Comme Fessenheim, enfin mise à l'arrêt, les centrales nucléaires françaises

40 ans, ça suffit ! Pourquoi les vieilles centrales nucléaires doivent fermer

Auteur(s) : Greenpeace France

Nucléaire

Comme Fessenheim, enfin mise à l’arrêt, les centrales nucléaires françaises en activité ont été conçue pour fonctionner entre 30 et 40 ans. Au-delà, les réacteurs nucléaires entrent dans une phase de vieillissement inconnue pour l’exploitant EDF et non prévue par ses concepteurs : ils ont été dimensionnés selon les normes et moyens techniques, les matériaux et l’état des connaissances des années 1970 et 80.

Comme expliqué dans cette note de Greenpeace France intitulée « 40 ans, ça suffit ! Pourquoi les vieilles centrales nucléaires doivent fermer », prolonger la durée de vie des réacteurs n’a rien d’une évidence. Un programme de prolongation de grande ampleur est carrément irréaliste. Pour limiter les risques d’accident, les coûts et les déchets, il est indispensable d’anticiper l’arrêt définitif des réacteurs bien avant qu’ils atteignent 40 ans d’exploitation. On peut choisir de préparer les prochaines fermetures de centrales nucléaires plutôt que de les subir de plein fouet. Un calendrier précisant la date de fermeture de chaque réacteur est essentiel pour planifier sereinement la reconversion socio-économique des travailleurs et des territoires. En parallèle, il devient urgent de maximiser le développement des énergies renouvelables et des économies d’énergie pour progressivement remplacer les réacteurs mis à l’arrêt, par choix ou par nécessité.

 



A TELECHARGER | 40 ans ça suffit ! Pourquoi les vieilles centrales  nucléaires doivent fermer