Ce matin, des activistes de Greenpeace France dont le directeur général de Gre

Nucléaire

[ACTION] Le nucléaire est une fausse solution

Ce matin, des activistes de Greenpeace France dont le directeur général de Greenpeace France, Jean-François Julliard se sont introduits sur le chantier de l’EPR de Flamanville dans la Manche. D’autres militant-es sont encore en train de bloquer l’accès du site pour dénoncer les positions irresponsables que défendent Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Valérie Pécresse, Fabien Roussel et Éric Zemmour en misant sur la construction de nouveaux réacteurs nucléaires sous prétexte d’indépendance énergétique.

Le nucléaire fait peser un risque énorme sur les populations

La guerre en Ukraine nous a rappelé que cette énergie est dangereuse. A plusieurs reprises ces dernières semaines, des spécialistes ont lancé l’alerte sur les risques d’accident du fait de la proximité des combats ou d’arrêt d’alimentation en électricité des centrales ukrainiennes du fait du conflit. Nous ne pouvons pas accepter de laisser une énergie aussi dangereuse faire peser des risques énormes sur les populations.

Le nucléaire ne garantit pas notre indépendance énergétique

L’industrie nucléaire française travaille étroitement avec l’industrie nucléaire russe à tous les niveaux de la chaîne du combustible, de l’extraction de l’uranium au traitement des déchets, mais aussi de la construction des centrales à leur exploitation. Rompre ces partenariats franco-russes ne semble pourtant pas à l’ordre du jour malgré l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Exemple de cette dépendance ? Pour chaque réacteur nucléaire construit par Rosatom (le géant russe du nucléaire), jusqu’à un milliard d’euros irait à des entreprises françaises qui conçoivent et fournissent des composants de réacteurs. En d’autres termes, EDF et le reste de l’industrie nucléaire française ont tout intérêt à ce que Rosatom prospère. Il est particulièrement hypocrite dans le contexte actuel d’appeler à arrêter les importations de gaz russe sans remettre en cause les partenariats industriels forts noués avec l’industrie nucléaire russe. Dans tous les cas, à court terme, le nucléaire est incapable de pallier notre dépendance au gaz russe car il est très lent à mettre en place.

Le nucléaire ne sauvera pas le climat

Il faut savoir que la France est le seul pays au monde à être autant dépendante du nucléaire. Au niveau mondial, la production d’électricité nucléaire ne représente que 10 % de la production d’électricité mondiale, soit à peine 4% de la consommation d’énergie finale et ne permet d’éviter que 2,5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre ! C’est aussi une énergie extrêmement lente à déployer, puis qu’il faut 15 à 20 ans entre la prise de décision et la finalisation de la construction d’un réacteur. Complètement hors délai face à l’urgence !

En somme, évoquer le nucléaire comme solution pour sauver le climat, c’est un peu remplacer la peste par le choléra. Et c’est aussi se tromper. Car s’il existe des énergies qui ont de l’avenir, parce qu’elles sont propres et compétitives, ce sont bien les énergies renouvelables. Pas le nucléaire.

Des solutions existent !

La transition vers une énergie 100% renouvelable est non seulement réaliste d’un point de vue technique, comme démontré par les scénarios de RTE, de l’ADEME ou de Negawatt, mais aussi souhaitable.

Face aux problèmes indéniables que posent le pétrole, le gaz fossile, le charbon et le nucléaire, la véritable indépendance énergétique passe par une politique volontariste d’économies d’énergie et d’efficacité énergétique couplée au développement des énergies renouvelables, les seules énergies sûres qui ne financent pas de conflit et permettent de faire face à la crise climatique.

Passons à l’action !

Vous pouvez soutenir notre action en interpellant le candidat Emmanuel Macron pour dénoncer l’irresponsabilité d’une relance du nucléaire.

.@EmmanuelMacron nous voulons une Europe souveraine, en paix et respectueuse de la planète. Qu’attendez-vous pour développer massivement les énergies renouvelables et les économies d’énergie ? La France doit rattraper sans délai son retard dans le développement des renouvelables.

.@EmmanuelMacron pour sortir de la crise énergétique, inutile d’aller s’approvisionner en énergies fossiles ailleurs ni d’investir dans le nucléaire, incapable de répondre à la crise climatique et géopolitique
La solution: + de renouvelables et des économies d’énergie sans délai

.@EmmanuelMacron le conflit en Ukraine nous rappelle tragiquement qu’il est urgent de sortir des fossiles et du nucléaire qui sont des impasses dangereuses pour la paix et l’environnement. Il faut développer sans délai les énergies renouvelables et les économies d’énergie.

Commentaires (40)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Français sceptique

"La transition vers une énergie 100% renouvelable est non seulement réaliste d’un point de vue technique, comme démontré par les scénarios de RTE, de l’ADEME ou de Negawatt, mais aussi souhaitable." Je trouve cette conclusion sur la faisabilité technique un peu hâtive... ce n'est pas du tout ce qui est dit dans le rapport RTE ni dans le rapport publié conjointement par RTE et l'AIE en janvier 2021... Je pense que je n'ai pas besoin de citer les passages et que vous les connaissez très bien. Nuancer ses propos sur de tels sujets me paraît plus que nécessaire quand on a vocation à s'adresser au grand public.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

de Coen

On n'utilise pas une matière que l'on ne maîtrise pas.En plus l'énergie libre çà existe, en Iran, ils l'utilisent, L'énergie solaire utilise des batteries que fait-on avec ces déchets?

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Pierre SALANE

Aucune industrie n'a autant de conséquences, à cours et longs termes, que l'industrie nucléaire. depuis les pollutions causées par les mines d'uranium sur l'environnement et les populations, puis celles des Centrales nucléaires en fonctionnement (produits chimiques et produits radioactifs rejetés quotidiennement dans l'eau et dans l'air) et enfin les déchets accumulés pour des milliers d'années.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE