Fin mai, le groupe local Greenpeace de Clermont-Ferrand était invité par Attac Puy-de-Dôme dans son émission Le Grain de Son, pour parler environnement et changement climatique. L’occasion d’enregistrer un cycle de 4 émissions sur la thématique du climat, qui seront diffusées respectivement les jeudis 2, 9, 16 et 23 juin à 12h sur Radio Arverne (100.2) et disponibles en replay !

Passage sur Radio Arverne pour parler du climat

Fin mai, le groupe local Greenpeace de Clermont-Ferrand était invité par Attac Puy-de-Dôme dans son émission Le Grain de Son, pour parler environnement et changement climatique. L’occasion d’enregistrer un cycle de 4 émissions sur la thématique du climat, qui seront diffusées respectivement les jeudis 2, 9, 16 et 23 juin à 12h sur Radio Arverne (100.2) et disponibles en replay !

Vous pouvez réécouter en replay notre passage dans Le Grain de Son, l’émission d’Attac Puy-de-Dôme, dont 4 épisodes sont consacrés au climat. Parmi les invité·es, deux militant·es de Greenpeace Clermont-Ferrand ainsi que deux militant·es d’ Action Non-Violente COP21 63 et un physicien de l’atmosphère au GREFFE (groupe scientifique de réflexion et d’information pour un développement durable).

Cette émission en quatre épisodes, d’une trentaine de minutes chacun, est disponible en libre accès sur Internet :

 

En guise d’introduction, le premier épisode s’attarde sur les dernières connaissances scientifiques en matière de climat et la réalité du changement climatique qui, au fil des années, se fait de plus en plus ressentir. L’occasion de revenir sur les acteurs et événements importants de la lutte climatique, tant au niveau mondial que national : publication du sixième rapport du GIEC, retour sur les engagements pris lors des dernières COP en particulier la COP21, Convention citoyenne pour le climat, manque d’ambition et inaction du gouvernement français face à l’urgence climatique…

L’épisode 2 se penche sur la question de la responsabilité des multinationales dans la crise climatique en cours. En effet, si l’on veut avoir une chance de limiter le réchauffement climatique en-dessous de 2°C d’ici la fin du 21ème siècle, et ainsi nous éviter un véritable enfer sur Terre, un changement radical de système est nécessaire. Pour atteindre cet objectif, des chercheurs ont calculé que nous devions laisser sous terre un tiers des réserves de pétrole, la moitié des stocks de gaz et plus de 80% des réserves de charbon. Mais tout le monde ne l’entend pas de cette oreille… Ainsi selon l’association Oxfam, les activités industrielles des multinationales du CAC 40 nous conduisent vers un réchauffement de +3,5°C en 2100 ! A ce propos, avez-vous remarqué qu’on nous parle toujours de l’empreinte carbone des citoyens et des émissions de GES des États, mais quasiment jamais de celles des grandes entreprises ?

Les militant·es dans le studio de Radio Arverne pour enregistrer l’émission Le Grain de Son, dont 4 épisodes sont consacrés au climat – mai 2022

Le troisième épisode porte sur les soi-disant “solutions miracles” et les (fausses) bonnes idées face à l’urgence climatique. En matière d’environnement, l’enfer est pavé de bonnes intentions… ou de bonnes inventions ! Et en ce qui concerne la réduction des gaz à effet de serre, les innovations et les prétendues solutions miracles ne manquent pas : du biogaz au véhicule à hydrogène, du nucléaire censé nous sauver aux technologies de captage du carbone, en passant par les OGM ou autres nanotechnologies, la technoscience nous promet un avenir radieux et décarboné. Mais le souci avec l’avenir, c’est que ça se passe dans le futur… Et qu’en attendant, le problème reste entier !

Le changement climatique est une question autant scientifique que politique, et qui nous met au défi d’opérer les choix de société qui s’imposent. Changer le système, pas le climat, dit-on. Mais une fois qu’on a dit ça, qu’est-ce qu’on fait ? Comment agir ? Et comment ne pas se laisser gagner par le sentiment d’impuissance et de découragement face à un défi d’une telle ampleur ? Pour faire bouger les lignes, la mobilisation collective est un mode d’action incontournable. Alors, quelles actions les militant·es pour la justice climatique entreprennent-iels ? Avec quel succès ? Quels moyens ? Est-ce suffisant pour nous engager efficacement sur la voie de la transition écologique et bâtir un monde libéré de l’économie carbonée ? Telles sont les questions auxquelles répondent deux militant·es du groupe local Greenpeace de Clermont-Ferrand dans ce dernier épisode du Grain de Son, l’émission d’Attac Puy-de-Dôme.





(Crédits photographiques : © Grégoire / Greenpeace Clermont-Ferrand)