Il ne faut plus attendre : les énergies renouvelables sont la voie de demain si l’on veut préserver le climat.

De plus, elles représentent aujourd’hui un gisement d’emplois et d’économies inexploitées. Dans la région Grand-Est, contrairement aux idées reçues, le solaire est prêt à devenir une source énergétique de référence. D’ailleurs, les décideurs publics s’y sont engagés. Aidons-les à tenir leur promesse.

Ainsi, si vous aussi vous pensez qu’il ne faut plus attendre pour engager la transition énergétique, signez notre manifeste pour le solaire.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.

Vos données resteront strictement confidentielles et ne seront ni vendues ni échangées. Des informations sur cette campagne ainsi que d’autres actualités Greenpeace vous seront envoyées. D’autres formes d’engagement vous seront éventuellement proposées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

En savoir plus sur le solaire

Comment fonctionne l'énergie solaire photovoltaïque ?

Certains matériaux semi-conducteurs comme le silicium possèdent la propriété de générer de l'électricité quand ils reçoivent la lumière du soleil : c'est l'effet photovoltaïque. Les photons de la lumière solaire transfèrent leur énergie aux électrons du matériau semi-conducteur. Ceux-ci se mettent en mouvement et créent un courant électrique collecté par une grille métallique très fine.

Les cellules photovoltaïques convertissent directement l'énergie solaire en électricité, sous forme de courant continu.

(source : ADEME)

L'énergie solaire en France : où en est-on ?

Fin 2014, la puissance totale installée en France était de 5 292 MW. L'objectif national de puissance photovoltaïque installée pour 2020, initialement fixé à 5 400 MW, a été atteint en 2015 avant d'être rehaussé à 8 000 MW. Près de la moitié de la puissance installée sur le territoire (45%) est située dans les quatre régions les plus méridionales du pays : Provence-Alpes-Côte d'Azur, Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Comparativement, seulement 530 MW sont installés dans le Grand-Est, dont 100 MW en Alsace, pourtant sous la même latitude que les deux régions allemandes championnes d'Europe (la Bavière et le Bade-Wurtemberg).

En 2015, la production d'électricité photovoltaïque atteignait 7,4 TWh, en hausse de 25% par rapport à 2014. Le solaire représentait 1,4 % de la production électrique nationale.

La France dispose du 5e gisement solaire d'Europe. (Source : photovoltaïque.info).

Où sont fabriqués les panneaux photovoltaïques ?

La plupart des panneaux solaires sont fabriqués en Allemagne et en Chine.

Les panneaux photovoltaïques tombent-ils souvent en panne ?

Comme toute technologie, les panneaux photovoltaïques nécessitent un peu de maintenance de temps à autre. Mais c'est une technologie désormais robuste et relativement simple, si bien que les coûts liés à l'entretien sont assez faibles.

Les énergies renouvelables sont-elles une source fiable d'électricité ?

L'énergie que le soleil apporte chaque année à la Terre correspond à 10 000 fois la consommation annuelle d'énergie de l'humanité tout entière, comme le rappellent les scénarios de transition Négawatt, Global chance, Ademe et Greenpeace. Il n'y a donc aucun risque de pénurie, et un approvisionnement à 100% par les énergies renouvelables est possible. C'est particulièrement vrai dans un pays comme la France, que la nature a généreusement pourvue de soleil, de vent, de cours d'eau, de forêts, de terres cultivables et de géothermie pour couvrir tous ses besoins énergétiques, et donc faire des énergies renouvelables une source d'approvisionnement extrêmement fiable.

La première condition pour gérer intelligemment les énergies renouvelables, c'est de jouer en équipe et de les utiliser les unes en complément des autres.

Pourquoi ne pas simplement baisser notre consommation ?

Il est clair que la transition énergétique vers 100% d'énergies renouvelables pour tous ne passera pas que par l'installation de nouvelles capacités de production d'énergies renouvelables.

Cela doit se faire aussi en réduisant drastiquement notre consommation d’énergie. Le premier poste pour cela reste le bâtiment, où la rénovation est un chantier immense qui doit être mené de front avec le développement des renouvelables. La rénovation thermique des bâtiments permettra également de lutter contre la précarité énergétique qui touche sept millions de ménages français.

C'est uniquement avec une approche intégrée que la transition sera une réussite et permettra de vraiment réduire les émissions de gaz à effet de serre.

L'électricité photovoltaïque est-elle compétitive ?

Les coûts des énergies renouvelables sont en train de connaître une chute vertigineuse, en France et dans le monde. Au-delà des dangers et des impacts sur l'environnement, les énergies traditionelles, fossiles et nucléaire, sont donc de moins en moins compétitives avec les renouvelables.

Les prochains parcs solaires installés au sol en France produiront une électricité aux alentours de 70 €/MWh. Pour l'instant, le système des tarifs de l'électricité ne reflètent pas totalement cette réalité mais actuellement les moyens de production traditionnels en France, fossile et nucléaire, se situent entre 50 et 100 €/MWh...

Les énergies renouvelables sont-elles source d'emploi ?

En France, en 2013, 176 000 emplois directs et indirects dépendaient du secteur des renouvelables. Et la transition énergétique pourrait générer 600 000 emplois d'ici 2030 en France, dont 2 200 emplois temps-pleins chaque année d'ici à 2020 pour construire les centrales solaires dans la région Grand-Est. En Allemagne, ce sont déjà 400 000 emplois qui ont été créés dans ce secteur.

Dans le monde, selon l'Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), si l'on exclut les grandes centrales hydroélectriques, les énergies renouvelables étaient en 2013 la source de 7,7 millions d'emplois (directs et indirects). Ce chiffre est d'autant plus impressionnant qu'il est en croissance de 18% par rapport à l'année précédente. En incluant les grands barrages, ce sont même 1,5 million d'emplois supplémentaires qui dépendent des énergies renouvelables. Aussi, selon les mots mêmes du Président de l'IRENA, Adnan Amin, « les renouvelables continuent de s'affirmer comme un employeur majeur à l'échelle du globe, générant d'importants bénéfices sociaux et économiques ».

En chargement. Merci de patienter...