Déforestation en Amazonie, forêt en feu - Heat spots in areas with Prodes (2017-2019) and Deter warnings, in Lábrea, Amazonas state.
Every year, Greenpeace Brazil flies over the Amazon to monitor deforestation build up and forest fires. In August, 2020, flights were made over points with Deter (Real Time Deforestation Detection System) and Prodes (Brazilian Amazon Satellite Monitoring Project) warnings, besides heat spots notified by Inpe (National Institute for Space Research), in the states of Amazonas, Rondônia, Mato Grosso and Pará.
Focos de calor em área de Prodes (2017-2019) e Deter, no Município de Lábrea (AM).
Todos os anos, o Greenpeace Brasil realiza uma série de sobrevoos de monitoramento para registrar o avanço do desmatamento e das queimadas na Amazônia. Em agosto de 2020, monitoramos pontos com alertas do Deter e Prodes, além de pontos de calor, do Inpe, nos estados do Amazonas, Rondônia, Mato Grosso e Pará.

Agriculture - Forêts

Déforestation
en Amazonie : 3 raisons d’agir

Agriculture, Forêts

La forêt amazonienne est la plus grande forêt tropicale de la planète. Véritable trésor de biodiversité, l’Amazonie est pourtant détruite année après année. Chaque nouveau record lié à la déforestation témoigne de l’urgence de la situation et du drame écologique que subit la région. La politique dévastatrice du gouvernement brésilien, l’extension des zones agricoles et des pâturages, les activités d’extraction minière, l’exploitation forestière et le développement d'infrastructures mettent sous pression constante la forêt amazonienne.

Jair Bolsonaro, une menace pour l’Amazonie

La politique du président brésilien Jair Bolsonaro laisse les mains libres aux industriels, qui détruisent en toute impunité la forêt pour installer de vastes exploitations agricoles, en particulier des pâturages, et extraire des ressources naturelles. La forêt amazonienne, plus grande forêt tropicale du monde, connaît des rythmes de déforestation tels que les scientifiques du monde entier lancent l’alerte : l'Amazonie se rapproche de façon inexorable d'un point de non-retour au-delà duquel elle se transformera en savane. Par ailleurs, l’Amazonie brésilienne émet désormais plus de carbone qu’elle ne contribue à en séquestrer !

Les 3 raisons d’agir contre la déforestation

Les menaces qui pèsent sur la forêt amazonienne sont nombreuses. Pour mieux comprendre son rôle à l’échelle planétaire, voici les trois raisons majeures pour lesquelles nous devons protéger d’urgence cet écosystème : 

1/ L’Amazonie abrite une biodiversité exceptionnelle : plus de 427 espèces de mammifères, plus de 1290 espèces d’oiseaux et plus de 40 000 espèces végétales.

De par sa diversité d’habitats et de zones humides, le bassin amazonien abrite notamment plusieurs espèces protégées, comme le jaguar, la loutre géante ou le dauphin rose de l’Amazone. Autant d’espèces à protéger, sans compter les centaines de milliers d’espèces encore inconnues ou non répertoriées. 

2/ La forêt amazonienne stocke entre 80 et 120 milliards de tonnes de carbone 

Grâce à la photosynthèse, la forêt amazonienne séquestre et stocke du carbone dans sa biomasse (troncs, branches, feuilles, racines…). Elle joue un rôle essentiel dans la stabilisation du climat mondial. 

Plus l'Amazonie est détruite, plus elle rejette du carbone dans l'atmosphère, contribuant ainsi à aggraver le changement climatique. 

3/ 23,5 millions de personnes vivent en Amazonie brésilienne, dont 340 000 autochtones. Laisser libre cours à la déforestation pour répondre à l’avidité financière des industriels, c’est détruire le lieu de vie de l’équivalent de presque ⅓ de la population française. 

Les derniers chiffres vertigineux de la déforestation et des incendies en Amazonie brésilienne témoignent de l’ampleur de l’écocide en cours. La politique de Jair Bolsonaro génère un sentiment d’impunité chez les industriels qui accaparent et ravagent les terres des communautés indigènes en faisant preuve d’une violence inouïe.

Comment agir à son échelle contre la déforestation ?

Il est aujourd’hui difficile de rester insensible face à l’ampleur de ce massacre et des nombreuses conséquences qu’il engendre. Le sentiment d’impuissance ne doit pas l’emporter : des solutions existent et il est encore temps d’agir pour protéger la forêt amazonienne ! 

Votre rôle est déterminant pour mettre un terme à la déforestation qui menace ce précieux écosystème. Saviez-vous que Greenpeace dépend uniquement de la générosité de particuliers comme vous pour agir ? C'est pourquoi, nous avons besoin de vous !

Grâce à vos dons, nous agirons concrètement contre la déforestation en Amazonie. Votre soutien nous permettra :

  • De continuer à agir pour que notre gouvernement prenne ses responsabilités et applique la Stratégie nationale de lutte contre la déforestation (SNDI) afin qu’aucune de nos importations ne soit liée à la destruction des forêts.
  • De stopper les négociations sur l’accord de libre-échange entre l'Union européenne et les pays du Mercosur, qui entraînerait une augmentation de la déforestation pouvant aller jusqu’à 25 % par an et des feux encore plus nombreux en Amazonie et dans les autres forêts d’Amérique du Sud.
  • De dénoncer la politique dévastatrice du gouvernement brésilien et les mensonges de son président, qui encouragent les activités économiques responsables de la déforestation, comme l’accaparement des terres au profit de l’agro-industrie pour l’élevage et la production de soja.

Notre travail de recherche, d’enquête sur le terrain et de plaidoyer ne pourrait avoir lieu sans votre soutien. Il nous donne la force et l’indépendance nécessaires pour agir en toute liberté et jouer pleinement notre rôle de contre-pouvoir.

La situation de la forêt amazonienne est catastrophique. L’urgence est absolue. Notre réponse doit être immédiate. 

Photo : Feux de forêt en Amazonie, août 2020. © Christian Braga / Greenpeace

(Crédits photographiques : © Christian Braga / Greenpeace)