L’urgence climatique nous impose-t-elle d’investir dans le nucléaire et de

Le nucléaire : un mal nécessaire face à l’urgence climatique ?

Auteur(s) : Greenpeace France

Nucléaire

L’urgence climatique nous impose-t-elle d’investir dans le nucléaire et de construire de nouvelles centrales en France et dans le monde ? Cette note tente de resituer la question du nucléaire dans le temps et dans l’espace afin d’évaluer sa contribution actuelle et potentielle à la lutte contre la crise climatique. Il étudie le nucléaire sous différents angles : faisabilité industrielle et économique, résilience climatique, soutenabilité écologique, comparaison avec les autres leviers bas-carbone.

Nous en concluons que le nucléaire est certes bas-carbone mais que cela n’en fait pas pour autant une solution réaliste et efficace contre les dérèglements climatiques. Pire, il est trop lent à déployer face à l’urgence climatique, trop vulnérable aux impacts du réchauffement climatique et aux aléas naturels, trop dangereux pour être développé massivement aux quatre coins de la planète, trop
coûteux par rapport aux autres options bas-carbone dont nous disposons pour réduire
rapidement les émissions de gaz à effet de serre dans le monde.

Très nucléarisée, la France ne fait pas figure d’exception : la poursuite entêtée du nucléaire et la construction de nouveaux réacteurs ne sont pas le moyen le plus rapide, le moins coûteux et le plus soutenable d’atteindre la neutralité climatique et nous détournent des vrais enjeux et investissements climatiques.



A TELECHARGER | Le nucléaire: un mal nécessaire face à l’ urgence climatique ?