Des États-Unis à l'Allemagne en passant par la France et la Belgique, cette en

En moins de 6 semaines, entre octobre 2017 et novembre 2017, nos militants se sont introduits dans deux centrales nucléaires et ont atteint les piscines de combustible nucléaire usé, bâtiments très vulnérables et lourdement chargés de radioactivité. Face aux menaces actuelles, peut-on se contenter de faire confiance ? Derrière le secret, les États et l'industrie nucléaire sont-ils capables de garantir notre sécurité ? C'est le sujet du documentaire “Sécurité nucléaire : le grand mensonge”, réalisé par Eric Guéret et Laure Noualhat et diffusé ce 5 novembre 2017 sur la chaîne Arte. Le fruit de deux années d'enquête sur une question qui concerne des millions de gens, en France, en Europe et ailleurs : celui des failles de sécurité des installations nucléaires.

Des États-Unis à l’Allemagne en passant par la France et la Belgique, cette enquête révèle les failles abyssales des systèmes de protection de sites nucléaires, conçus pour la plupart avant les attaques du 11-Septembre. Interrogeant experts, politiques et activistes, le film montre aussi comment l’industrie nucléaire, aujourd’hui souvent déficitaire et surendettée, peine à mettre en œuvre des mesures efficaces – et forcément coûteuses – face aux risques.





Commentaires (3)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ivin

Bonjour, Ce reportage sur Arte a été une prise de conscience, comme lorsque l'on se réveille d'un mauvais rêve...sauf que le rêve est réalité. J'habite à peine à 20 km de la centrale du Bugey en Rhone Alpes dont les piscines et les réacteurs renferment l'équivalent de plusieurs centaines de bombes atomiques "civiles". A la moindre défaillance, une catastrophe sans commune mesure peut se produire faisant des milliers de morts et rayant de la carte un territoire de la France à l'échelle du temps humain. A t-on vraiment pris conscience de ce que cela signifie ? Déplacer définitivement des populations, laisser à l'abandon des milliers de logements, d'infrastructures, d'entreprises ? Voir des enfants mourrir de cancers vivrent avec des dosimètres accrochés au coup ? Est-ce que cela peut être mis en balance avec un équivalent risque dans n'importe qu'elle calcul économique, dans n'importe qu'elle modèle rationnel ? Nous avons fait plusieurs fois la guerre avec l'Allemagne pour conquérir et reconquérir l'Alsace et la Lorraine, sacrifier tant de vies humaines pour l'équivalent de qqles milliers de kilomètres carrés (14 300 km²)...mais en même temps, quelques personnes ont décidé d'installer en France suffisamment de réacteurs pouvant potentiellement détruire tous notre territoire (551 500 km² !). Avons nous une deuxième France qui nous attend qqle part ? Sans compter le traitement des déchets que nous laissons à nos enfants. J'ai honte. Compte tenu de ce risque, les centrales sont elles surveillées par l'armée ? sont-t-elles une préoccupation de défense nationale ? non, rien, ces installations sont à la portée de n'importe qu'elle drone ou lance roquette. Nous préférons mettre des militaires dans les gares ou les centres villes... Mais comment a t-on pu construire des engins de la mort à cette échelle ? qui a pu faire confiance à ce point à la technologie ? cela me désole et me rend tellement triste. Si sortir du nucléaire est possible, il nous faudrait en attendant un plan VAUBAN pour le nucléaire français, de façon à pouvoir absolument sécuriser ces installations et se protéger de leurs effets mortifères.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

HGR

Je suis assez dubitatif face a ce documentaire. Certes, il pointe de nombreuses défaillances, mais : Etes vous sur que votre véhicule n'a pas été repéré en suivant le convoi, et justement surveillé pour éviter de montrer a des journalistes ce qu'ils ne devaient pas voir. Ou même etes vous sur que ce convoi super régulier n'est pas un miroir aux alouettes??? De même, vous hurlez au manque de sécurité dans les centrales, mais que désirez vous?? Que les gendarmes vous tirent dessus au 5,56 mm des votre intrusion? Ce reportage montre via votre équipe greenpeace les trajets des convois.. très clairement. Donc si un groupe terroriste attaque un convoi avec vos informations, vous serez satisfaits?? Si un terroriste vole ue source de Cobalt 60 et la fait exploser en plein Paris grâce a vos indications, vous serez content d'avoir eu raison?? Il y a des failles, c'est certains, et il y a des histoires de fric. Mais je ne pense pas que montrer ces failles au grand jour dans un documentaire comme celui là était le plus pertinent. J'espère que l'avenir ne me donnera pas raison, et que de votre coté vos consciences sont tranquilles...

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

sophie

c'est vraiment désolant de constater que les autorités ne prennent pas en compte les événements dramatiques deja parlant sur les conséquences d'accidents environnementales ou de défaillances ....surtout après le 11septembre : nous sommes tous des cibles faciles. la sécurité n'est pas assurée. le nucléaire est déjà très coûteux, donc investir pour rénover, proteger en sachant que cela ne garantira en rien notre sécurité, ni le respect de l'environnement, c'est reculer mais pas avancer. pourquoi attendre d'avoir encore le nez dans le caca, pour remettre en question le nucléaire.? Les intérêts financiers comme d'habitude gèrent notre vie, mais pas notre santé, ni notre avenir. tous devraient être puni pour crime contre l'humanité.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.