Qui sont les groupes de pression qui ont l’oreille du président de la Républ

Climat

Les décideurs de l’énergie en France, Les Parrains – épisode 4

Qui sont les groupes de pression qui ont l’oreille du président de la République et de son gouvernement en matière de politique énergétique?

C’est la question à laquelle nous nous efforçons de répondre, depuis le début de l’été.
Après avoir révélé le rôle des industriels de l’énergie, celui des X-Mines, et des élus du nucléaire, nous publions aujourd’hui le dernier volet de notre enquête, en nous penchant sur les syndicats.

Lire toute l’enquête

C’est la rentrée sociale . Les syndicats sont très présents : mobilisations, manifestations, médias … Ils assurent leur rôle premier, leur raison d’être : défendre l’emploi et les intérêts des salariés.

Mais lorsque l’on se penche sur les fédérations syndicales des mines, de l’énergie, du nucléaire, on réalise bien vite que ces syndicats du nucléaire sont moins des défenseurs de l’emploi et du pouvoir d’achat que d’ardents partisans de l’industrie de l’atome. Plus encore, on constate que la majorité des arguments portés par les organisations syndicales en faveur du nucléaire ou à l’encontre des alternatives énergétiques sont identiques à ceux … des représentants des grandes entreprises du secteur électrique et donc des « patrons ».

Syndicats les emplois sont là !

Syndicats et patronat même combat ?

Pourquoi les syndicats du nucléaire vont-ils jusqu’à s’allier au MEDEF pour défendre l’industrie nucléaire ? Parce que l’enjeu pour eux est double : il s‘agit de maintenir l’emploi d’une filière existante et la défense d’une vision du service public, certes. Mais il s’agit aussi (surtout ?) de défendre une filière essentielle dans le fonctionnement financier des centrales syndicales et dans le maintien de leur influence sur les questions sociales.
Que deviendrait la fédération Mines-Énergie de la CGT, et plus généralement celle des autres syndicats, si la France entrait dans un programme de sortie du nucléaire ?

Syndicats les emplois sont là !

Les syndicats ne doivent pas se tromper de combat et défendre une industrie du passé au mépris des emplois de l’avenir ! Le potentiel d’emploi dans la transition est bien supérieur à celui d’une trajectoire « business as usual ». Et soyons francs : la fermeture inéluctable des réacteurs nucléaires français (liée à l’usure et donc aux exigences de sûreté) nécessitera qu’une filière d’emploi durable ait été mise en place…

Bouton_Entrez-coulisses

L’influence des organisations syndicales sur le gouvernement n’est plus à prouver. Sur François Hollande également. Car le président sait qu’en cas de désaccords, les syndicats ont un pouvoir de nuisance et de blocage important sur sa politique. Il sait que se mettre à dos un syndicat qui tient les manettes de la production énergétique nationale est très risqué.

Mais François Hollande doit se rappeler que le choix crucial de l’avenir énergétique de la France lui appartient. Il est l’homme élu qui doit présider. Le président sera-t-il en mesure de se démarquer des groupes de pression traditionnels pour faire le choix des énergies du futur, des renouvelables et de la transition énergétique ?
Il doit dépasser l’intérêt de quelques-uns et choisir de privilégier le futur de l’ensemble des français et de notre économie.

François Hollande doit choisir un autre avenir énergétique pour notre pays.





Commentaires (16)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

batou

@Ares, le nucléaire est aussi une énergie fossile. ET oui, notre cher Uranium est comme le pétrol, une ressource à la quantité fini. @Francais X nous importons deja de l'electricité de nos pays voisin. Et ne confondez pas energie et éléctricité. Le nucléaire ne représente que 17% de l'énergie que nous utilisons actuellement en France. 17%... En gros si on arrête toutes les centrales nous perdons 17% d'énergie consommé par ans... En gros le nucléaire ne produit vraiment pas beaucoup d'énergie, surtout quand on sais que le rendement d'une centrale est de à peu près 33%? Le reste part dans nos rivières, ciel etc. Produire de l'énergie avec le nucléaire et l'électricité de facon générale n'est vraiment pas rentable au final non? On peut aussi en conclure que en gros, si seulement 33% de l'énergie produite par le nucléaire est utilisable, nous produisons plus de 50% de notre énergie en nucléaire mais que seulement 17% se retrouve utilisable. C'est pas dingue?

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Mephisto

Celui qui prétend qu'on ne peux pas se passer de nucléaire ou d'énergie fossiles est celui qui n'est disposé à faire aucun effort pour changer ses mauvaises habitudes de consommateur d'énergie, et de citoyen du monde en général. Vous savez celui la même qui dit "ah c'est quand même bien ces voitures hybrides, c'est plus propre pour l'environnement!", mais qui va tout de même acheter un bon gros SUV au diesel pour rouler en ville "parce que c'est plus classe", ou encore celui qui bien confortablement assis dans son canapé regarde sur sa télé "made in China" en grignotant des chips aux OGM, les ravages des catastrophes écologiques, sanitaires, humanitaires, en tout genres dont les actualités ne manquent pas, en soupirant bêtement "quel malheur, et on ne peux rien faire en plus..." ça c'est sur que vautré dans son canapé on peut pas faire grand chose! Encore que, si on a un tout petit peu le cerveau actif et qu'on a un tout petit peu de place dans son coeur pour les générations futures, même depuis son canapé on peut faire quelque chose : en tant que consommateur, on décide, il suffit de réfléchir 2 minutes et agir en conséquence. Consommer responsable, écologique, on a le droit de se tromper mais faut au moins se poser la question ! @ Ares : c'est quoi une vision "manichéenne" ??? ça veut dire "naïve", ça veut dire qu'on schématise ? qu'on rêve ??? OK et donc où est le problème ? Un jour un naïf, un fou même, a dit "à mon avis la Terre est ronde" et il a failli y laisser sa peau tellement il fallait surtout pas dire ça... Un autre un jour a voulu voler comme un oiseau, n'importe quoi... y en a même qui ont voulu aller sur la lune (re la conquête spatiale...), complètement barge ceux là !!! et aujourd'hui je vous le donne Emile y en qui prétendent qu'on peut subvenir à nos besoins énergétiques sans le nucléaire... ha ha ha !!! La visions "manichéenne", elle est nécessaire, c'est même grâce à ces "rêveurs" que le monde avance. Pour en revenir au nucléaire, comme dans tout projet petit ou grand, il faut gérer le risque. Et la gestion du risque c'est 3 choses à connaitre à priori : une probabilité, des conséquences, et un remède au cas où le risque survient. S'agissant du risque d'accident nucléaire, voilà comment je l'analyse, sans même parler d'écologie : Probabilité : faible, mais croissante. Conséquences : extrêmement graves pour la santé publique, l'environnement, l'économie, et irréversibles sur plusieurs générations. Remède : à ce jour, non maitrisé. Alors ? on continue à le prendre le risque ? ou pas ? C'est pas une question d'argent mais de volonté. Juste de savoir si cette éspèce qu'on appelle l'Homme veut survire ou pas sur cette planète, et avec lui toutes les autres... Le monde se divise en 2 catégories : ceux qui agissent et ceux qui abandonnent. Greenpeace, ils agissent, et moi aussi, et pour les autres en plus même ceux qui les traitent d'idiots et leurs manquent de respect continuellement ! A bon entendeur.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Faust

Si vous ne retenez que ce qui vous arrange, cela ne peut donner qu'un raisonnement biaisé et erroné. Les données que j'ai présenté sont par habitant. Donc, qu'importe la taille d'un pays, les Danois émettent un petit peu plus de CO2 par habitant que la France, mais beaucoup moins que les belges avec leur 50% de nucléaire... Les données "par habitant" donnent un référentiel commun, et donc une comparaison possible.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE