Cet automne, des activistes de Greenpeace se sont introduits dans deux centrales

Nucléaire

Soutien aux activistes

Cet automne, des activistes de Greenpeace se sont introduits dans deux centrales nucléaires du parc d’EDF afin de dénoncer la facilité d’accès des piscines d’entreposage de combustible usé et leur fragilité face aux actes de malveillance. Bien qu’ils dénoncent un problème grave, ces lanceurs d’alertes sont aujourd’hui poursuivis par la justice.

Dans ce contexte, tous les membres du groupe local de Versailles tiennent à afficher leur soutien aux activistes. Greenpeace invite par ailleurs tous les citoyens soucieux de dénoncer le risque nucléaire et de soutenir les activistes à se prendre en photo avec la même affichette et à mobiliser leurs réseaux sociaux avec le hashtag #AvecGreenpeace. Un rassemblement est organisé lors du prochain procès, à Privas (Ardèche) le 17 mai.

Une tribune intitulée « La place des militantes et militants de Greenpeace n’est pas en prison » a été signée par plus de soixante personnalités du monde associatif, syndical, culturel et politique.

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.