- A Humpback whale breaches off a reef in the Southern Great Barrier reef on its Southern Migration, Queensland, Australia. Humpback whales travel huge distances from the warm waters of the great barrier reef on the east coast of Australia to icy waters of the southern Ocean off Antarctic.

Océans

Pollution des océans : 3 raisons d’agir pour les protéger d’urgence

Océans

Véritables puits de carbone et réservoirs de biodiversité, les océans régulent naturellement la température au niveau mondial. Indispensables à notre survie, ils nous aident à lutter contre les bouleversements climatiques. Pourtant, les océans sont pillés, exploités et peu à peu détruits par l’activité humaine. Pollution, surpêche, menace de l’exploitation minière… les différentes menaces qui pèsent sur les océans ne cessent de croître un peu plus chaque année !

Pollution des océans, une menace pour notre écosystème

La pollution marine résulte de tous les produits rejetés dans les mers et les océans, une conséquence directe de la consommation de masse. La pollution des océans peut prendre plusieurs formes : déchets plastiques, pollution pétrolière, rejets industriels de mercure, filets de pêche abandonnés, eaux usées rejetées… Selon les estimations de la fondation Ellen Macarthur, les océans pourraient contenir plus de plastique que de poissons d'ici 2050. Ces sources de pollution multiples bouleversent l’équilibre déjà fragile de nos écosystèmes marins et représentent une menace sans précédent pour la biodiversité qui y habite. Nous ne pouvons fermer les yeux face à l’urgence !

Les 3 raisons d’agir pour protéger les océans

Face aux différentes menaces qui pèsent sur nos océans, il est essentiel de comprendre leurs rôles majeurs à l’échelle de la planète. Voici trois raisons de protéger de toute urgence les océans : 

1/ Les océans sont à l’origine d’environ 50% de l’oxygène produit chaque année sur Terre, grâce au phytoplancton. Au même titre que la forêt Amazonienne, les océans sont de véritables poumons de la planète. Sans eux, c’est notre survie qui est menacée.

2/ Les océans abritent une biodiversité incroyable : mammifères, petits et grands poissons, végétaux… Au-delà de bouleverser nos écosystèmes en profondeur, la pollution des océans menace probablement d’autres espèces que nous ne connaissons pas encore. Nous risquons de voir disparaître certaines espèces avant même d’avoir eu la chance de les découvrir

3/ Les océans absorbent environ 30% des émissions mondiales de CO2 . Ils régulent naturellement la température de la planète et sont, avec les forêts, nos meilleurs alliés pour lutter contre les changements climatiques. Si nous souhaitons limiter le réchauffement à +1,5°C (objectif de l’accord de Paris sur le climat) nous devons impérativement protéger les océans. 

Comment agir à son échelle pour protéger les océans ?

Il est aujourd’hui difficile de rester insensible face à l’ampleur des défis à relever pour protéger nos océans. Le sentiment d’impuissance ne doit pas l’emporter : il est encore temps d’agir ! 

Depuis plus de 50 ans, Greenpeace se bat en faveur de la protection des océans : missions scientifiques en Arctique et Antarctique, expéditions en mer pour sauver les baleines, lutte contre la pêche illégale. Pour pouvoir continuer à mener à bien ce type de mission, c'est le soutien de chacun et chacune d’entre vous dont nous avons besoin. Nous refusons tout don d'entreprises, de partis politiques et de gouvernements. Votre rôle est donc déterminant ! 

Grâce à vos dons, nous agirons contre la logique d’exploitation de nos océans. Votre soutien permettra de soutenir concrètement nos actions pour l’obtention d’un traité qui devra permettre la création de réserves marines protégeant au moins 30% des océans d’ici 2030. Ce traité international vise à empêcher toute activité extractive en eaux profondes et la mise en place d’une réglementation stricte pour lutter contre la surpêche. 

Les négociations en cours n’ont pour le moment pas abouti à un traité de protection. Les 141 États présents dans les différentes phases de négociation devront de nouveau se réunir afin de proposer un texte à la hauteur des enjeux. Rien n’est encore tranché, nous avons besoin de chacun d’entre vous pour intensifier notre rôle de contre pouvoir !

Comprendre la campagne Protect the ocean en quelques dates clés :

  • 2018 : début des négociations officielles sur un traité international sur la haute mer au sein de l’ONU
  • 2019 : lancement d’une campagne internationale menée par plusieurs bureaux Greenpeace pour protéger au moins 30% des océans d’ici 2030
  • 2019 : expédition d’un an des bateaux Greenpeace de l'Arctique à l'Antarctique pour démontrer et dénoncer les atteintes que subissent les océans
  • 2022 Mars : aboutissement des négociations à New-York des Etats membres des Nations Unies sur le futur traité international sur la haute mer
  • Aujourd’hui : pas de consensus sur le traité international sur la haute mer, poursuite des négociations et intensification des actions de la part de Greenpeace pour obtenir un traité ambitieux

Notre travail de recherche, d’enquête sur le terrain et de plaidoyer ne pourrait avoir lieu sans votre soutien. Ensemble, continuons de faire pression sur les responsables politiques et économiques pour exiger des mesures rapides et drastiques afin de protéger l’un de nos biens les plus précieux, les océans ! 

Photo : baleine à bosse en Australie, août 2020. © Paul Hilton / Greenpeace

(Crédits photographiques : © Paul Hilton / Greenpeace)