La crise climatique que nous vivons nous conduit vers une crise mondiale des dro

Climat

7 bonnes raisons de mettre fin à la publicité des entreprises fossiles

La crise climatique que nous vivons nous conduit vers une crise mondiale des droits humains. António Guterres, Secrétaire général des Nations unies, a qualifié le dernier rapport du GIEC d’“alerte rouge pour l’humanité”.

De nombreuses populations, en particulier en Afrique, en Asie et en Amérique latine, subissent déjà les conséquences dévastatrices du dérèglement climatique (montée des eaux, sécheresses et inondations de plus en plus fréquentes). Ces dernières années, l’Europe n’est pas en reste et subit également de graves inondations et des épisodes de sécheresse. Or, cela fait plus d’un demi-siècle que les entreprises pétrolières et gazières connaissent les risques associés à la combustion des énergies fossiles et à l’effet de serre. Pourtant, des entreprises comme TotalEnergies et Royal Dutch Shell, qui figurent parmi les 20 entreprises les plus polluantes du monde, continuent de promouvoir leur modèle économique climaticide au travers de la publicité, du mécénat et du sponsoring. C’est pourquoi nous lançons une initiative citoyenne européenne (ICE) pour interdire la publicité et les parrainages pour toutes les entreprises vendant des biens et services fossiles.

Pourquoi faut-il interdire les publicités des entreprises fossiles ?

1. Il existe un lien de causalité entre les publicités des entreprises fossiles et l’augmentation des émissions de CO2

Les publicités pour les biens et services fossiles (entreprises pétrolières et gazières, voitures, voyage en avion, etc) ont pour but de booster les ventes, augmentant nécessairement les émissions de gaz à effet de serre de ces secteurs. Une étude sur une campagne publicitaire du constructeur automobile Audi a montré que la campagne avait conduit à la vente de 137 700 voitures, ce qui correspond à une augmentation des émissions de gaz à effet de plus de cinq millions de tonnes équivalent CO2. Avec une seule campagne publicitaire. Il faut que ça cesse.

2. La communication de l’industrie des énergies fossiles est souvent trompeuse

En axant leur communication sur des produits ou des initiatives soit-disant “verts”, de nombreuses entreprises vendant des biens et services fossiles présentent une vision ne correspondant pas à la réalité de leurs actions et investissements dans les énergies renouvelables.

L’an dernier, l’organisation Clientearth a dénoncé l’une des campagnes publicitaires du pétrolier BP mettant en avant les énergies renouvelables, alors que 96% des investissements de l’entreprise concernent le pétrole et le gaz. De même, Volkswagen, le deuxième plus gros constructeur automobile, a dépensé énormément d’argent en achat d’espaces publicitaires lors du Championnat d’Europe de football pour promouvoir sa toute dernière voiture électrique, alors qu’à peine 3% de son parc automobile est 100% électrique.

Ces publicités manipulent le public afin de lui faire croire que ces entreprises très émettrices en carbone se soucient du climat et de l’environnement, alors qu’en réalité leur survie dépend de l’exploitation des énergies fossiles. Il n’est plus possible de leur laisser autant d’espace alors qu’elles nous enfoncent toujours un peu plus dans la crise climatique.

Lire aussi : Votre fournisseur d’électricité est-il vraiment vert ?

3. La publicité permet aux entreprises fossiles de promouvoir des fausses solutions

Gaz fossile, hydrogène “vert”, bioénergies, capture et stockage de carbone sont autant de “fausses solutions” à la crise climatique dont les entreprises fossiles sont friandes. Une investigation d’Influence Map a montré que les entreprises fossiles avaient dépensé 9,5 millions de dollars en publicités sur Facebook pour présenter le gaz comme une énergie verte bénéfique pour le climat. Or, les vraies solutions sont connues et elles sont ailleurs, puisqu’il s’agit de fermer les vannes du pétrole et du gaz et de développer les énergies renouvelables. Nous devons empêcher les entreprises fossiles de tromper les consommateurs sur la réalité de leurs activités.

4. La publicité et les parrainages des entreprises fossiles facilitent l’accès des entreprises fossiles aux responsables politiques

Les entreprises fossiles utilisent la publicité, le mécénat et le sponsoring sportif pour accroître leur réseau d’influence et maintenir leur licence sociale. Au Royaume-Uni, une enquête de Unearthed a montré que le partenariat entre BP et le British Museum à l’occasion de la Fête des morts faisait partie d’une stratégie pour développer l’activité pétrolière du groupe au Mexique et en Australie. C’est par ailleurs en totale contradiction avec les affirmations du précédent PDG de BP, Bob Dudley, qui disait vouloir soutenir les arts et la culture sans contrepartie.

5. L’exploitation des énergies fossiles augmente la pollution de l’air

La pollution de l’air liée à la consommation d’énergies fossiles a de graves impacts : il est estimé que 8,7 millions de personnes dans le monde sont mortes à cause de la pollution de l’air en 2018. C’est plus que les morts liées au tabagisme. Si les entreprises fossiles sont responsables d’autant de morts à cause de la pollution de l’air, comment peut-il être encore acceptable de les laisser prendre autant de place dans l’espace public au travers de la publicité, du mécénat et du sponsoring sportif ? L’Union européenne a interdit les publicités pour les cigarettes. Elle devrait également le faire pour les entreprises vendant des biens et services fossiles.

6. Certaines entreprises fossiles sont accusées de violations des droits humains

La crise climatique, alimentée par les entreprises fossiles, affecte les droits humains, et cela ne fait qu’empirer. Il est donc à craindre que les victimes de cette crise, les épisodes de famine et les déplacements de populations seront de plus en plus nombreux dans les années à venir.

Certains groupes pétro-gaziers sont même directement accusés de violation des droits humains. Amnesty international a interpellé plusieurs gouvernements pour qu’ils enquêtent sur Shell. Ainsi, au Royaume-Uni, deux communauté du delta du Niger ont obtenu gain de cause face au pétrolier, pour dégradation de l’environnement. TotalEnergies a été accusée de violations des droits humains en Ouganda et en Tanzanie (100 000 personnes seraient concernées), et de financer la dictature en Birmanie. Au regard de toutes ces accusations et face à l’aggravation de la crise climatique, peut-on les laisser inonder l’espace public de publicités vantant leurs soi-disant mérites ?

7. Les méthodes de compensation carbone promues par les entreprises fossiles sont dangereuses pour le climat

De nombreuses entreprises fossiles ont annoncé vouloir atteindre la neutralité carbone en 2050. Au premier abord, cela peut paraître ambitieux, mais en réalité cela n’implique pas beaucoup de changement de leur part. Plutôt que d’arrêter l’extraction et l’exploitation des énergies fossiles, l’objectif de neutralité carbone en 2050 repose en fait sur l’achat massif de crédits carbone pour compenser les émissions. Les plans des entreprises fossiles pour compenser leurs émissions carbone passent aussi par la plantation massive d’arbres dans des régions du sud, ce qui menace la production alimentaire et la bonne santé des forêts, en plus d’avoir des conséquences sur les communautés indigènes. C’est totalement injuste, car ce sont elles qui ont l’impact le plus négligeable sur le climat et qui pourtant en subissent déjà les conséquences.

Grâce à l’initiative citoyenne européenne, nous avons la possibilité de reprendre le pouvoir. Nous avons un an, à compter d’aujourd’hui, pour rassembler un million de personnes dans sept pays européens et ainsi obliger la Commission européenne à envisager l’adoption d’une directive pour mettre fin aux publicités, au mécénat et au sponsoring des entreprises fossiles. Est-ce que vous en êtes ?





(Crédits photographiques : © Chris J Ratcliffe / Greenpeace)
Commentaires (2)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

David R

Bonjour, Lorsque je navigue sur la page stop-pub-fossiles/#agir, le lien vers l'initiative citoyenne européenne pointe vers stop-pub-fossiles/#en-savoir-plus Et je n'y retrouve pas le lien vers l'ICE... David

1 réponse

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE