Samedi 22 septembre nous avons fait une activité autour de la fontaine de la Pl

Océans

Sauvons le récif de l’Amazone !

Samedi 22 septembre nous avons fait une activité autour de la fontaine de la Place des Jacobins, pour  dénoncer le projet de Total et d’autres sociétés pétrolières de faire des forages pétroliers offshore à proximité du récif de l’Amazone, un gigantesque récif corallien récemment découvert et qui n’a pour l’instant été exploré qu’à 5%.

Organisée avec ANV-Cop 21, cette activité s’est déroulée en même temps dans une trentaine de villes de France. Des militants sont restés 1h30 dans la fontaine de la place avec des pancartes pour alerter l’opinion et des tenues enduites de mélasse pour symboliser les taches de pétrole.

L’accueil du public a été très bon, et nous avons récolté de nombreuses signatures de pétition.

Suspectée pendant longtemps (un navire américain récolte des éponges dans les fonds du delta de l’Amazone dès 1950), l’existence du récif de l’Amazone n’est finalement révélé au grand public qu’en avril 2016, lorsqu’ un groupe de scientifique publie un article intitulé « An extensive reef system at the Amazon River mouth » (Un vaste système de récifs à l’embouchure de l’Amazone) dans la revue spécialisée Science Advances.

D’une surface de 56 000 km²,ce récif corallien est composé d’une biodiversité très riche : 61 espèces d’éponges et 73 espèces de poissons ont été identifiées, qui évoluent dans des conditions extrèmes pour ce type d’êtres vivants puisque l’embouchure du fleuve à proximité brasse de très nombreux sédiments qui laissent très peu filtrer la lumière, et entraine une forte acidité ainsi qu’une faible salinité de l’eau.

plus d’informations ici et ici

 

Ces projets de forage (ainsi que les risques de marée noire qui s’y associent) sont une menace pour ce récif corallien, mais aussi pour l’embouchure de l’Amazone, qui regorge d’espèces rares.

Des loutres géantes, une espèce en voie d’extinction d’après l’UICN, vivent dans l’embouchure du fleuve Amazone.

 

La prochaine échéance est le 28 septembre, date à laquelle à laquelle Total déposera sa 5° et dernière demande à l’IBAMA (l’Agence Brésilienne de l’environnement) pour pouvoir effectuer ce forage (les 4 autres ont été rejetées)… il s’agit donc de ne pas relâcher la pression !

Comment participer ? signez la pétition :

merci, et longue vie au corail, à l’Amazonie et au corail amazonien !





Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.