L’échéance des 40 ans pour le parc nucléaire français

Auteur(s) : Yves Marignac – Wise Paris

Nucléaire

L’échéance des 40 ans de durée de vie des 58 réacteurs nucléaires d’EDF est une étape qui n’a pas été suffisamment anticipée, alors que près des deux tiers du parc doit l’atteindre d’ici à 2025. Face à ce retard, pointé par la Cour des comptes comme par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), des décisions urgentes deviennent cruciales pour maîtriser la sûreté, les coûts, et une évolution du parc compatible avec l’engagement de ramener la part du nucléaire à 50% de la production d’électricité à l’horizon 2025 fixé par le Président de la République. L’analyse détaillée de la situation du parc nucléaire, du cadre règlementaire, des enjeux de sûreté et des conditions dans lesquelles des prolongations pourraient être envisagées montre au contraire qu’il s’agit d’opérations complexes, potentiellement très coûteuses, et dont la faisabilité règlementaire et technique ne saurait être garantie. Décryptage.



A TELECHARGER | L’échéance des 40 ans pour le parc nucléaire français







Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.