Il y a deux ans, Junichi Sato et Toru Suzuki, deux militants de Greenpeace, rév

Océans

Trafic de viande de baleine : à l’approche du verdict, participez à une marche virtuelle pour les Tokyo Two !

Il y a deux ans, Junichi Sato et Toru Suzuki, deux militants de Greenpeace, révélaient un trafic de viande de baleine à grande échelle au Japon. Aujourd’hui, accusés de vol et d’atteinte aux biens d’autrui, ils attendent le verdict d’un procès au cours duquel le procureur a requis contre eux 18 mois de prison ferme.
Ne les laissons pas se faire condamner sans agir !


A partir d’aujourd’hui, lundi 30 août, une semaine avant l’annonce du verdict, Greenpeace organise sur Twitter une marche virtuelle et internationale

Pour protester contre une possible condamnation des « Tokyo 2 », les utilisateurs de Twitter sont appelés à publier un message de soutien incluant le mot (hashtag) #whaletrial (« la chasse baleinière en procès»).

Les twitterers qui utiliseront ce tag rejoindront automatiquement une marche en ligne internationale en soutien  aux T2, visible sur le site IsParade et sur le réseau des sites et blogs Greenpeace. Pour afficher son soutien, Greenpeace invite les utilisateurs de Twitter à modifier leur avatar en arborant le logo T2 Justice, la photo de Junichi ou celle de Toru, ou un  Kanji (idéogramme japonais).
Voici les Kanjis que vous pouvez utiliser pour faire passer votre message :
Pour un procès juste ! : 公正な裁判を
Coupable ! : 有罪
Justice : 正義
Jugez la chasse à la baleine !: 調査捕鯨の不正を明らかに
Respect pour les droits de l’Homme !: 国際人権法を遵守せよ

Jusqu’au bout, obtenir l’acquittement !

Au Japon, le simple fait d’être arrêté constitue une déclaration de culpabilité, à la fois aux yeux du  public et pour la justice : 99,8% des procès débouchent sur une condamnation!
La mobilisation internationale est donc un élément essentiel pour faire pression sur l’issue du procès, et peut-être obtenir une décision historique.
Les deux militants ont toujours reconnu les faits qui leur sont reprochés mais ont toujours argué de la légitimité de leurs actes et de l’illégalité du trafic de viande de baleine, et donc par conséquent du programme pseudo scientifique de recherche japonais.
Un des grands enjeux du procès a été de faire en sorte que le caractère scandaleux de ce trafic, et que l’illégalité du colis subtilisé par les Tokyo II et remis aux forces de l’ordre soient pris en compte autant que le fait d’avoir « volé » et «porté atteinte aux biens d’autrui».
Rappelons que plus de 500 000 messages de soutien à Junichi et Toru ont déjà été adressés au gouvernement japonais.

Dénoncer un marché noir organisé et couvert par les autorités japonaises

Ce procès a un double enjeu. D’une part, il s’agit de faire admettre, enfin, l’existence d’un marché noir, un système organisé et illégal à grande échelle, dans l’industrie de la « recherche scientifique » baleinière japonaise. Au Japon, la science est l’alibi d’un programme de chasse commerciale qui s’accompagne d’un trafic illégal organisé !
D’autre part, il s’agit de faire respecter le droit à la liberté d’expression et la désobéissance civile, de plus en plus souvent réprimés dans de nombreux pays démocratiques…

Pour avoir mis la main sur un colis de chair de baleine et pour l’avoir remis quasi immédiatement aux autorités japonaises pour dénoncer ce trafic, Junichi et Toru ont été placés en garde à vue pendant 26 jours, et interrogés, attachés à une chaise 10h par jour sans voir le moindre avocat!

Kumi Naidoo, Directeur exécutif de Greenpeace International, résume bien le danger que représente leur condamnation : « D’après les spécialistes des droits de l’Homme, nous sommes face à une affaire politique – un exemple de plus venant illustrer la tendance de plus en plus forte des pouvoirs publics, dans le monde entier, à utiliser la loi pour museler une opposition qui dérange »

Pour soutenir Junichi et Toru, à partir de lundi, twittez, retwittez, mobilisez vos réseaux !

Pour aller plus loin:
le rapport : « La face cachée de la chasse baleinière scientifique »

Commentaires (39)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Robyn

Parce que les boeuf ne sont pas en voit de disparition!! la baleine est rare sais sais pas mais il faut la defendre! nous n'avons pas besoin de manger de la balein puisque justement on a du boeuf donc désolé Screugneugneu mais alors qu'on a besoin de gens pour arrter tous sa vous vous critiquer!! en plus je trouve sa vraiment horrible d'avoir condamné des menbres de Greenpeace!! C'est le monde a l'envers! En tout cas moi je vous soutient!!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Screugneugneu

"alors qu’ils ont commis des meurtres" quels meurtres? Des meurtres de baleine? Rien à foutre, on tue bien des boeufs, des chevaux, des cochons ou des poules sans que cela ne vous émeuve, pourquoi le devrait-on pour les baleines?

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

La fossette verte

Heureuse qu'il n'y ait pas de prison ferme, c'est effectivement un soulagement ! Même si je trouve qu'un an de sursis c'est carrément injuste (à courir sur 3 ans autant dire qu'on leur coupe les ailes) ! Big up les Tokyo Two !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE