Alors que s’ouvre la saison de pêche 2010, entre le 15 mai et le 15 juin, c

Océans

Thon rouge : Greenpeace s’interpose pour empêcher le pillage de l’espèce


Alors que s’ouvre la saison de pêche 2010, entre le 15 mai et le 15 juin, ce matin, à 9h30, Greenpeace s’est interposée sur le port de Frontignan, près du quartier général des thoniers français, pour stopper 3 des bateaux qui s’apprêtaient à partir en mer pêcher les derniers thons rouges de Méditerranée. 14 militants ont encerclé ces bateaux, parmi ceux qui ont le plus gros quotas de pêche, grâce à 3 embarcations, 4 nageurs et une banderole de 20 mètres demandant aux pêcheurs : « Thon rouge : Liquidation totale avant fermeture ? »


© Nicolas Chauveau

Selon les scientifiques, le nombre de thons rouges adultes s’est effondré de 80 % au cours des vingt dernières années, du fait de l’essor de la pêche industrielle. Qu’attend-on pour fermer cette pêcherie ? Qu’il n’y ait plus de thons dans la mer ?

Soutenez la campagne de Greenpeace pour la protection du thon rouge et la mise en place de réserves marines.


Greenpeace demande la fermeture de la pêche industrielle au thon rouge
Greenpeace sera mobilisée dès l’ouverture de la saison de pêche, en mer, pour défendre le thon rouge, espèce emblématique et menacée de disparition. Depuis cinq ans, à chaque saison de pêche, Greenpeace met en oeuvre toute son expertise et son savoir faire pour connaître et surveiller cette pêche industrielle si préjudiciable. Greenpeace demande l’arrêt de la pêche au thon rouge et la création de réserves marines, notamment sur la zone des Baléares où cette espèce se reproduit.

Pour rejoindre la mobilisation en France, rendez vous sur www.greenpeace.fr/thon-rouge

Soutenez la campagne de Greenpeace pour la protection du thon rouge et la mise en place de réserves marines.





Commentaires (150)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
Envoyer

Dr.B

Ceux qui disent de quel droit greenpeace empêche les pêcheurs de faire leur métier me font rire , la question que l'on peut se poser est de quel droit l'homme surexploite la nature jusqu'à épuisement ?, de quel droit il doit se pormouvoir du pouvoir de mort avec excès? Au non de quoi? De la loi de la nature ? Pour pouvoir s'acheter le dernier produit à la mode ? Si l'homme était aussi évolué qu'il le prétend il ne surexploiterait pas son environnement car il sait que sans lui la vie ne l'aurait pas pénétré.

isabelle doyen

Vous marins, vous êtes en premier concernés, pourquoi ne pas avoir fait depuis le début une pêche "raisonnable", comment ferez vous si vous ne trouvez plus de poissons en mer... Tout çà ce n'est qu'une affaire de gros sous... Et c'est minable. Et si nous n'avions pas ces ONG et toutes ces associations pour défendre ce que la nature nous a donnés, nous en serions où actuellement. Nous n'aurions plus de forêts, de poissons, d'animaux exotiques et sauvages, enfin plus rien quoi.... Vous dites que vous pêcheurs francais respectiez les quotas mais les autres pays alors...c'est à vous à vous battre contre eux. çà parait logique non ?

Dorian

Si les pêcheurs sont les pilleurs de la mer... Comment peuvent-ils encore se plaindre de ne plus pouvoir piller !? C'est l'hôpital qui se moque de la charité !

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.