Nous avons tous et toutes été choqués ces derniers temps par des images de forêts qui partent en fumée. Saviez-vous que des forêts situées à l’autre bout du monde continuent à être incendiées volontairement et de façon alarmante par l’agro-industrie ? Pour y installer leurs élevages bovins, les agro-industriels déclenchent ces feux et font place nette. Des écosystèmes exceptionnels sont aussi détruits pour y cultiver intensivement des denrées agricoles (comme le soja par exemple). Ce scandale doit cesser.

Forêts

Déforestation : l’Europe doit agir !

Nous avons tous et toutes été choqués ces derniers temps par des images de forêts qui partent en fumée. Saviez-vous que des forêts situées à l’autre bout du monde continuent à être incendiées volontairement et de façon alarmante par l’agro-industrie ? Pour y installer leurs élevages bovins, les agro-industriels déclenchent ces feux et font place nette. Des écosystèmes exceptionnels sont aussi détruits pour y cultiver intensivement des denrées agricoles (comme le soja par exemple). Ce scandale doit cesser.

Vous préférez une forêt qui part en poussière ou une forêt luxuriante qui abrite une biodiversité riche et essentielle à la préservation de notre planète ? 

Comme vous, on a fait notre choix. Et on ne lâchera rien pour qu’un règlement ambitieux de lutte contre la déforestation soit voté au parlement européen. 

C’est pourquoi, ce mardi, des militants et militantes de Greenpeace France se mobilisent à Strasbourg devant le Parlement européen, à la veille d’un vote crucial pour le climat et la protection des forêts : celui du règlement anti-déforestation.

Il est urgent d’agir contre la déforestation

Dotées d’une richesse animale et végétale exceptionnelle, et capables de stocker énormément de carbone, les forêts sont les poumons verts de notre planète. Pourtant, elles sont fragiles et extrêmement menacées : toutes les deux secondes, l’équivalent d’un terrain de football de forêts disparaît dans le monde. 😢 

La déforestation est en grande partie due à l’agriculture, responsable à elle seule de près de 90 % de la déforestation mondiale. 

L’Europe a largement sa part de responsabilité dans cette catastrophe en cours

Grande importatrice de matières premières à risque de déforestation, l’Europe participe fortement à la déforestation dans le monde. Parmi ces importations, on trouve notamment le soja pour nourrir les animaux d’élevages industriels, dont la production ravage des écosystèmes précieux au Brésil et en Argentine. Plus de 66 % du soja importé en Europe provient de ces deux pays

C’est pourquoi il faut mettre en place de toute urgence un cadre législatif européen ambitieux et contraignant pour lutter contre la déforestation dont l’Europe est en partie responsable. L’Europe ne doit plus importer du soja issu de la déforestation pour nourrir ses animaux d’élevage, ni tout autre produit issu de la déforestation. 

Que demande Greenpeace aujourd’hui à Strasbourg ?

Une première proposition de règlement anti-déforestation a été votée par la commission de l’environnement du Parlement le 12 juillet dernier. Cette semaine, les eurodéputé·es doivent se positionner sur cette proposition. 

Le texte proposé par la commission de l’environnement du Parlement est ambitieux mais nécessite encore des améliorations.

Aujourd’hui, à Strasbourg, nous demandons que les eurodéputé·es votent pour une législation européenne anti-déforestation qui inclue notamment :

  • L’interdiction de toute commercialisation de produits issus de déforestation,
  • La mise en place d’un règlement contraignant assorti d’exigences strictes et précises en matière de transparence, de traçabilité et de contrôles, 
  • Le renforcement de la protection des droits humains et des droits des peuples autochtones,
  • L’intégration de l’ensemble des écosystèmes menacés par la production de nos importations  : forêts, savanes et zones humides,
  • La prise en compte de davantage de produits comme le porc, le poulet, le caoutchouc et le maïs vendus dans l’Union européenne afin qu’ils soient eux aussi exempts de déforestation,
  • Une période de transition maximale de 12 mois entre l’entrée en vigueur du règlement et l’application de toutes ses dispositions. 

Pour prendre connaissance de l’ensemble de nos demandes, cliquez ici

À vous d’agir !

  • Relayez nos communications sur Twitter ou Instagram pour montrer votre soutien. 
  • Signez la pétition pour interdire la déforestation !

Suivez notre mobilisation au Parlement européen en direct sur Twitter , sur nos stories Instagram ou ici ⬇️

L’élaboration de cette réglementation prendra plusieurs mois. Nous allons continuer à vous informer sur le sujet. Pendant plusieurs semaines, nous allons documenter et mettre en lumière de façon très spéciale les menaces qui pèsent sur ces écosystèmes. Si l’enjeu de la déforestation vous tient à cœur et que vous souhaitez suivre de très près toutes nos actions qui arrivent, rejoignez notre boucle Télégram Déforest’action 🔥 ! On vous en dit plus très vite 😉. 

Pour savoir comment installer Télégram et rejoindre notre boucle dédiée, c’est par ici. 😉





Commentaires (2)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

bernard.offenstein

Il y a 15 ans il fallait planter 3% de forêt en plus sur la planète pour reprendre la bonne écologie de façon naturelle Sachant cela, une société qui n'a pas de tenue psychiatrique a décidé d'en enlever 3%

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Delesse François

Non à la déforestation!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE