Une grande solidarité s’est exprimée, partout en France : 

Samedi 5 j

Océans

Thon rouge : A terre comme en mer, tous mobilisés !

Une grande solidarité s’est exprimée, partout en France :

Samedi 5 juin, les militants bénévoles de Greenpeace ont organisé une journée de mobilisation dans 21 villes de France. D’Avignon à Rouen, en passant par Brest, Clermont-Ferrand, Lyon ou Paris, les citoyens se sont largement mobilisés, grâce aux appels lancés sur les réseaux sociaux. Ils sont venus alimenter une pétition en images, afin de demander l’arrêt de la pêche à la senne au thon rouge et exprimer leur soutien aux militants de Greenpeace mobilisés en mer.
Photos, vidéos, signatures de la pétition pour interpeller Bruno le Maire, mais aussi information et dialogue avec les passants …. Le soutien aux « derniers thons rouges » s’est exprimé de multiples façons, lors de cette mobilisation, qui a pris une autre dimension suite à l’agression des militants de Greenpeace en mer la veille.. Les mots d’encouragements envers l’action non violente se sont multipliés.
A Marseille, des bénévoles de Greenpeace ont également été pris à parti par des pêcheurs mais la présence de nombreux passants a limité la portée de l’altercation.

Il y a urgence : -80% de thons en 20 ans

Depuis avènement de la pêche industrielle, selon les scientifiques, le nombre de thons rouges adultes a diminué de 80%. C’est une des critères retenus par ces scientifiques pour considérer l’espèce comme menacée. :Si on n’arrête pas cette pêche aujourd’hui, l’espèce pourrait ne plus être en mesure de se reproduire et de tenir sa place dans l’écosystème dès 2012.

Les pêcheurs sont censés respecter des quotas, qui baissent chaque année mais demeurent bien au-delà des recommandations des experts. Le quota accordé pour 2010 s’élève à 13 500 tonnes, alors que les scientifiques de l’Iccat, l’organisation qui gère la pêche du thon rouge, estiment qu’avec une limite à 8 000 tonnes, on aurait seulement une chance sur deux de voir le stock se reconstituer d’ici à 2022.

La solution est politique : moratoire sur la pêche et réserves marines

La France a une des premières flottes de thoniers senneurs, avec 17 bateaux. Elle doit se calquer sur la position de l’Italie, qui a imposé un moratoire à ses pêcheurs industriels, et les indemnisera pour qu’ils restent à quai. Les pêcheurs sont victimes d’une gestion politique catastrophique de la pêcherie : le gouvernement français devrait les accompagner pour que cette profession n’agonise pas, acculée aujourd’hui à tenter de pêcher les derniers thons.. Greenpeace demande un moratoire immédiat sur la pêche au thon rouge et la création de réserves marines, notamment sur la zone des Baléares où cette espèce se reproduit. Ainsi, le stock pourra se reconstituer et l’espèce pourra survivre.

Aujourd’hui plus que jamais, le soutien des citoyens français est nécessaire pour ouvrir les yeux des responsables politiques : vous aussi, agissez, interpellez avec nous Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture ci-dessous !

Greenpeace reste déterminée à agir de façon non violente

Greenpeace mène campagne pour la défense du thon rouge depuis une dizaine d’années, et depuis cinq ans en mer, pour surveiller les pratiques de pêche en Méditerranée. Plus que jamais les militants de Greenpeace feront tout leur possible pour sauver l’espèce pour empêcher cette pêche illégitime et l’appropriation d’une espèce emblématique par quelques uns.





Commentaires (77)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

pomme315

@Rafie tu as raison, et moi aussi je suis végétarienne, depuis ma naissance. en effet, le végétarisme n'a aucun effet néfaste sur nous, au contraire ! ça évite d'avoir certains cancers, des maladies que ceux qui mangent de la viande ont, etc... Bref, le végétarisme serait bénéfique pour l'écosystème et on laisserait le thon rouge et bien d'autres espèces tranquilles. pour info : à la base, l'animal humain n'est pas fait pour manger de la viande, on a les intestins trop longs et la viande pourrit au fur et à mesure qu'elle est digérée. pas très ragoutant? c'est la vérité. bsx à tous

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Andy

A la lecture de tous ces avis critiques ou moralisateurs avec d'un côté les pêcheurs qui espèrent sauvegarder leur travail et/ ou gagner toujours plus d'argent sans souci du lendemain et les défenseurs des espèces menacées représentés par Greenpace, je ne peux m'empêcher de penser à la déforestation de l'Amazonie qui entraîne la disparition de certaines espèces animales végétales ou humaines (les indiens) et qui aura pour conséquence des changements climatiques. La lutte est inégale (voir aussi le combat contre les OGM et MONSANTO) et ce serait le devoir de nos gouvernants et des représentants du peuple des pays dits démocratiques de se mobiliser dans l'intérêt des générations futures. Forcément la "résistance" se radicalise et se durcit et s'il est vrai que "l'union fait la force" ce sont les consommateurs qui devraient se mobiliser et boycotter en prenant le relais avec des opérations sur le terrain après les forums sur Internet. Après tout, on fait bien des apéros géants... on ne peut pas forcer les gens à prendre conscience quand ils s'en foutent pour les uns ou qu'ils sont trop fatigués ou désenchantés pour les autres. Question solidarité, il est à noter aussi que certains font leurs courses le Dimanche !... L'avenir est incertain et il faudrait pouvoir convaincre les consommateurs des puissances qui montent...Chine, Inde, Brésil, etc... sans quoi... on respirera et on mangera de plus en plus mal et dangereusement.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

flouxette

Oui c'est bien beau ces protestations derriere un écran, en attendant rien ne bouge ! Alors frairot michel, je veus bien de l'action mais il faut y aller franco ! qui commandera l'armée de resistants ? Personne n'est prét à quitter son confort canapé pour enfin revendiquer dans la rue !! et en colére Tant qu'il n'y aura pas de mouvement un peu plus radicals que la norme on avancera pas ! c'est trop facile de gueuler derriere un écran ! les politique ss'en fichent royalemùent, tant qu el'on ne leurs foutra pas au cul !! omme disait notre regretable COLUCHE !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE