Le film Empathie remporte le Greenpeace Film Festival

Après 2 semaines de vote, Greenpeace France révèle le gagnant de la première édition de son festival de films documentaires en ligne 100% gratuit. Le lauréat est Empathie, un documentaire espagnol réalisé par Ed Antoja qui révèle, de façon décalée et sympathique, tous les abus et les aberrations de l’utilisation des animaux dans notre mode de vie, chiffres et faits à l’appui.

A l’issue d’une première phase de votes qui s’est achevée le 1er octobre, sept films restaient en compétition. Entre le 16 et le 29 octobre, période où les sept derniers films en lice étaient visibles en streaming, Empathie a recueilli plus de 9 000 votes, se plaçant ainsi sur la première marche du podium pour remporter le Prix du Public.

Ni culpabilisant ni extrémiste, puisqu’il part du point de vue d’un « carnivore » peu préoccupé par la condition animale, Empathie offre des clés permettant aux spectateurs de réfléchir sur leur relation aux animaux. Ce film s’inscrit ainsi parfaitement dans la dynamique du Greenpeace Film Festival qui a pour objectif de sensibiliser aux problématiques environnementales et de donner de l’écho aux initiatives positives.

« L’élevage industriel est destructeur pour la planète, commente Suzanne Dalle, chargée de campagne agriculture chez Greenpeace France. Il est urgent de faire évoluer les mentalités sur cette question. Il ne s’agit pas forcément de devenir végétarien ou végétalien du jour au lendemain mais de réduire fortement notre consommation de viande et de produits laitiers. Ce à quoi participe Empathie, en rappelant les ravages de ce système. »

Empathie est arrivé premier devant Futur d’Espoir, un documentaire d’un jeune réalisateur de 17 ans qui pointe les difficultés du monde agricole tout en valorisant les multiples initiatives positives. A travers une série de portraits, ce documentaire, le plus visionné sur l’ensemble de la compétition et qui a enregistré plus de 6 500 votes, fait la part belle aux acteurs locaux mais aussi à des personnalités comme l’économiste Serge Latouche ou le botaniste Gilles Clément.

« Le bilan que nous faisons de la première édition du Greenpeace Film Festival est extrêmement positif. Au total, nous comptabilisons plus de 30 000 votes et 160 000 vues. Mais surtout, au-delà des chiffres, les nombreux commentaires enthousiastes nous encouragent à réitérer ce genre d’initiative. Comme le prouve le documentaire Empathie, il est possible, sans moralisme ni démagogie, d’intéresser le grand public à la transition écologique », explique Laurence Veyne, directrice de la communication de Greenpeace France.

Le documentaire primé sera diffusé dans plusieurs villes de France au cours des prochains mois.

Le palmarès détaillé est à retrouver sur le site du festival.





Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.