La Semaine pour les alternatives aux pesticides, coordonnée par Générations F

Agriculture

Une semaine pour dire non aux pesticides … toute l’année pour agir !

La Semaine pour les alternatives aux pesticides, coordonnée par Générations Futures s’est achevée hier. A cette occasion, en tant que partenaire de cet événement, nous avons organisé, à travers toute la France, de nombreuses mobilisations pour informer sur les dangers des pesticides et promouvoir des alternatives.


Une addiction indéfectible

Depuis les années 1950, les pesticides sont utilisés de manière intensive et alimentent un modèle agricole productiviste qui trouve maintenant ses limites. Les pesticides sont un fléau. D’autant plus que la France y est complètement accro.
Malgré les déclarations d’intention du gouvernement, les objectifs en termes de réduction de l’utilisation des pesticides sont loin d‘être atteints. Leur consommation est même encore en augmentation !
La France reste la première consommatrice de pesticides en Europe et la 4ème au niveau mondial. En moyenne, 75 000 tonnes de pesticides sont produites tous les ans en France, et 65 000 sont utilisées, ce qui représente 1/3 des tonnages consommés en Europe.

Les pollinisateurs, premières victimes de cette addiction

Les pollinisateurs sont la clé de voûte de notre sécurité alimentaire. Quelques chiffres pour preuve :
– Sans eux, 4000 variétés de fruits et légumes n’existeraient pas
– 35% de la production mondiale de nourriture dépendent des insectes pollinisateurs
– 80% de la pollinisation sont pris en charge par les abeilles et les guêpes
– 265 milliards de dollars : c’est la valeur annuelle estimée du service rendu par la pollinisation dans le monde
Pourtant, les pollinisateurs sont en déclin. Un déclin notamment dû à l’agriculture industrielle et aux géants de l’industrie des pesticides qui entretiennent notre addiction et n’ont que faire de ces considérations.

Mais le changement doit aussi venir des marques agro-alimentaires qui sont, aujourd’hui encore, très nombreuses à utiliser des pesticides tueurs d’abeilles, alors que des alternatives existent ! Cela s’appelle l’agriculture écologique. Elle repose sur la biodiversité, sur la protection des sols, des eaux et du climat et ne contamine pas l’environnement avec des produits chimiques ou des OGM.

Pour toutes ces raisons, nous avons participé à la Semaine pour les alternatives aux pesticides afin d’informer sur les dangers des produits phytosanitaires et promouvoir les solutions.

Vous aussi, vous pouvez agir. Devenez un Guetteur en interpellant les marques qui utilisent encore des pesticides tueurs d’abeilles.

bouton_guetteur
Commentaires (84)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
Envoyer

zeppe

"...ce texte bien mystérieux?" Il n'a rien de mystérieux. Je n'ai usurpé personne et j'assume avoir écrit ce texte AVEC MON pseudo. En ayant marre de voir cet idiot d'aatea chercher à tout prix à ce que je lui réponde alors que depuis qu'il m'a avoué être pro-OGM , uniquement pour (je le cite) "énerver les anti-OGM", j'ai cessé tout échange avec lui. le texte intégral du Vendredi 21 mars 2014 à 15:34 était : "=> tiens, ce cher Zeppe, n’a plus rien a dire … petit rappel pour “voir” le niveau de Zeppe http://www.marianne.net/elie-pense/m/OGM-quand-Greenpeace-surfe-sur-les-peurs-irrationnelles_a328.html Alors mon cher zeppe, je vous énerve? Je suis payé par Monsanto pour vous énerver, et mes collaborateurs ZEA et BSP aussi !" - Dans ce texte je reprenais volontairement ce que cet idiot d'aatea répétait comme un perroquet et continuait son texte en disant vraiment ce qu'il pensait au fond de lui-même. aatea m'a bien avoué un jour être un pro-OGM uniquement pour "énerver les anti-OGM", argument de faux-cul, comme chacun l'aura compris. Mais aatea est trop idiot pour comprendre cette subtilité et il a cru que j'essayais d'usurper son pseudo sans se dire qu'on ne voit ce qu'il y a d'enviable à vouloir usurper le pseudo d'un bouffon ?

aatea

zeppe dit :Mercredi 16 avril 2014 à 7:22 “vous n’avez pas oublié de changer de pseudo? pour prendre mon pseudo par exemple?” - Je n’ai rien oublié du tout. Je t’ai caricaturé en prolongeant ton texte et en l’amenant jusqu’au bout de ce que tu penses réellement. Je l’ai fait AVEC mon pseudo , à chercher à usurper le tien’ Comme le dit si bien Bionel : ” quel intérêt de vouloir usurper l’identité d’un bouffon” ? => mais oui, mais oui, vous essayez de vous convaincre vous mëme? surtout lorsque je trouve des interventions qui sont sous mon pseudo totalement caricaturale? la technique de l'épouvantail (ou homme de paille), vous la maitrissez totalement, mais vous avez un style tellement caricatural ...

zeppe

Il fallait lire " Je l’ai fait AVEC mon pseudo , SANS CHERCHER à usurper le tien’

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.