L’instauration du menu végétarien dans les cantines scolaires, fruit d’une

Agriculture

Repas végétariens dans les cantines : la mobilisation continue !

Je passe à l'action

L’expérimentation du menu végétarien hebdomadaire à proposer en option dans les cantines scolaires est entrée en vigueur ce 1er novembre. Fruit d’une forte mobilisation citoyenne, cette victoire d’étape est satisfaisante mais pas suffisante : pour la santé de nos enfants et celle de notre planète, il faut aller plus loin.

L’instauration du menu végétarien dans les cantines scolaires, fruit d’une mobilisation citoyenne

Ça y est, la loi fixant l’expérimentation des menus végétariens dans les cantines scolaires est entrée en vigueur ! Depuis le 1er novembre, les écoliers et écolières de France peuvent savourer au moins une fois par semaine un menu végétarien dans leur cantine. Il y a deux ans pourtant, seulement 10% des enfants avaient droit à un menu végétarien par semaine à la cantine. C’est un vrai pas en avant pour le climat et la santé des écoliers et des écolières !

Cette victoire a été obtenue de haute lutte grâce à votre mobilisation, qui a appuyé notre équipe de campagne dont le travail est parti d’un constat simple : les enfants surconsomment de la viande dans les cantines françaises. Cela a un fort impact sur le climat, puisque l’élevage représente aujourd’hui 14,5% des émissions de gaz à effet de serre, mais aussi sur la santé des enfants : la surconsommation de viande accroît les risques de cancers, diabètes et maladies cardio-vasculaires. Greenpeace s’est donc saisie en 2017 de l’élaboration de la loi Alimentation pour faire pression sur les pouvoirs publics et obtenir cette avancée, grâce notamment à une pétition qui a récolté plus de 170 000 soutiens.

Une victoire d’étape encourageante mais pas suffisante

Cette première victoire est encourageante, mais il reste du chemin à parcourir, d’autant que les lobbies de la viande continuent d’influencer le contenu des menus des cantines scolaires. Nous devons aujourd’hui maintenir la pression en veillant à la bonne application de la loi, mais aussi inciter les maires de toute la France à aller plus loin. Si la ville de Nantes décidait d’adopter 2 menus végétariens au lieu d’un seul, elle économiserait 548 tonnes de CO2 par an, l’équivalent de plus 548 vols aller-retour entre Paris et New York !

Certaines villes comme Grenoble ou Lille ont fait le choix de défendre la santé de la planète et de leurs enfants en proposant plus de produits locaux et bio, plus de menus végétariens et une viande de meilleure qualité. Car il n’est pas question ici de supprimer la viande, mais bien d’en consommer “moins et mieux” ! Les communes qui mettent en place des menus végétariens sont d’ailleurs celles qui investissent le plus dans la viande bio. D’autres communes sont encore à la traîne et refusent d’aller plus loin que le simple cadre légal, important mais non suffisant vu les enjeux climatiques et sanitaires liés à la surconsommation de viande.

C’est pourquoi nos groupes locaux réalisent une grande campagne d’affichage dans une vingtaine de villes françaises afin d’interpeller leur municipalité. Vous pouvez la revivre en images ici, et participer à votre façon à cette action citoyenne massive dans votre propre commune. Des tracts, des messages d’interpellation et des affiches sont à votre disposition, ainsi qu’une plateforme qui vous permettra de faire pression sur votre maire à travers une pétition locale.





Commentaires (3)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Chevallier Véronique

Bonjour, Petite question? J'ose espérer que le soja servi dans les cantines en ce moment est bien cultivé en France?, mais vu les quantité qui vont être servies je doute que cela ne dure très longtemps. Greenpeace serait donc une organisation brésilienne??? Parce que, là, remplacer la viande dans les cantines par du soja (cela fait effectivement plusieurs fois que cela arrive dans les cantines de mes enfants)!!! A part Bolsonaro, je ne vois pas qui peut s'en réjouir?! Bravo Greenpeace: moins de viande dans les cantines quelle belle idée, mais comme d'habitude ça déconne un peu à l'application. Les repas végétariens: un grand pas pour l'humanité.... enfin forêt amazonienne mise à part, on n'évoquera pas non plus l’empreinte carbone bien entendu. Mais je garde l'espoir de ne pas être au courant de tout les tenants et aboutissants de cette loi et que ce que j'ai pu évoquer ci-dessus a bien été pensé et légiférer afin que mes craintes restent seulement à l'état de craintes.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Giraudon

bonjour comptez plus sur moi pour vous soutenir vous pouvez allez vous faire voir , les éleveurs français vous remercie beaucoup, plus la peine de m'envoyer vos message et pub ainsi que vos demandes de dons

1 réponse

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Vous voulez soutenir une agriculture durable ?

Aidez Greenpeace à trouver des solutions pour promouvoir l'agriculture écologique en faisant un don !