[caption id="attachment_42797" align="alignnone" width="780"][img class="size-ar

Nucléaire

15 faits marquants sur la catastrophe de Tchernobyl

Le 26 avril 1986, le réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl explosait. Les Nations unies parlent de la plus "grande catastrophe environnementale de l'histoire de l'humanité". Aujourd'hui encore, nous n'avons pas terminé de mesurer et de subir les effets de cet accident sans précédent. Voici 15 faits qui permettent de restituer la mémoire tragique de Tchernobyl.

Greenpeace a marqué le 30e anniversaire de l’accident de Tchernobyl en projetant des messages de soutien aux survivants sur le sarcophage du réacteur endommagé.

1. 5 millions de personnes vivent toujours dans les zones contaminées par l’explosion du réacteur RMBK de la centrale de Tchernobyl.

2. Les quantités de radioactivité libérées à Tchernobyl sont environ 200 fois supérieures aux radiations combinées émises par les bombes atomiques (bombes H) lâchées sur Nagasaki et Hiroshima par les Américains en 1945.

3. Les habitants de la ville la plus proche, Pripyat, n’ont été évacués que deux jours après le désastre. De nombreuses personnes avaient entre-temps déjà été exposées à des hauts niveaux de radiation.

4. Les retombées radioactives sont allées aussi loin que l’Irlande. Les pays les plus touchés ont été l’Ukraine, la Biélorussie et la Russie.

5. Après le départ des habitants de Pripyat en raison des niveaux élevés de radiation, des loups, chevaux sauvages et autres animaux ont pris possession des lieux. Mais on est loin d’un retour de la nature à l’état sauvage : certains insectes (dont des pollinisateurs), oiseaux ou petits mammifères ont disparu ou se font très rares.

6. Les animaux vivant à l’intérieur de la zone d’exclusion de 30 km autour de Tchernobyl présentent des taux de mortalité plus élevés, des mutations génétiques plus importantes et des taux de naissance moindres.

7. Vous pensiez que les autres réacteurs de Tchernobyl ont été fermés directement ? Faux : ils ont redémarré et fonctionné pendant encore 13 ans !

8. Le matériel radioactif est toujours confiné dans une sorte de sarcophage en béton qui recouvre le réacteur. Un nouveau confinement aux dimensions titanesques devra bientôt recouvrir ce sarcophage mais sa durée de vie n’excédera pas 100 ans.

9. La forêt à proximité du lieu de la catastrophe est appelée « forêt rouge ». Ce nom provient de la couleur spéciale prise par les pins qui sont morts suite aux radiations.

10. Les gouvernements et l’industrie nucléaire d’Ukraine, de Russie et de Biélorussie veulent dépenser des milliards dans d’autres projets nucléaires alors qu’ils ne prennent pas leur responsabilité vis-à-vis des survivants de Tchernobyl. Ils minimisent l’impact du désastre et masquent ce qu’est devenu Tchernobyl au quotidien.

11. Aujourd’hui, vous pouvez même réserver un voyage dans la zone d’exclusion de Tchernobyl ! Des agences de tourisme organisent des visites à la journée dans la ville abandonnée de Pripyat.

12. Pripyat est fortement contaminée et restera abandonnée étant donné que le plutonium a besoin de plus de 24 000 ans pour perdre ne fut-ce que la moitié de son intensité.

13. Un centre de loisir construit en 1984 accueille aujourd’hui quelques 4 600 enfants de Tchernobyl.

14. La Suède a été le premier pays à informer le monde du désastre. En effet, le gouvernement soviétique avait dans un premier temps décidé de garder le secret quant à l’explosion qui venait de se produire.

15. Dans les zones contaminées, l’accident à Tchernobyl impacte tous les aspects de la vie des gens. Les radiations sont dans les aliments qu’ils mangent, le lait et l’eau qu’ils boivent, dans les écoles, les parcs, les plaines de jeu, dans le bois qu’ils brûlent pour se chauffer.

Pour que la France ne devienne pas la poubelle du nucléaire, signez notre lettre ouverte à François de Rugy .





Commentaires (12)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Dr Jr

Dans la série des erreurs grossières : #12 --> il y avait du plutonium là-dedans ?! Je pensais qu'on mettait plutôt de l'uranium dans les centrales nucléaires civiles.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Romain

Non mais vraiment, dés le 2ème fait il y a une erreur grossière. Hiroshima et Nagasaki était des bombes A à fission, pas H à fusion. En tant qu'ingénieur dans le domaine de l'énergie, j'admire votre engagement et j'étais venu voir votre point de vue sur les horreurs que peuvent causer ce genre d'évènement. Mais ce genre d'erreur peut complètement vous décrédibiliser, faire paraître que vous être contre le nucléaire par pure idéologie sans avoir la moindre idée de quoi vous parlez ni de comment cela fonctionne réellement.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Ludwig

Franchement ils ont l'air d'aller plutôt bien.

1 réponse

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES