Carrefour et Super U caracolent en tête Ces deux enseignes ont fai

Agriculture

Course zéro pesticide : après un an de campagne, où en sont les distributeurs ?

Du 20 au 30 mars a lieu pour la 11ème année consécutive la Semaine pour les alternatives aux pesticides (SPAP). C’est l’occasion pour nous de vous faire part des changements intervenus au classement de la Course zéro pesticide entre les six principales enseignes de la grande distribution en France. Qu’en est-il aujourd’hui ? Quelles sont les enseignes qui ont progressé ? Quelles sont celles qui peuvent mieux faire ? Nous vous dévoilons le nouveau classement de la Course zéro pesticide.

img_classement

Carrefour et Super U caracolent en tête

Ces deux enseignes ont fait des efforts concrets pour réduire l’usage des pesticides de la production de leurs fruits et légumes et font preuve de transparence vis-à-vis de Greenpeace et des consommateurs.

Carrefour fait preuve de bonne volonté et met en place des mesures concrètes. En 2015, quatre produits ont été lancés ayant chacun pour caractéristique la suppression d’une famille de pesticide : le kiwi du sud-ouest (cultivé sans traitement insecticide), le brocoli de Bretagne (produit sans herbicide), la tomate ancienne (cultivée en pleine terre et sans herbicide), le blé dur de Provence (cultivé sans insecticide du champ à l’assiette). En parallèle, un projet pilote sur un fruit mis en place en 2015, est poursuivi et élargi en 2016. L’objectif à court terme est de supprimer l’usage des insecticides et fongicides chimiques, pour, à terme, avoir une production sans aucun pesticide chimique. 3 nouveaux projets pilotes sur de nouveaux fruits et légumes sont également lancés en 2016, visant également la suppression ou réduction d’usage de pesticides.

En revanche, Carrefour autorise toujours l’usage de certains néonicotinoïdes, une famille d’insecticides particulièrement nocives pour les pollinisateurs. Par ailleurs, les stocks concernés par les projets de Carrefour représente pour l’instant une faible part de leur production de fruits et légumes.

Dans le cadre des “Filières Qualité Carrefour”, l’enseigne cherche à prendre en compte la réalité du métier d’agriculteur et ses contraintes et, en garantissant des achats sur le long terme, assure un filet de protection aux producteurs. Ces derniers peuvent plus facilement mettre en place des alternatives aux pesticides. Par ailleurs, dans le cadre des projets pilotes, Carrefour met à disposition des producteurs des moyens supplémentaires, par exemple la prise en charge d’une expertise scientifique, en conseil aux producteurs.

Au même titre que Carrefour, les Magasins U ont mis en oeuvre un certain nombre d’engagements, qu’ils ont accélérés et élargis avec le lancement de la Course Zéro pesticide. Depuis un an, l’enseigne accentue ses efforts et se retrouve ex æquo avec Carrefour.

U a mis en place une liste noire des résidus de pesticides, autorisés dans la réglementation mais que l’enseigne ne souhaite pas retrouver sur ses fruits et légumes de marque distributeur, car jugés trop dangereux pour la santé humaine. Par ailleurs, U va plus loin que la réglementation puisqu’elle se fixe des seuils de résidus inférieurs à 50% de ceux de la limite maximale autorisée (LMR), voire inférieurs lorsque la substance est considérée comme controversée par U.

La pomme et la pomme de terre sont le fruit et le légume les plus produits en France. C’est pourquoi Greenpeace les cibles en priorité. Sur ces productions, les magasins U ont effectué des bilans auprès de leurs fournisseurs afin d’identifier des méthodes alternatives aux pesticides et des pistes de progrès qui pourront être mises en oeuvre à court terme.

Par ailleurs, U signe des partenariats de trois ans avec ses fournisseurs, ce qui leur donne de la visibilité sur leurs débouchés et leur permet de tester des alternatives aux solutions chimiques. U s’engage vers une « démarche de progrès » dans son cahier des charges et incite les producteurs à développer des alternatives aux pesticides (objectif rendu réalisable par la contractualisation et le partenariat sur plusieurs années).

Auchan, Casino et Intermarché peuvent mieux faire

Ces trois enseignes se contentent du minimum syndical. L’un des seuls arguments avancés par Auchan, Casino et Intermarché est la certification de leurs pommes « vergers écoresponsables ». Mais ce label privé, dont le contenu n’est pas accessible publiquement, ne correspond qu’à des bonnes pratiques standards et semble tenir davantage du greenwashing que d’un réel engagement. Ainsi, ce label n’impose aucune contrainte sur la suppression ou la réduction de l’usage des pesticides. Quelles que soient leurs démarches de ces trois enseignes, elles n’ont fournit aucune précision sur l’impact de ces dernières sur la réduction ou la suppression de pesticides.

Toutes trois répondent à nos sollicitations mais disposent encore d’une marge de progression importante en termes de transparence envers les consommateurs. A ce jour, aucune information n’est mise à leur disposition sur l’usage des pesticides par les fournisseurs de ses enseignes.

D’autre part, rien n’a été mis en oeuvre pour soutenir les agriculteurs et les aider à mettre en place des alternatives aux pesticides.

E. Leclerc : toujours bon dernier

Vignette_blog_600x400px

E.Leclerc fait toujours preuve de l’opacité la plus totale au niveau national, concernant l’utilisation des pesticides, ce qui le place très largement en queue de peloton. Suite à nos actions, la SOCAMIL (centrale d’achats toulousaine) a pour sa part fait preuve de bonne volonté en étant plus transparente sur les pratiques de ses fournisseurs de fruits et légumes. Au niveau régional, des efforts concrets ont été engagés dans la réflexion sur la réduction de l’usage des pesticides, notamment via les producteurs de pommes de terre et de tomates.

De même qu’ Auchan, Casino et Intermarché, E.Leclerc met en avant le labellisation « vergers écoresponsables » de ses pommes Marque repère. Une fois de plus, cette démarche est insuffisante.

Mais la course au prix bas dans laquelle l’enseigne est engagée corps et âme n’aide en rien le développement d’un modèle agricole alternatif. Les producteurs travaillant avec E.Leclerc ne bénéficient d’aucun soutien pour éliminer les pesticides de leurs productions.

Pour le moment, le peu de données fournies par E.Leclerc au niveau régional, et l’absence de réponse concrète au niveau national, sont insuffisants. Pourtant E.Leclerc est numéro 1 du secteur de la grande distribution en France et doit assumer ses responsabilités. L’enseigne en a les moyens. Il lui manque la volonté.

Participez à notre campagne en demandant à Michel-Edouard Leclerc, PDG de l’enseigne, de prendre ses responsabilités.

Écrire à Michel-Edouard Leclerc





Commentaires (46)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
Envoyer

guigui

Des agriculteurs bio en france? Oui il ne peuve pas vivre de leur productions, il survive d'aide de la PAC de l'ordre de 500€/ha environ. Le plaisir de cultiver les plantes adventices surement pas alors arréter avec votre BIO a pognon!

braise

Salut et bravo zeppe, car je remarque que tu as aussi débusquer le faux paysan !!! Il faut dire que ce troll est tellement notoirement C - - N qu'il tente de persister; mais il reste toujours à un seuil de débilité si remarquable qu'il est de suite identifié . à bientôt pour découvrir et bien rire encore des toutes dernières frasques de notre célèbre troll .

bionel

"Alors moi, je pense qu'il est de l'imposture de faire croire aux gens que le zéro pesticide est possible et que cela existe." ►Écrire, affirmer ceci est simplement au choix: - Le résultat d'une grande ignorance. - Un énorme mensonge. - Une intox volontaire. ... Car le zéro pesticide c' est R E E L E M E N T possible et cela existe bien !!! Mais seul un troll l'ignore... § ► Il n'y a absolument aucune imposture à exprimer la réalité sur l'agriculture conventionnelle hyper polluante, environementalement hyper destructrice, économiquement ruinante pour l'exploitant avec une production de masse de très piètre qualité alors que l' AB est nettement plus respectueuse de l’environnement pollue nettement moins et reste rémunératrice pour l'exploitant avec des produits de bien meilleure qualité. Les atouts majeurs de l' AB par rapport à l'agriculture conventionnelle sont tellement indéniables et vérifiables que prétendre qu'ils relèvent de l'idéologie n'est qu' accumulation de grosses sornettes de marchand de poisons; hé oui pauvre imposteur tu es encore démasqué inutile de tenter de redorer ton blason avec un pseudo aussi trompeur que "paysan-fier" ; l'empreinte de tes grosses débilités est si forte que tu es encore trahi !!! Alors mon pauvre éternel troll de service, tu remarqueras aussi que ton amalgame, ta confusion volontaire "Le pesticide peut être conventionnel ou classé AB" signe encore une fois ta crise aiguë d'intox envers le lecteur non initié. Pour ta simple gouverne je te rappel au passage que ce sont tous les pesticides chimiques de synthèses et OGM qui sont interdits en AB et que c'est bien la chose qui dérange les marchants de poisons de ton gabarit. Faut t' il aussi te rappeler au sujet de la qualité de l'eau les catastrophiques pollutions par les nitrates provoquée par l'agriculture conventionnelle à l'origine des énormes problèmes d' algues vertes, d'eutrophisation et pollution des nappes phréatiques pour ne citer que ce point parmi tant d'autre hélas si nombreux je te passe les herbicides,insecticides,fongicides en tous genre mon gros Rigolo de service. Les preuves scientifiques sont là mais en bon petit marchand de poisons tu les ignorent évidement. Au sujet des abeilles tu va aussi t'évertuer à dire que les néomicides sont inoffensif comme toutes les merdes que tu défends? Au niveau du consommateur, tant de nouvelle pathologies se déclare et de façon totalement exponentielle que tu va aussi dire que scientifiquement ce n'est pas vrais alors que tu dénigres systématiquement toute étude qui le démontre ! Tu as évidement oublier l'impact environnemental? Normal c'est bien loin des tes soucis de marchant de poisons!!! Mais à ce niveau là, il suffit simplement d' être un fin observateur pour s'apercevoir du nombre inconsidéré d’espèces qui ont déjà disparues et des fragiles équilibres écosystémiques irrémédiablement perturbés par l'agriculture conventionnelle ce qui n'est évidement pas dans tes compétences de scientifique bidon. Pour finir: Seul la réalité, la vérité sont indiscutables et incontournables; tes mensonges, ton intox , tes permanentes supercheries, n'en viendrons jamais à bout . Vas y continue, délaye bien ta sauce WS, bon courage André le retraité ONUSIEN ...

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.