L'enVert du décor, kézako ? Tous les vendredis, jusqu'au second tour de

L’enVert du décor #1 : Pujadas, corruption et potager

L’enVert du décor, kézako ?

Tous les vendredis, jusqu’au second tour de l’élection, nous avons concocté une newsletter « spéciale présidentielle ». Au menu : une mise en perspective par Greenpeace de l’actualité de la semaine, le témoignage d’une autre ONG et d’un-e citoyen-ne engagé-e, et plein d’autres surprises. Si vous souhaitez vous abonner à cette newsletter, cliquez après ce lien. Si, au contraire, vous ne souhaitez pas recevoir cette newsletter, mais désirez continuer de recevoir les autres actualités de Greenpeace, cliquez après ce lien.

Au sommaire cette semaine :

A chaud : Pujadas, éoliennes, coût du nucléaire, glyphosate

Nous vous livrons notre point de vue sur l’actualité en lien avec l’élection présidentielle.

Entre la folle accumulation des « affaires » et une course aux parrainages qui offre chaque fois son lot de surprises, peu de place est accordée aux débats de fond dans cette campagne électorale. Et autant le dire tout de suite, l’écologie est loin d’être la priorité. Il suffit de lire cette semaine la longue interview de François Fillon dans les Echos. Un vide sidéral sur l’environnement !

A quelques jours du premier débat télévisé entre les principaux candidats, il est bon de procéder à quelques rappels salutaires.

Tout d’abord, non, monsieur David Pujadas, les Français ne sont pas majoritairement contre l’éolien comme vous l’avez affirmé face à Benoît Hamon la semaine dernière. C’est même le contraire. En 2016, 75% des riverains d’un parc éolien en avaient une image positive. On est loin d’un rejet en bloc… Et nos paysages ne seront pas abîmés par des éoliennes envahissantes. Pour parvenir à 100% d’énergies renouvelables en 2050, il nous faudra installer 18 000 éoliennes en France. Une pour deux communes. En Allemagne, pays auquel nos responsables politiques aiment tant se comparer, 26 000 sont déjà implantées.

Autre alerte qui a retenu notre attention, la facture de 217 milliards d’euros avancée par l’Institut Montaigne pour chiffrer la proposition de Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon de sortie du nucléaire. C’est cher, c’est vrai. Mais ce que le think-tank libéral oublie de préciser, c’est que le coût sera supérieur  si nous restons dans le nucléaire. Nos centrales vieillissent, elles doivent être modernisées et bientôt remplacées. En 2013, nous estimions que le parc nucléaire français nécessitait 339 milliards d’investissements pour tenir jusqu’en 2035 et il est probable que ces coûts devront être revus à la hausse.

Dans un autre registre, l’Agence européenne des produits chimiques vient d’ouvrir la voie à une réautorisation du glyphosate. Plusieurs candidats vont s’engouffrer dans la brèche pour vanter les mérites d’une agriculture intensive et industrielle. Un modèle qui s’essouffle pourtant et appauvrit nos sols, notre biodiversité et les agriculteurs eux-mêmes. Sans parler de l’impact majeur sur notre santé. Deux rapporteurs spéciaux des Nations unies viennent encore de rappeler que les pesticides « ne sont pas nécessaires pour nourrir la planète » et, au contraire, qu’il faut développer massivement l’agriculture écologique. Un changement de modèle nécessaire qui n’est pas mentionné dans les programmes des candidats Macron, Fillon et Le Pen.

A un peu plus d’un mois du premier tour, il serait temps de s’attaquer aux vrais sujets qui auront un impact sur notre vie pendant les cinq prochaines années. Après tout, c’est pour ça que nous sommes appelés à voter…

Lumière sur la lutte anti-corruption

Nous donnons la parole à un acteur de la société civile sur un sujet d’actualité pas assez débattu et souvent en lien avec nos campagnes ou nos valeurs. Une façon aussi pour nous d’être solidaires et unis dans la défense des causes d’intérêt général.

Aujourd’hui, éclairage sur la lutte anti-corruption, avec l’interview d’un représentant de Transparency International.

 

Moi citoyen-ne

Nous voulons vous entendre! Comment changez-vous les choses à votre niveau pour mieux protéger l’environnement ? Et quels changements collectifs soutenez-vous ? Il s’agit d’une rubrique participative, alimentée par vos contributions.

Cette semaine, nous vous donnons la parole sur la thématique “agriculture et alimentation” : un sujet qui vous a fait massivement réagir !

La semaine prochaine, nous parlerons de transition énergétique : comment changez-vous les choses à votre niveau, quels changements collectifs soutenez-nous ? Pour contribuer, répondez en commentant ce post facebook ou en nous écrivant à moicitoyen-ne@greenpeace.fr. Nous publierons certaines de vos contributions dans notre prochaine newsletter et dans notre album en ligne.

 

À ne pas manquer

Samedi 18 mars sur Arte : “Comment tout a commencé”, un documentaire qui revient sur l’histoire fondatrice de Greenpeace, quand en 1971 un groupe de militants nord-américains, pacifistes et écologistes, lancent une expédition en mer pour protester contre les essais nucléaires américains au large de l’Alaska.

Le documentaire restera visible en replay jusqu’au 25 mars.

Commentaires (159)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Alain Becil

BONSOIR.J'avais proposé,à certaines personnes ,ayant quelque influence,d'agir de cette façon.Une fois le Mandat présidentiel terminé,ne pas le renouveler,dans la foulée.Pourquoi?Au bout de deux ans,le président ne pense qu'à sa reélection,donc pas de vague,pas de réforme.Il est urgent d'attendre.Laisser passer un quinquennat ,avant de se représenter.Quant à la corruption:Contrôle par le fisc,ou par les parlementaires ,des avoirs des dirigeants:ministres,sénateurs,députés,et tous les Elus.Ceci,en cours de Mandats,casiers judiciaires vierges avant toute élection.Saisie des Biens mal acquis,avant,pendant et après.Inéligibilité définitive,à vie,pour les corrompus,sans attendre les décisions de Justice .

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

strummer

@chlorophylle je ne sais pas où vous avez vu des éoliennes en montagne, j'habite les alpes du nord, je circule beaucoup et je n'ai jamais vu d'éoliennes.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Jean-Pierre DesHayes

C'est simple, Votez Macron. En page 11 de son programme:"Nous placerons la France en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides. 2) Nous ferons de la France le leader mondial de la recherche vers la transition énergétique. 3) Nous diviserons par deux le nombre de jours de pollution atmosphérique. 4) D'ici 2022, 50% des produits proposés par les cantines scolaires et les restaurants d'entreprise devront être bio, écologiques ou issus de circuits courts.

1 réponse

Ben, votez pour ce pur produit des puissances financières si vous croyez que c'est parole d'évangile, mais laissez les citoyens décider par eux mêmes de leur destin avec leur conscience, nous qui soutenons GREENPEACE et bien d'autres associations, ne sommes pas encore des moutons qu'on voudrait conduire à l'abattoir (ce qui arrivera bientôt, vu la situation explosive actuelle dans le monde). Vous devriez savoir que les programmes des candidats ne sont faits que pour séduire les foules, il y a toujours une grosse part de mensonges. Vous croyez qu'on peut remettre la FRANCE aux premiers rangs, vu qu'elle restera le valet servile de l'EUROPE????? Alors, bon courage avec Macron.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Newsletter présidentielle 2017 : abonnez-vous !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour tout savoir de l'enVert du décor présidentiel.
Au programme : décryptage, invités, participation citoyenne et interventions décalées.