Face au coronavirus, soutenir l’agriculture locale est primordial La crise ne

Agriculture

Confinement : adoptons une alimentation durable et solidaire

J'agis

La crise du coronavirus exerce une forte pression sur notre agriculture. En ces temps difficiles, privilégier une alimentation équilibrée, durable et solidaire est une excellente façon de soutenir un modèle agricole vertueux tout en préservant sa santé.

Face au coronavirus, soutenir l’agriculture locale est primordial

La crise ne touche pas de la même façon l’ensemble des agriculteurs et des agricultrices. Mais pour un certain nombre d’entre elles et d’entre eux, la fermeture de lieux de restauration collective et de points de vente comme les marchés ou les criées pose de graves difficultés. De même, l’impossibilité de recourir à la main d’œuvre étrangère habituellement employée à cette période de l’année et la chute de consommation de certains produits comme les fromages AOP inquiètent beaucoup de producteurs et productrices. Voici donc quelques conseils pour les soutenir et adopter une alimentation durable et solidaire !

Acheter des produits vendus en circuits courts

En s’inscrivant à une AMAP (Association Pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne), vous soutiendrez les producteurs et les productrices sur le long-terme. Vos commandes leur donneront de la visibilité sur les débouchés liés à leur production tout en les rémunérant justement. Une démarche que nous vous conseillons vivement !

Vous ne trouvez pas d’AMAP près de chez vous ? Pas de panique, d’autres solutions s’offrent à vous :

  • Local.bio facilite les achats en direct à des producteurs bio et locaux.
  • Cagette.net propose des achats groupés de produits locaux, en direct de la ferme, bio ou équitables.
  • La Charette et Kuupanda permettent de s’approvisionner en produits issus de circuits courts. Les deux plateformes ne prennent pas de commission pendant la crise.
  • D’autres plateformes permettent d’acheter des produits en circuits courts et assurent des livraisons à domicile, comme Open Food France.

Il existe également de nombreuses initiatives régionales, comme en Occitanie, où la région met en lien producteurs et consommateurs pour des livraisons à domicile. En Île-de-France, Biovor propose des paniers bio et locaux et Tomato&Go des paniers de producteurs bio venant de la France entière. Une simple recherche sur Internet devrait vous permettre de trouver les initiatives les plus proches de chez vous. Si vous en connaissez, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

Participer au travail dans les champs

Comme beaucoup de vos concitoyens et concitoyennes, peut-être rêvez-vous d’un retour à la terre. Si c’est le cas, rendez-vous sur la plateforme lancée par Pôle Emploi en partenariat avec la FNAB (Fédération Nationale d’Agriculture Biologique).

Rejoindre des initiatives locales

© Jean-Luc Bertini

Il existe des plateformes qui permettent de soutenir la transition écologique et sociale de notre modèle agricole et alimentaire, mais pas seulement. Elles vous feront découvrir des initiatives qui vous permettront d’adopter une alimentation plus écologique mais aussi plus solidaire !

  • Food ideas : une plateforme internationale pour découvrir des nouvelles façons de consommer et d’agir près de chez soi et partout dans le monde.
  • Transiscope : un portail qui recense une multitude d’initiatives. Vous y trouverez des AMAP, des jardins partagés ou encore des cantines solidaires.
  • Covid-entraide.fr : un réseau de solidarité créé en réponse à la crise. Il permet notamment d’aider les paysan·nes, mais pas seulement.

Quelle alimentation adopter pour préserver au mieux sa santé et celle de notre planète ?

Pas assez local, trop vulnérable face aux marchés financiers, trop dépendant d’exportations et d’importations qui fonctionnent aujourd’hui au ralenti… Notre système alimentaire est vulnérable : la crise actuelle nous le montre crûment. Vous pouvez déjà agir à votre échelle pour soutenir une autre agriculture, et ce même en période de confinement. Cela passe par les pratiques d’achats décrites plus haut, mais pas seulement !

Cuisiner des légumineuses

Réduire sa consommation de viande est essentiel afin de préserver notre planète et notre santé.  Pour remplacer la viande, il existe une alternative très intéressante d’un point de vue nutritionnel : les légumes secs. Lentilles, pois chiches, pois cassés, haricots secs, et autres fèves sont riches en protéines et en fer. En les associant à des céréales, vous obtiendrez les acides aminés indispensables à un repas équilibré et des besoins en protéines satisfaits. Un tel changement d’alimentation vous permettra également de réduire vos dépenses, la viande étant vendue à des prix souvent plus élevés que les légumes secs.

Opter pour les légumineuses présente donc un triple avantage : environnemental, sanitaire et économique. Pourquoi ne pas essayer dès maintenant de réduire votre consommation de viande ?

Pour vous y aider, voici quelques ressources :

"Manger végé, c'est se nourrir exclusivement de tofu 😱."

"Manger végé, c'est se nourrir exclusivement de tofu 😱." "Un plat végétarien, c'est forcément carencé 😰." "Cuisiner végé, c'est compliqué 🤔." FAUX. Pour répondre à ces clichés, nous avons interviewé une cheffe spécialiste de la cuisine végétarienne et qui régale petits et grands au quotidien. Et qui, grâce à ses recettes, contribue à la protection de la planète.Vous aussi, vous voulez agir concrètement pour la planète ? Engagez-vous sur notre plateforme pour plus de repas végétariens dans les cantines scolaires : https://www.cantineverte.fr/La Green Cantine – Food truck

Publiée par Greenpeace France sur Vendredi 7 juin 2019

Consommer des fruits et légumes de saison et locaux

Consommer des fruits et légumes locaux de saison est bénéfique pour notre santé, mais c’est aussi meilleur pour notre planète et nos papilles. Etant donné qu’il n’est pas toujours simple de s’y retrouver, nous vous avons préparé un calendrier disponible juste ici. A consulter sans modération !

Favoriser le bio autant que possible

Plus vertueuse écologiquement et socialement que l’agriculture conventionnelle, l’agriculture biologique est bénéfique à bien des égards. Le bio dans la grande distribution peut être plus coûteux, notamment parce que les distributeurs se réservent des marges importantes sur ce type de produits. Cependant, il est tout à fait possible de consommer bio tout en limitant les surcoûts occasionnés par ce type d’achats. Voici donc quatre astuces pour adopter une alimentation bio tout en préservant la planète, votre santé, vos économies et les revenus des agriculteurs et des agricultrices :

  1. Opter pour des produits frais et locaux.
  2. Privilégier les circuits courts décrits plus haut, éviter la grande distribution.
  3. Réduire la consommation de viande, souvent coûteuse dans ce type de production.
  4. Réduire la consommation de produits ultra-transformés.

En plus de toutes ces précieuses initiatives individuelles, nous vous invitions également à participer à nos différentes mobilisations collectives pour transformer notre système agricole et alimentaire. Vous pouvez par exemple rejoindre notre mouvement pour des cantines scolaires plus vertes juste ici, et agir à nos côtés pour mettre un terme à l’élevage industriel grâce à cette page web.

Et surtout, en ces temps difficiles, continuez à bien prendre soin de vous !

 

Si, vous aussi, vous voulez agir pour un monde plus écologique qui privilégie une alimentation équilibrée, durable et solidaire, alors rejoignez-nous !

Déjà signatures !
 

En cliquant sur "Je rejoins le mouvement", vous acceptez de recevoir des communications et des formes d'engagement de la part de Greenpeace via les coordonnées collectées dans le formulaire. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page "Droit des Personnes".





(Crédits photographiques : © Jean-Luc Bertini)
Commentaires (5)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

murielle bouclé

Bonjour, dans un de vos mails, il est écrit "Je cuisine végétal, avec des fruits et légumes de saison et locaux, si possible.Tofu, lentilles, quinoa…" . Ce qui me choque c'est que vous incitez a cuisiner du tofu. Le tofu etant du soja qui induit une déforestation massive, pouvez vous m'éclairer sur ce sujet s'il vous plait. Cordialement, Murielle Bouclé

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Rebouco

Confinement : adoptons une alimentation durable et solidaire Super article, complet et très intéressant. Merci.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

MIOT Nicole

Bonjour, c'est toujours avec intérêt que je lis vos articles et suis d'accord avec TOUT ce que vous mettez en place. Une remarque cependant aujourd'hui : BRAVO pour le cœur en légumes..... SAUF que la plupart ne sont pas de saison... (tomates, poivrons, courgettes, fraises....; c'est un peu tôt pour les carottes...). En ce moment les légumes sont encore ceux de l'hiver : choux, épinard, céleri, poireaux, butternuts, chayottes, parfois betterave, et plus récemment : radis (les feuilles se mangent en salade, ou cuites), fèves, ail vert.... Cordialement, Mme MIOT.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE