, marchons pour le climat et contre l’inaction !

Ce sera où ?

Samedi 21 septembre, partout en France, chacun·e est appelé·e à marcher ! Cet été, la planète nous a envoyé des signaux d’urgence. La planète entière suffoque. L’Amazonie brûle. Nous n’en pouvons plus des discours : place aux actes ! Aux côtés de nombreuses organisations et syndicats, mobilisons-nous contre ce système qui détruit la planète et l'humain, en commençant par les plus vulnérables et précaires. Nous sommes une force et une vague inarrêtables : montrons-le !

Soyons plus chauds que le climat !

Samedi 21 septembre, nous marcherons par milliers dans les rues, partout en France, pour dénoncer l’inaction climatique et exiger la justice sociale. Cette marche sera engagée, festive et familiale : que vous veniez seul·e, en famille ou entre amis, nous marcherons côte à côte pour faire du bruit dans les rues ! Nous ferons écho aux mobilisations qui se tiennent partout dans le monde, dans le cadre de la semaine internationale pour le climat du 20 au 27 septembre. Objectif ? Mettre la pression sur les responsables politiques et les pousser à prendre des mesures concrètes : lundi 23 septembre se tient à l’ONU un sommet spécial dédié à l’urgence climatique. Ne laissons pas aux Etats d’autre choix que d’agir !

 

 

5 raisons de se mobiliser pour le climat

1. Cet été, la planète nous a envoyé des signaux d’urgence

Jamais la planète n’a eu aussi chaud depuis 2000 ans. Partout dans le monde, les populations ont souffert d’événements climatiques extrêmes ces dernières semaines. En France, la chaleur a battu des records, les sécheresses ont décimé des forêts, et les incendies ont ravagé des milliers d’hectares de cultures. Partout en Europe, les températures et les pics de pollution ont asphyxié les grandes villes. A l’autre bout du monde, le Groenland fond, l’Inde manque d’eau, l’Amazonie disparaît et nos poumons brûlent.

2. Ces catastrophes vont s’intensifier si l’on ne fait rien

Sans réduction des émissions de gaz à effet de serre, le dérèglement climatique va s’aggraver, et les phénomènes extrêmes se multiplier : ouragans plus intenses, inondations plus importantes, canicules encore plus longues et plus fréquentes… Pourtant, entre une augmentation de 1,5 degré (le seuil préconisé dans l’Accord de Paris) et 3 degrés (ce vers quoi nous nous dirigeons faute de contraintes fortes sur les Etats), les conséquences changent du tout au tout. C’est pourquoi nos gouvernements doivent agir maintenant : les choix d’aujourd’hui déterminent notre avenir demain. Or il est encore possible de réduire les impacts.

3. Défendre le climat, c’est lutter pour davantage de justice sociale

Le dérèglement climatique pèse sur les personnes plus démunies en première ligne et creuse les injustices sociales, en France et dans le monde. Si, grâce à la pression collective et citoyenne sur les politiques, nous limitons le réchauffement à 1,5 degré (le seuil préconisé par l’Accord de Paris, et au-dessus duquel les conséquences seraient dramatiques), nous gagnerons d’autres batailles : inégalités, emploi, justice sociale, réduction des conflits et des migrations… In fine, c’est aussi la qualité de vie qui en sera meilleure : alimentation, isolation des logements, emplois dans les énergies renouvelables… pour un monde plus pacifié et en connexion avec la nature.


4. Faire front avec la planète entière dès le 20 septembre

Du 20 au 27 septembre, dans les rues, en ligne, partout, les citoyen·es et organisations se mobilisent aux quatre coins du monde. Marches, actions de désobéissance civile, grèves… l’objectif est de faire monter la pression avec une grande “week for future”. Cette “semaine pour le futur” fait écho aux “Fridays For Future”, ces grèves pour le climat de la jeunesse entamées un peu partout depuis plus d’un an maintenant. Ainsi en France, une journée de grève est organisée le vendredi 20 septembre, où les salarié-e-s sont appelés à rejoindre les jeunes. Nous soutenons cet appel à la grève du mouvement international des jeunes !

5. Dire stop au blabla, et place aux actes ! 

Fin juin, le Haut conseil pour le climat a publié un rapport cinglant pour le gouvernement : objectifs trop faibles, retards, manque d’investissements… Ironie de l’histoire, cet organe indépendant a été créé quelques mois plus tôt par Emmanuel Macron lui-même. La réaction du gouvernement ? Décaler les épreuves du brevet pour cause de canicule. Et pour le climat ? Rien. Face à ce décalage insupportable entre blabla et actes, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a tapé du poing sur la table. Il a convoqué les chefs d’État à New-York lundi 23 septembre, avec ces mots : “Apportez des plans, et pas des discours” car il s’agit de “lutter pour nos vies”.

 

Tous et toutes, partout autour du monde, nous devons faire pression sur les responsables pour que les Etats soient précis et ambitieux dans leurs objectifs climatiques. Le sommet de l’ONU pour le climat le 23 septembre est une fenêtre de tir à ne pas laisser passer !

Alors samedi 21 septembre, mobilisons-nous contre l’inaction climatique !

 

Où marcher ?

Des marches vont être organisées partout en France. Les différents collectifs vont publier au fur et à mesure les infos pratiques pour chaque ville. A ce jour, vous pouvez consulter :

 

En cliquant sur "Je rejoins le mouvement", vous acceptez de recevoir des communications et des formes d'engagement de la part de Greenpeace via les coordonnées collectées dans le formulaire. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page "Droit des Personnes".





(Crédits photographiques : © Omar Havana / Greenpeace)
Commentaires (97)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Bislimi jon

Aujourd'hui je me mobiliserais pour la deuxième fois en 1 ans, les manifestations doivent avoir une ampleur internationale, non mondiale et que tous les jeunes sortent dans les rues réclamer leurs droits à eux aussi de survivre !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Wazner

Je suis agnostique et pas architecte l'histoire des classes c'est la lutte des libraires

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

job

Bonjour J'ai vu l'info pour le 20 sept. à Toulouse, pour la grève pour le climat; j'y participerai; par contre, je ne vois rien à Toulouse pour le 21 sept. avez-vous des infos sur le pourquoi du comment? Si quelque chose est prévu, j'y participerais aussi. Bien à vous

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES