Transports et pollution : le côté obscur de Volkswagen

Climat

Le groupe Volkswagen est le premier constructeur automobile européen. À plusieurs reprises, il a affirmé vouloir devenir un constructeur « vert ». Mais jusqu’à présent, il ne s’est pas montré à la hauteur de ses ambitions « vertueuses ». En effet, bien qu’ayant mis au point des technologies permettant d’améliorer l’efficacité énergétique de ses véhicules, le constructeur tarde à en faire bénéficier l’ensemble de sa flotte. De plus, il s’emploie activement à empêcher l’adoption de politiques climatiques ambitieuses à l’échelle européenne. Il est temps que Volkswagen quitte le côté obscur…

Il ne faut pas sous-estimer l’influence qu’exerce Volkswagen sur le marché automobile. Leader européen, le constructeur allemand compte bien ravir à Toyota sa place de numéro un mondial à l’horizon 2018. Le groupe Volkswagen ne possède pas moins de neuf marques très connues, mais également une participation majoritaire dans la société Porsche. Une voiture sur cinq vendues en Europe est une Volkswagen, et le groupe espère asseoir sa domination à l’échelle mondiale en augmentant ses ventes au États-Unis, mais aussi en investissant les marchés émergents tels que la Chine et l’Inde.



A TELECHARGER | Le_cote_obscur_VW_fr







Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.