Que contient ce rapport ? https://twitter.com/greenpeacefr/status/9176630482860

Nucléaire

Les centrales nucléaires très mal protégées
face aux actes de malveillance

Les centrales nucléaires qui nous entourent sont une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. Un nouveau rapport d'experts indépendants, remis aux autorités aujourd’hui, met en cause la sécurité des installations nucléaires françaises et belges en pointant du doigt leur vulnérabilité face aux risques d'attaques extérieures. Ces experts sont particulièrement inquiets concernant certaines installations des centrales françaises : les piscines d'entreposage des combustibles nucléaires usés. Alors qu'elles peuvent contenir le volume de matière radioactive le plus important au sein des centrales, ces piscines sont très mal protégées. N'attendons pas les bras croisés que le pire arrive : parlons-en et agissons.

Que contient ce rapport ?

Ce rapport, parce qu’il contient des informations sensibles relatives à la sécurité des centrales nucléaires françaises et belges, ne sera pas rendu public. Il a été remis aujourd’hui par Greenpeace aux autorités compétentes en matière de sécurité nucléaire, pour les alerter sur le problème.

Les experts indépendants qui ont contribué à la rédaction de ce rapport ont passé en revue les centrales nucléaires en France et en Belgique, en s’intéressant plus particulièrement à la capacité de résistance des piscines d’entreposage des combustibles nucléaires usés en cas d’acte de malveillance visant ces installations.

Ces piscines sont très nombreuses : avec 58 réacteurs en France, il y a donc 58 piscines d’entreposage des combustibles nucléaires usés.

Les piscines, talon d’Achille des centrales nucléaires françaises

Les piscines d’entreposage du combustible usé, encore appelées « piscines de désactivation », servent à refroidir le combustible nucléaire après son exploitation dans le cœur du réacteur. À sa sortie du réacteur, le combustible est encore très radioactif et dégage de la chaleur. L’eau de ces bassins joue donc un rôle de radioprotection et de dissipation de chaleur. Au bout de quelques années de refroidissement, une infime partie de ce combustible sera « retraitée », le reste étant en attente d’une solution de stockage ultime.

Ces piscines d’entreposage des combustibles nucléaires usés peuvent donc contenir plusieurs centaines de tonnes de combustible, c’est-à-dire de matière radioactive, soit l’équivalent de deux à trois fois le cœur de leur réacteur.

En cas d’attaque extérieure, si une piscine est endommagée et qu’elle perd son eau, le combustible n’est plus refroidi et c’est le début d’un accident nucléaire : de la radioactivité s’échappe massivement dans l’atmosphère, avec des conséquences radiologiques très graves.

Alors que le bâtiment réacteur est doté d’une enceinte de confinement renforcée, les piscines du combustible usé sont très mal protégées.

Des intentions criminelles avérées sur les installations ou activités nucléaires

À l’époque où ces installations nucléaires ont été mises en service, il y a une quarantaine d’années, les menaces identifiées n’étaient pas les mêmes. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, nous sommes face à une nouvelle situation géostratégique. Nous le savons tous : le climat est aujourd’hui tendu, au point qu’un individu isolé ou une organisation criminelle détachée de tout État peut avoir une capacité de malveillance à laquelle les mesures de sécurité conventionnelles ne permettraient pas de faire face.

Or, ces dernières années, des individus dotés d’intentions criminelles ont bien montré des signes d’intérêt pour des installations ou activités nucléaires.

Ce risque qui plane sur les centrales nucléaires ne peut être ignoré plus longtemps. En France, l’exploitant des centrales, EDF, doit prendre ses responsabilités et arrêter de mettre en danger les Français et leurs voisins européens. Des travaux de sécurisation de ces parties des centrales s’imposent. Il en va de même en Belgique, où les piscines des centrales de Doel et de Tihange, exploitées par Engie, sont tout aussi mal protégées.

Demandez à EDF d’agir.





Commentaires (44)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Martin

Petite question ? N'y a t'il pas non plus risque d'une accident de criticité avec la perte du refroidissement du combustible ?

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

frédéric méraud

je suis totalement scandalisé que des principes ne respectant pas des mesures toutes simples de sécurité civile, de sécurité sanitaire et de sécurité vétérinaire soient édictées par une administration faisant uniquement la part belle à des industries du buzz et du clinquant sans se préoccupper des écosystèmes locaux et dont les voies n'obéissent qu'à des stéréotypes d'opinion ou de soucis boursiers. le monde a besoin d'abord de simplification et de véritables "biens communs" et non de s'enrager de choses idolâtres et de divertissements effroyablement dispendieux en énergie.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Emmanuel HOURDEQUIN

Bravo ! Ce que l'on appelle "déchet nucléaire" est en réalité une production monstrueuse, mortelle, indestructible sur des centaines de millions d'années. Un déchet est quelque chose que l'on abandonne mais là, c'est de la folie. Le nucléaire est d'une telle dangerosité qu'il n'est en aucune manière acceptable. C'est une arnaque, une gabegie qui engouffre des centaines de milliards d'euros de l'argent de nos impôts, nous fait rater la transition énergétique vers les énergies renouvelables et nous fait jouer à la roulette russe alors que nous ne le voulons pas. À quand un référendum sur la sortie du nucléaire en France avant qu'il ne soit trop tard ? Merci. Emmanuel HOURDEQUIN, prof de physique.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.