Greenpeace France lance aujourd’hui une vidéo en stop-motion intitulée «&nb

Climat

[VIDEO] « Un cadeau pas comme les autres »

Voir la vidéo

Greenpeace France lance aujourd’hui une vidéo en stop-motion intitulée « Un cadeau pas comme les autres » pour alerter sur la pollution de l’air, qui étouffe les habitantes et habitants des grandes villes françaises. L’ambiance tendre et enfantine de la vidéo tranche avec un scénario sombre. Une petite fille décide de fabriquer un étrange cadeau de Noël à son nounours : un masque anti-pollution fait de bouts de tissu et de boutons. Cette protection dérisoire illustre le scandale sanitaire de la pollution de l’air, à laquelle au moins ¾ des jeunes enfants sont exposés en France.

En France, le secteur du transport routier est le premier responsable des émissions de dioxyde d’azote, un des principaux polluants atmosphériques (2). Celles et ceux qui vivent à proximité de grands axes routiers en sont les premières victimes. Pendant des années, les constructeurs automobiles ont triché sur les quantités de pollution atmosphérique émises par les voitures qu’ils fabriquent. Même des modèles de voiture diesel parmi les plus récents émettent des quantités de polluants largement supérieures aux normes existantes pour la qualité de l’air.

Nous n’avons pas le choix : nous devons sortir de notre dépendance au transport routier et à la voiture. Dans les grandes villes françaises, les alternatives sont à portée de main et ne demandent qu’à être développées : transports en commun, vélo, marche, train. Des aides aux ménages les plus modestes et aux professionnels doivent être mises en place pour accompagner le changement. Si nos élu-e-s prenaient ces décisions courageuses, nos villes pourraient être respirables.

Commentaires (0)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE