Avec le Mercosur, Macron retourne sa veste Il y a deux mois, nous signions aux

Climat

G7 : nouvel échec de Macron sur le climat

De la communication à tour de bras, des effets d’annonce par dizaines, mais aucune action diplomatique sérieuse sur le climat. Au G7, comme à chaque sommet international, Emmanuel Macron s’est illustré par ses discours, qui rendent son inaction climatique encore plus criante. Retour sur trois jours d’annonces inattendues, parfois, déconnectées de l’urgence climatique, toujours.

Avec le Mercosur, Macron retourne sa veste

Il y a deux mois, nous signions aux côtés de 340 ONG dans le monde une lettre ouverte pour appeler à stopper l’accord Mercosur. Nous appelions les responsables européens à soutenir les droits humains, la dignité humaine et un climat habitable au Brésil, et donc à faire pression sur le Brésil et la politique de Jair Bolsonaro. La réaction de l’Elysée à l’époque ? un silence assourdissant. Idem lorsqu’en juin nous bloquions à Sète un cargo rempli de soja pour dénoncer le drame de la déforestation : silence radio total. Il aura fallu que l’Amazonie fasse la une des médias pour que E. Macron s’élève contre le Mercosur, après avoir soutenu le traité contre l’avis des ONG pendant des mois.
Emmanuel Macron a beau jeu de se réveiller maintenant, alors que l’attention du grand public est tournée sur les incendies en Amazonie. Pourtant il continue de soutenir, en France et en Europe, une politique agricole basée sur l’élevage intensif et l’importation massive de soja qui contribue justement à la destruction de forêts tropicales et de savanes arborées au Brésil.

 

Fashion Pact : une énième poudre aux yeux

La mode représente, au niveau mondial, 20 % des rejets d’eaux usées, 10 % des émissions de CO2 et 22,5 % des pesticides utilisés. C’est une industrie gourmande en énergie pour ses usines, et surtout, elle exploite une main d’œuvre bon marché dans des conditions précaires. Il est indispensable de réguler cette industrie. Au lieu de ça, Emmanuel Macron a confié à une trentaine d’acteurs de la mode le soin de se fixer leurs propres normes, créant une situation de conflit d’intérêts évidente. 

C’est avant tout à l’Etat de réguler ce marché, par la loi. Comment rendre le secteur de la mode plus écologique ? Il faut :

  1. Faire baisser la consommation de vêtements.
  2. Inciter à la relocalisation et à l’économie circulaire.
  3. Limiter la publicité pour les vêtements, comme cela a été fait pour le tabac.

 

Amazonie : Macron veut reforester… au lieu de stopper la déforestation

La situation en Amazonie, mais aussi en Afrique et en Asie, est si dramatique qu’Emmanuel Macron n’a eu d’autre choix que de mettre les incendies au cœur des discussions de ce G7. Pour autant, sa réponse tombe complètement à côté de l’urgence climatique : la proposition d’aide financière du G7 déjà rejetée par Jair Bolsonaro ne répond aucunement au problème profond et à la raison de ces incendies, à savoir l’agriculture industrielle, l’élevage intensif, l’agribusiness, le bois illégalLe Président a d’ailleurs reconnu publiquement lundi soir que la France « a sa part de complicitée » dans la situation en raison de ses importations de soja. Si Emmanuel Macron veut effectivement « répondre à l’appel de la forêt », comme il l’a annoncé devant un parterre de médias, il doit prendre des mesures concrètes pour stopper la déforestation : des solutions existent pour préserver l’Amazonie., contrairement à la reforestation promue par le Président, qui n’a de solution que le nom !

 

Au contre-G7, on balade Macron pour moquer son inaction

Puisque E.Macron nous balade sur le climat, faisons-le marcher : c’est ce qu’ont fait dimanche 25 août les activistes non-violents d’Anv-Cop21. Plus de 900 personnes étaient réunies à l’occasion de cette Marche des Portraits, décrochés depuis six mois dans différentes mairies dans le cadre de l’opération «Décrochons Macron »Lors de la conférence de presse de cet événement, Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, a dénoncé l’abîme entre les discours et les actes d’Emmanuel Macron, qui oblige à multiplier les actions de désobéissance civile « pour que le risque climatique devienne un risque politique » pour le gouvernement. Et à la table-ronde « Fin du monde, fin du mois, même combat » organisée par Attac, Jean-François Julliard a appelé à multiplier les grèves et les marches « car l’urgence climatique, environnementale et sociale est telle qu’il faut tout tenter ».

 

 

Stop au blabla : la pression doit monter pour le sommet de l’ONU

Si E. Macron est passé à côté de l’occasion du G7 pour impulser une dynamique digne de ce nom sur le climat, il devra le 23 septembre, à l’ONU, enfin prendre ses responsabilités : le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a convoqué un sommet spécial sur le climat pour remobiliser les Etats. Objectif : relever leurs ambitions climatiques pour se mettre dans les clous de l’Accord de Paris. E. Macron doit répondre à l’appel des scientifiques, des jeunes, des citoyen·nes du monde entier, pour annoncer de façon unilatérale sa volonté de relever ses engagements climatiques à 2030, sans quoi sa crédibilité internationale sera définitivement enterrée.

 

Parce que les actes concrets sont sans cesse reportés, le temps des négociations et des discours est révolu ! Nous appelons à une mobilisation générale, avec une grève internationale vendredi 20 septembre et des marches partout en France samedi 21 septembre.

 

 

 

(Crédits photographiques : © Hugo Lecomte / Les Amis de la Terre / ANV-COP 21 / Greenpeace)




Commentaires (31)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Gleizes

On parle, on parle, mais l'inaction est là. Nos enfants , ils se débrouilleront car ils n'auront pas vraiment le choix. La mondialisation est le pire des fléaux pour la population en général et la poule aux œufs d'or pour quelques uns qui eux savent exactement ce qu'ils veulent . Que faire ? Même si on regroupait toutes les organisations et associations qui défendent notre bien commun , Notre Terre, rien ne pourrait arrêter le génocide envisagé . Pourquoi ? Tout simplement parce que l'air est pollué, la mer est polluée, l'alimentation est en dépit de notre santé , l'eau est polluée, et le plus comique, c'est que nous ne sommes même pas capable d'agir réellement quotidiennement. Ne fantasmons pas sur une éventuelle prise de conscience qui amènerait un changement radical de comportement.. Je rêve d'un autre monde . Mais je continue à rêver que c'est possible. Mais ne me parlez pas de guerre car jamais un conflit n'a résolu un problème , cela se saurait. Que chacun se pose la question dans notre société : qu'est ce que je suis capable de changer quotidiennement pour faire basculer cette machine infernale vers un monde juste et de bien-etre ? personne n'est satisfait actuellement pourquoi ? AVOIR ou ÊTRE il faut faire un vrai CHOIX et attention aux fausses excuses qui redonnent la partie belle à nos bons pensants pour nous . Eux se frottent les mains et ouvrent leurs valises , les mêmes qui se douchent au champagne !!!!.... À bientôt peut-être.......

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Jean Bretonelle

Pour savoir ce que fait Emanuel Macron en matière environnemental et social, c'est très simple : il suffit ďécouter ce qu'il dit, sachant qu'il fait rigouteusement et précisement le contraire. Sinon, s'il y a un recul comme pour le Mercosur, ce n'est qu'apparence. C'est qu'il prépare un coup pour passer tout de même en force.

1 réponse

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

canavaggia

Je lis les prises de parole sur la situation écologique du monde et de la France en particulier et je constate que on présente le chef de l ' état français comme un capitaine de navire qui décide tout , d 'un coup de barre . suite à cela on lui demande tout et n ' importe quoi . autrefois on demandait à dieu et comme il ne s ' est jamais manifesté à présent on demande à Macron . Est T ' il besoin que je rappelle que la France est peuplée par 65 millions de sujets contre 8 milliards pour la planète . Ce simple constat nous pousse à plus d ' humilité . et ce qui me semble le plus constructif c ' est que l 'on se demande , chacun d ' entre nous QUE FAIS JE POUR LA PLANETE ?. Il est urgent de retourner aux fondamentaux . Balayer devant sa porte comme disait ma grand mère . chercher à comprendre individuellement les conséquences de chaque décision et geste que nous faisons . ce travail indispensable ne sera jamais accompli par un chef d ' état si brillant soit t ' il . Chacun de nous doit utiliser son cerveau pour effectuer les gestes vertueux de sauvegarde de notre monde . Nous avons tous la notion de ce qui est bien et ce qui est mal . et chacun de nous a une part de la solution . La difficulté est là un maximum de citoyens devra jouer le jeu pour gagner . J ' ai froid dans le dos à l ' idée d ' un dictateur qui nous obligerait à gagner . pourtant cette option est dans les cartons . Personnellement je pense que l ' on peut relever tous les défis et sortir vainqueurs , car quel parent n 'aurait pas envie de voir son enfant sur un chemin sur?Je ne doute pas de votre réponse . les solutions sont en chacun de nous et lorsque elles se mettent en marche même sans violence rien ne peut leur résister . Ceci dit le temps nous est désormais compté . Le point de non retour semble tout prés . Nous avons tous les outils pour prévoir et agir C 'est peut être notre seule faiblesse vous savez cette curieuse histoire d ' un lièvre qui un jour s 'est incliné devant une tortue !!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES